02/07 10:15

Politique migratoire conduite en France et en Europe - Benoît Hamon aux Français: "N'avez-vous pas honte ?"

Le fondateur de Générations, Benoît Hamon, a fustigé à Grenoble dans un discours très offensif le "repli identitaire", disant sa "honte" face à la politique migratoire conduite en France et en Europe.

"Françaises, Français, (...) vous êtes le grand peuple de la Révolution et de la Résistance, terre d'accueil des républicains espagnols et des boat-people vietnamiens, n'avez-vous, n'avons-nous pas honte ?", a demandé M. Hamon, en clôture de la convention nationale de son mouvement.

Se lançant dans une longue anaphore, M. Hamon a dit sa "honte" lorsque "certains sont obsédés par les racines chrétiennes de la France, mais oublient soigneusement l'héritage du christianisme social", lorsque le "gouvernement dit que la France a pris sa part, voire que nous serions submergés, alors que l’Allemagne a délivré neuf fois plus de titres protecteurs que nous", ou lorsque le ministre "Gérard Collomb place en garde à vue" Cédric Herrou et Martine Landry pour délit de solidarité envers les migrants.

"Osez entendre la vérité : nous devons prendre notre part d'hospitalité et d'accueil des migrants", a assené l'ancien candidat socialiste à la présidentielle.

Dénonçant avec vigueur le "repli identitaire" qui ronge l'Europe, M. Hamon a aussi distribué quelques coups de griffe en direction d'EELV, qui souffrirait aussi selon lui de ce mal.

"Nous ne croyons pas au repli identitaire et encore moins au repli identitaire sur les petites chapelles et les petits appareils", a-t-il lancé, alors qu'EELV a rejeté les offres de coalition de Générations pour se prononcer pour des listes autonomes aux Européennes de 2019.

"Une liste unie aux Européennes placerait l'écologie politique en premier opposant à Macron", a plaidé M. Hamon, fustigeant "la litanie des stratégies inavouables d'acteurs minuscules pour retarder le moment de cette unité". "Je vous l'annonce, elle se fera, cette unité", a-t-il affirmé.

M. Hamon a également lâché ses coups contre Emmanuel Macron, invitant les parlementaires à ne pas se rendre à la "convocation" du "monarque" à Versailles. "N'y allez pas. Honorez notre République et nous serons fiers de vous. N'allez pas à cette convocation", leur a-t-il intimé, en rendant au passage hommage au député ex-PS Régis Juanico, qui a récemment rejoint les rangs de Générations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gégé
3/juillet/2018 - 08h02

Avec 1% aus présidentielles ,il devrait se la fermer au lieu de nous donner des leçons ce bouffon de pacotille !

 Va apprendre a faire de la politique toi aussi et ne nous emm..plus !

Portrait de Verygood
2/juillet/2018 - 19h44
hypnotichien a écrit :
Pour ceux qui ont du fromage blanc entre les deux oreilles: Les 6 pays les plus pauvres du monde accueillent 51% des réfugiés. Les 6 plus riches, 9%. La Suède c'est un réfugié pour 101 habitants, l'Allemagne 1 pour 141 et la France 1 pour.... 1340. Et les abrutis hurlent à l'invasion migratoire....

Il y'a une énorme différence entre des réfugiés au Liban, au Pakistan ou en Afrique et ceux qui viennent en Europe : ils sont parqués dans des camps et une fois la guerre terminée dans le pays de ces migrants ils retournent dans leur pays.

Une fois en Europe ils bénéficient d'aides sociales, leurs enfants vont à l'école avec les autres, ils bénéficient de formation et une fois la guerre finie dans leur pays, rien ne les oblige à y retourner....

Portrait de Verygood
2/juillet/2018 - 19h40

Hamon a le droit de mépriser l'opinion des Français, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a fait 6% malgré une campagne électorale qui a couté très cher.

Mamoudou Gassama sert de pantin pour une certaine gauche, c'est pitoyable.

Hamon n'attend peut-être pas 5 ans pour un HLM, lui peut  peut-être se soigner facilement quand plus de 20% des Français n'y arrivent pas, Hamon peut peut-être se payer des vacances, plus d'un tiers des vacances n'iront pas.

Pendant ce temps l'autre jour on a montré un foyer pour réfugiés, propret et pas mal, aucun loyer à payer, des réfugiés disposant de 200 euros par mois pour vivre, des formations prises en charge, une nourriture gratuite et évidemment couverture santé gratuite......En clair ils ont 200 euros par mois pour vivre quand des millions de Français une fois les factures et loyer payé sont dans le rouge......à méditer....

Portrait de Térisa
2/juillet/2018 - 15h58

Mon cher Bernard, comment vous le dire....Non je n'ai pas honte!

Portrait de Philou.2
2/juillet/2018 - 11h12

Alors déjà une !! Les français vous emm... monsieur !!  Il ne faut pas tout mélanger... entre accueillir des personnes qui ont su s'intégrer et celles de nos jours qui errent dans les rues à l'affût près à voler , agresser etc .. alors monsieur ouvrez leurs votre porte mais fichez nous la paix avec votre morale à deux balles.

Portrait de Alala 1er
2/juillet/2018 - 10h51

Petit Benoit veut devenir grand mais reste un petit nain politique...

Quant à l'immigration, la honte c'est d'avoir DEJA accueilli plus de 200.000 personnes étrangères chaque année depuis des décennies et d'avoir abandonné l'assimilation pour tomber dans le communautarisme. Il est donc plus que temps de faire machine arrière, et arrêter toute nouvelle immigration tant que l'ancienne n'est pas intégrée...

Les plus vus