25/06 11:31

Morandini Zap - Jean-Luc Mélenchon revient sur les frappes en Syrie de la France: "On a annoncé à ceux qu'on allait bombarder où ce serait"

Hier après-midi dans "13h15" sur France 2, zoom sur l'action d'Emmanuel Macron depuis son élection.

Parmi ses actions, les frappes contre la Syrie avec l'aide des Etats-Unis et l'Angleterre qui ont laissé de marbre Jean-Luc Mélenchon qui s'est mis à la place du chef d'état major de l'armée Russe qui, selon lui, a dû bien rigoler... 
"Il y a eu un bombardement qui a eu une caractéristique étrange, c'est qu'on a annoncé à ceux qu'on allait bombarder où ce serait" remarque Jean-Luc Mélenchon avant d'ajouter: " Et ça quand vous êtes le chef de l'Etat major de l'armée Russe vous rigolez pendant au moins une semaine" 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ju2marseille
25/juin/2018 - 17h22

Il a raison Mélenchon sur ce fait!! C’est exact!! Bien dit! 

Portrait de ale35
25/juin/2018 - 15h48

Bien renseigné le bouffon millionnaire 

Portrait de Barbie Choux
25/juin/2018 - 15h01

Selon la presse, sur les missiles tirés par avion, un n'a pas marché et a du être largué en mer, sur ceux tirés par bateau, deux des trois bateaux prévus n'ont pas pu larguer leurs missiles soit 12 missiles qui n'ont pas pu partir, à 2,8 millions d'euros l'unité on a fait une belle économie et bien fait rigoler les Russes. Mais chut "secret défense" ! au fait combien d'hopitaux on pourrait maintenir en état avec 33 millions d'euros ?

Portrait de Citoyen86
25/juin/2018 - 12h24

Lui se prend pour un général de l'armée rouge alors qu'il n'a jamais été qu'un apparatchik.

Les plus vus