12/06 15:03

Ivry-sur-Seine: Un collectif d’agents communaux et de citoyens lance une pétition contre le concert du rappeur Niska

Un collectif d’agents communaux et de citoyens a signé une pétition pour s’opposer à la venue du rappeur Niska pour un concert dans la ville d’Ivry-Sur-Seine. Les signataires de cette pétition dénoncent des "propos méprisants, sexistes et violents envers les femmes" dans certaines de ses chansons.

Le rappeur de 24 ans doit se produire samedi prochain sur le parvis de la mairie, pour la fête de la ville. Mais, en effet, ce concert gratuit ne rend pas tous les Ivryens contents. L'artiste a souvent été critiqué pour ses paroles crues et parfois violentes à l'égard des femmes. D’après Le Parisien, le collectif d’agents communaux est soutenu par l'association féministe Femmes Solidaires. 

"Nous nous interrogeons sur le choix de l’artiste", expliquent les signataires, qui dénoncent des "propos méprisants, sexistes et violents envers les femmes", qui n'ont selon eux pas leur place à Ivry, ville engagée pour l’égalité des sexes. La controverse a été prise au sérieux par le maire d'Ivry qui entend ces « alertes ». 

Dans une lettre, l’association Femmes Solidaires lui a demandé que pour son concert le répertoire de Niska ne comporte "aucune chanson appelant aux violences envers les femmes, ou à la dévalorisation de l’image des femmes" et "que la municipalité s’engage à faire respecter un cahier des charges incluant les valeurs d’égalité femmes-hommes et de lutte contre les violences pour tous les artistes qui seront amenés à venir à Ivry". 

"Dans le cadre de la programmation artistique d’une fête de ville, on doit tenir compte des disponibilités le jour envisagé et on cherche avant tout à faire plaisir au public", a confié au Parisien le maire, Philippe Bouyssou. Il a ajouté que si "certaines paroles sont extrêmement violentes à l’égard des femmes", c'était surtout "dans son ancien répertoire", mais qu'il "ne partage évidemment pas ses propos" et prend les alertes "très au sérieux". "On va regarder ce qu’il est possible de faire avec la production pour que les chansons litigieuses ne soient pas chantées", a-t-il assuré

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jvaisvousdire
13/juin/2018 - 11h31

J'ai eu du mal à le voir vautré sur le canapé, c'est ton sur ton !

Le RAP est à la musique ce qu'est la peinture de façade à une oeuvre de Cézanne 

Portrait de dalram
13/juin/2018 - 10h40

En même temps, c'est Ivry. Le maire doit d'abord penser à son électorat.

Portrait de Dragon75
12/juin/2018 - 22h02 - depuis l'application mobile
Hh 2307 a écrit :

C'est cette musique de décérébré qu'il faudrait interdire! elle ne fait que dans la mysoginie, l'homophobie et prône la violence et la haine!

@Hh 2307 on reconnaît celui qui n’a pas vécu une enfance radieuse!!!les années 50 et 60 on en parle? Les années 70 et 80 en parle aussi? Chaque génération a sa musique et ses codes un poing c’est tout!!!

Portrait de Langue de p..este
12/juin/2018 - 17h27

dans son nouveau répertoire c est plutôt de la chanson pour très jeunes publics donc je ne pense pas qu' il ai eu envie de rapper sur des anciens morceaux agressifs .

Portrait de ale35
12/juin/2018 - 16h00

Ah enfin les gens commence à comprendre la haine que ce genre de personne distille petit à petit 

Les plus vus