05/06 13:01

Apple annonce des fonctions destinées à empêcher les applications et sites internet de pister les utilisateurs via les "cookies"

Le groupe Apple a annoncé des fonctions destinées à empêcher les applications et sites internet de pister les utilisateurs via les "cookies", coup de pied de l'âne notamment au réseau social Facebook, empêtré dans le scandale des données personnelles. "Nous pensons que vos données privées doivent rester privées" a déclaré lundi Craig Federighi, un des dirigeant d'Apple, en charge des logiciels. Et "nous pensons que vous devez contrôler qui les voit", a-t-il ajouté lors de la conférence annuelle des développeurs à San José, près de San Francisco. "Il semble que les (+cookies+ liés au) bouton +J'aime+ (...) puissent être utilisés pour vous pister (sur internet)", a-t-il dit.

"Donc cette année, nous y mettons fin", a-t-il ajouté. Les "cookies" sont des petits blocs d'informations échangés entre l'appareil de l'internaute et le site internet pour que ce dernier reçoive des informations sur sa fréquentation, ce qui permet de suivre l'internaute de page web en page web. Par exemple, si un internaute clique sur l'icône "J'aime" de Facebook placée sous un contenu (article, publicité) placé sur une page web quelconque, Facebook reçoit des informations relatives à l'usager qui a cliqué. Les nouveaux systèmes d'exploitation d'Apple, sur iPhone et ordinateurs, rendront aussi plus difficiles la possibilité pour les applications et sites de récolter des informations sur les types d'appareils utilisés par les internautes. "Il va devenir beaucoup plus difficile pour les entreprises de données d'identifier votre appareil et de vous pister", a ajouté M. Federighi.

Cette annonce intervient alors que Facebook s'est dit lundi "en désaccord" avec les conclusions du quotidien The New York Times, selon lequel les fabricants de smartphones auraient pu avoir accès aux données personnelles des utilisateurs sans obtenir leur consentement en installant une interface Facebook sur leur smartphone. Facebook est cloué au pilori depuis mi-mars pour avoir laissé échapper les données personnelles de dizaines de millions d'usagers à leur insu vers la firme Cambridge Analytica.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus