01/06 15:34

En direct sur CNews, Pascal Praud répond aux critiques de Sonia Devillers de France Inter: "J'en ai marre d'être attaqué!" - VIDEO

Ce matin, dans son émission "L'heure des pros", Pascal Praud a répondu à Sonia Devilliers, la journaliste de France Inter qui a fait, hier, un édito ciblant CNews et "L'heure des pros" après les propos tenus sur le plateau de l'émission quotidienne par André Bercoff (pour écouter son édito, cliquez ICI).

"CNews s’appelait auparavant ITélé (...) On en a fait une chaîne d’opinion. Malin comme créneau pour se différencier des trois autres chaines d’info ! Mais dangereux sans une rédaction assez solide pour compenser et cadrer ce grand déversoir. CNews propose une version low-cost de la Fox News américaine. Cette chaîne très conservatrice fut le tremplin des Sarah Palin et autre « Tea Party »", déclarait hier matin la journaliste au cours de la matinale de France Inter.

Et d'ajouter : "En invitant André Bercoff, journaliste qui se vante d’être le seul français à avoir passé une heure et demie avec Trump avant l’élection, on sait à quoi s’attendre. Sauf que Bercoff a déjà fait les choux gras de mille talk-shows. Néanmoins, aux « Informés » de France Info ou chez Ruth Elkrief sur BFM, il n’aurait jamais comploté en direct. Pascal Praud et CNews permettent tout désormais. Inquiétant".

Lors de l'émission de ce vendredi matin, Pascal Praud a tenu à répondre à Sonia Devilliers en direct sur CNews. "Je l'ai appelée. C'est une jeune femme charmante. On a eu vraiment un bon échange. Je lui ai dit 'vous êtes plus douce dans la conversation téléphonique, que vous l'êtes dans votre chronique où je vous trouve infiniment plus dure, injuste'. J'ai même prononcé le mot malhonnête", a-t-il déclaré.

Avant de continuer : "J'ai compris que l'émission est la cible de plusieurs médias : Télérama, France Inter... Des médias qui ont des prises de positions alors qu'ici la parole est libre (...) J'ai décidé qu'on va répondre, parce que j'en ai marre d'être attaqué. Tous ceux qui nous mettent en cause, on peut les recevoir. On écoutera, on échangera. Mais, on répondra". Pascal Praud a indiqué que ce qu'a dit Sonia Devilliers dans son édito n'était "pas juste".

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir la réponse de Pascal Praud (voir vidéo ci-dessus).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus