26/05 11:31

La réforme de l'audiovisuel public privilégiera les investissements dans les contenus plutôt que les chaînes (Entourage Macron)

La réforme de l'audiovisuel public, qui sera dévoilée dans les prochains jours, privilégiera les investissements dans les contenus plutôt que dans les diffuseurs ou les chaînes, a indiqué l'entourage d'Emmanuel Macron.

"La semaine prochaine ou celle d'après, nous présenterons la logique globale, qui est d'investir davantage dans les contenus de qualité et moins dans les diffuseurs. Sera installé un groupe de personnalités qui sera chargé de travailler sur les orientations fixées par le gouvernement, a précisé la même source.

"L'idée n'est pas un big bang institutionnel ou de recréer l'ORTF mais d'avoir davantage de synergies entre les différents groupes, dans les fonctions support et en région. La question n'est pas de savoir s'il y a trop de chaînes mais de diffusion.Dans vingt ans, le concept même de chaînes sera bouleversé", a commenté la présidence. "Ce qui compte est d'apporter des contenus, comme dans les domaines éducatif, de la jeunesse ou culturel" et "d'avoir une plus forte présence vers le public sans nécessairement par des chaînes de la TNT", ajoute l'Elysée. "Si rien n'est fait, dans 20 ans ou même avant, ces entreprises seront extrêmement fragilisées.

La réforme doit leur permettre de répondre aux attentes des auditeurs et aux enjeux du marché", selon la même source.

La grande réforme de l'audiovisuel public préparée par l'exécutif devrait comporter des économies importantes sur les budgets des entreprises concernées (France Télévisions, Radio France, France Médias Monde, INA, TV5 Monde) qui, selon la presse, pourraient atteindre 250 à 500 millions d'euros, surtout à France Télévisions.

Très attaché à cette réforme, Emmanuel Macron avait déclaré en début d'année à des députés que "l'audiovisuel public est une honte pour nos concitoyens", selon des propos rapportés par la presse. Gabriel Attal, député LREM proche d'Emmanuel Macron, membre de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée, a évoqué cette semaine sur France 2 une fusion de France 4 avec Mouv'.

Un basculement de la chaîne sur le web libérerait le canal 14 de la TNT pour France Info.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus