05/03/2007 08:29

Les vraies chiffres de la presse magazine

Bien que les changements méthodologiques ne permettent plus d’établir de comparaison avec les années précédentes, l’étude d’audience de la presse magazine portant sur 2006 n’a pas montré de bouleversements dans la hiérarchie.

 

TV Magazine et Version Fémina, suppléments de la PQR, sont restés les hebdomadaires les plus lus sur les plus de 15 ans l’an dernier, devant Femme actuelle et les programmes TV (Télé 7 Jours, Télé Z, Télé Loisirs…)

Art et Décoration, Géo et Entrevue ont occupé le trio de tête des mensuels et bimestriels.

 

Parmi les nouveaux titres mesurés par Audipresse, l’hebdomadaire Closer a signé une entrée marquante, avec plus de 3 millions de lecteurs, ainsi que les magazines auto L’Argus de l’Automobile et ADDX ou Le Monde de l’Education, qui se sont fixés à plus d’un million de lecteurs par numéro.

 

Mesurés pour la première fois également, quelques magazines gratuits font une apparition timide, avec 785 000 lecteurs pour Sport, 549 000 pour Femme en Ville et 464 000 pour A Nous Paris.

La presse magazine reste fortement implantée en France, avec 97,2% des 24 000 interviewés dans le cadre de l’étude consultant au moins un magazine chaque mois et 58,9% chaque jour. Ils lisent 6,8 titres différents en moyenne,et jusqu’à 8,3 pour les femmes de 15/34 ans.

 

 Par ailleurs, chaque numéro est pris en main 4,6 fois par un lecteur en moyenne, le maximum étant atteint par la presse TV, avec 7,9 fois. Cette famille de presse touche d’ailleurs près de 80% des sondés.

 

Parmi les changements apportés à l’étude AEPM, à signaler l’augmentation de la taille de l’échantillon, passé de 20 000 à 24 000 interviews. Cette dernière amélioration a permis d’intégrer des titres de plus faible audience, à partir de 400 000 lecteurs, vs. 500 000 précédemment.

 

(Source: CB News)

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gacko
5/mars/2007 - 09h32

Orthographe...
Tu sais de nos jours les jeunes Bac + X comme ceux qui quittent la scolarité sans diplômes ne savent ni lire, ni écrire, ni utiliser un correcteur d'orthographe automatique ! Misère, misère...

Les plus vus