20/05 13:30

Données personnelles: Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, accepte de rencontrer des eurodéputés, mais à huis clos

Après plusieurs semaines de négociations, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a finalement accepté de rencontrer à Bruxelles des eurodéputés, mais à huis clos, pour s'expliquer sur l'utilisation des données personnelles de ses millions d'utilisateurs après le scandale Cambridge Analytica.

M. Zuckerberg "sera à Bruxelles dès que possible, j'espère dès la semaine prochaine" pour échanger entre autres avec les présidents des différents groupes politiques au Parlement, a annoncé mercredi le président du Parlement européen, Antonio Tajani.

Cette rencontre se tiendra à huis clos au cours d'une "conférence des présidents", qui a lieu traditionnellement le jeudi, a précisé une source au Parlement.

Le président du groupe libéral (Alde), Guy Verhofstadt, a d'ores et déjà annoncé qu'il boycotterait la rencontre si elle se tenait effectivement en privé.

"Il doit s'agir d'une audience publique - pourquoi pas un Facebook Live ?", a tweeté l'ancien Premier ministre belge.

"Etant donné la profonde méfiance causée par le scandale de Cambridge Analytica, cette réunion doit être publique", ont surenchéri les coprésidents du groupe écologiste, Philippe Lamberts et Ska Keller.

L'Elysée a annoncé dans la foulée que le président français Emmanuel Macron recevrait M. Zuckerberg, ainsi qu'une cinquantaine de dirigeants de grandes entreprises du numérique, à Paris le 23 mai, ce qui laisse penser que la venue de l'Américain à Bruxelles pourrait avoir lieu le lendemain.

Sa venue en Europe est organisée quelques jours seulement avant l’entrée en vigueur, le 25 mai, du règlement européen sur la protection des données (RGPD), qui oblige les groupes internet à aménager leurs conditions d'utilisation pour les Européens.

Contacté par l'AFP, Facebook a précisé que la réunion au Parlement européen serait l'occasion de "dialoguer, écouter les points de vue (des eurodéputés) et de montrer les mesures" prises par le géant de l'internet "pour mieux protéger la vie privée des gens".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Macroeuf
20/mai/2018 - 16h29

Il a une sale gueule de taré comme dany boune

Portrait de chelougege
20/mai/2018 - 14h05

sans Microsoft c'est une grosse merde , comme twitter

Les plus vus