16/05 14:20

EN DIRECT - Brest: Le détenu fiché S qui s'est évadé ce matin est suivi pour radicalisation

14h18: Le détenu fiché S qui s'est évadé de l'hôpital ce matin est suivi pour radicalisation

13h00: France 3 rappelle qu'en 2014, un homme s'était déjà évadé de la prison brestoise "en sortant par la grande porte". Il s'agissait de la première évasion à la maison d'arrêt de Brest depuis sa mise en service, en 1991.

12h48: Ce que l'on sait à la mi-journée

Un détenu de la maison d'arrêt de Brest s'est évadé ce matin lors d'un transfert médical et était activement recherché, a-t-on appris auprès de l'établissement pénitentiaire et de la police.

Le détenu, âgé de 21 ans, a réussi à s'échapper au moment de son arrivée à l'hôpital où il devait être pris en charge, a indiqué à l'AFP l'établissement, qui a précisé qu'il s'était enfui à bord d'un véhicule qui l'attendait à proximité. Le détenu est "fiché S", selon un tweet du Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière.

L'homme "s'est mis à courir" dès sa sortie du véhicule qui le transportait depuis la maison d'arrêt jusqu'à l'hôpital, a précisé la même source. Un agent est parvenu "à le plaquer une première fois au sol mais le détenu s'est relevé et a rejoint un véhicule de type Peugeot 306 où au moins deux hommes l'attendaient", a ajouté le syndicat sur Twitter. L'homme est activement recherché.

12h40: Le site du Télégramme précise que les faits se sont déroulés aujourd'hui vers 8h40. Le détenu a été extrait de sa cellule pour raison médicale et conduit par une escorte à l'hôpital Morvan. "À la descente du véhicule, il s’est mis à courir. Un agent a réussi à le ceinturer. Il a été traîné sur plusieurs mètres et a finalement lâché prise", précisent nos confrères.

C'est alors que l'homme de 21 ans est entré dans une Peugeot 306 dans laquelle au moins deux personnes étaient à bord. "Ils ont explosé la barrière de l’hôpital et pris la fuite", continue le Télégramme.

12h36: Des sources proches du dossier ont indiqué à BFMTV que le plan Epervier a été déclenché afin de retrouver le détenu en fuite.

12h31: Nos confrères précisent que l'individu suivi pour radicalisation est âgé de 21 ans et était incarcéré en détention provisoire pour vol.

12h29: Selon BFMTV, ce matin, un détenu fiché S s'est échappé ce matin de l'hôpital de la ville grâce à des complices. Ces derniers l'attendaient dans une voiture.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de easyboy75
16/mai/2018 - 17h57

Quelqu'un saurait m'expliquer pourquoi son identité et des photos de lui ne sont pas diffusées ? Si il représente un réel danger, ce serait judicieux pour aider à le retrouver non ? Si il commet un meurtre (voir plusieurs !) cela nous épargnerait peut-être des morts !

Portrait de Patatrac
16/mai/2018 - 16h36
Jacques Caukissin a écrit :

pourquoi ils l'ont pas tazer ou au pire buter direct, non,non il se barre en courant tranquille vers une voiture ou deux de ces potes surement comme lui l'attendait...reveillez vous les flics un peu !!!

Ils sont protégés par l'état de droit en France , ils le savent . Les flics ont le droit de tirer si ils sont en légitime défense . Dans ce cas , il à dû leur jouer une sacrée comédie pour être transféré à l'hôpital , le coup était bien préparé puisque des complices l'attendaient , Bravo . 10 000 fichés S connu pour radicalisation , un de plus , ça fera 10 001.

Portrait de Enfoirébis
16/mai/2018 - 16h34
Jacques Caukissin a écrit :

pourquoi ils l'ont pas tazer ou au pire buter direct, non,non il se barre en courant tranquille vers une voiture ou deux de ces potes surement comme lui l'attendait...reveillez vous les flics un peu !!!

On est en France les flics ont à peine le droit de hausser le ton sinon y a manif et bordel avec des slogans scandé comme " et tout le monde déteste la police."

Portrait de Micheldu17.02
16/mai/2018 - 16h29
Barbie Choux a écrit :

Pourquoi ne sont ils pas entravés ?

Bonne question. Maintenant, même entravé, si les camarades qui l' attendaient avaient armés ne serait ce que de couteaux, j' imagine que face aux deux surveillants, non armés, il aurait été facile de mettre le couteau sous la gorge de  l' un pour que l' autre ouvre les menottes et entraves afin de préserver la vie de son collègue.

Portrait de Agosile
16/mai/2018 - 16h05

Je préconise une mise en liberté absolue dans nos terres australes antarctiques

Portrait de Barbie Choux
16/mai/2018 - 16h03

Pourquoi ne sont ils pas entravés ?

Portrait de Agosile
16/mai/2018 - 15h45

Vachement bien suivi dis donc........ On attend la déclaration de Droopy Collomb, l'homme qui dort plus vite que son ombre. Regrettez votre choix, vous qui avez voté Macron. 

Portrait de pierralain
16/mai/2018 - 15h00

"Suivi" pour quoi faire, puisque ce classement ne sert à rien d'autre qu'à dire que l'on savait lorsqu'il est trop tard ? 

Portrait de satine1
16/mai/2018 - 14h56

Encore faut-il  le retrouver !   Ce dont j'ai peur c'est qu'avec les évènements au Moyen-Orient, il y ait encore un attentat, puisque certains "déglingués dans leur tête" ramènent ce conflit  en  France !!  smiley

Portrait de J PURDEY. ©
16/mai/2018 - 14h40
burgiba a écrit :

Nombre de fichés S14 (islamistes): 1.000

Coût moyen d'un suivi administratif ou d'une filature : 100€ à 1.000€ / jour

Coût d'une balle 9mm Parabellum GECO : 0,25€ une seule fois

0.20 pièce chez LUGER smiley

Portrait de Jacques Caukissin
16/mai/2018 - 14h33

pourquoi ils l'ont pas tazer ou au pire buter direct, non,non il se barre en courant tranquille vers une voiture ou deux de ces potes surement comme lui l'attendait...reveillez vous les flics un peu !!!

Portrait de Jarod26
16/mai/2018 - 13h49
allez hop qu'on l'abat
Portrait de burgiba
16/mai/2018 - 13h07

Nombre de fichés S14 (islamistes): 1.000

Coût moyen d'un suivi administratif ou d'une filature : 100€ à 1.000€ / jour

Coût d'une balle 9mm Parabellum GECO : 0,25€ une seule fois

Portrait de Jejedu69
16/mai/2018 - 12h50 - depuis l'application mobile

Faut le flinguer et vite !!

Portrait de Aryzona
16/mai/2018 - 12h33

A fusiller sans discuter

Les plus vus