16/05 07:31

Une assemblée générale du quotidien Le Républicain lorrain a décidé de ne pas assurer le contenu web pour protester contre le manque de moyens humains

Une assemblée générale réunissant plus de 70 journalistes du quotidien Le Républicain lorrain, basé à Woippy (Moselle), a décidé de ne pas assurer mercredi une partie du contenu web pour protester contre le manque de moyens humains, ont indiqué deux syndicats.

"Cette action est la conséquence d'un constat amer et unanime: la rédaction n'a plus les moyens d'assurer ses missions dans des conditions de travail acceptables", est-il décrit dans un communiqué signé par le SNJ et la CFDT. L'assemblée générale, organisée par les représentants du personnel, a réuni "plus de 70 journalistes, représentant tous les services et agences du Républicain lorrain", est-il précisé dans le communiqué.

"Cette situation s'est dégradée récemment avec le non-renouvellement de douze CDD, dont la présence est indispensable au fonctionnement de la rédaction", ont ajouté les syndicats.

Le Républicain lorrain, dont le siège est à Woippy, appartient au groupe Ebra (Crédit Mutuel), propriétaire d'une dizaine de journaux dans l'Est de la France. "Le journal est lancé depuis plusieurs mois dans une transformation profonde de son organisation, le passage au tout-numérique (et) vient juste d'absorber le changement de son format, le 27 mars dernier", a écrit la rédaction, qui dénonce "un processus à marche forcée et mené dans la plus totale opacité".

Une rencontre est prévue jeudi matin entre l'intersyndicale et la direction du journal.

Contactée, la direction du journal n'était pas joignable mardi soir. La distribution du quotidien avait été perturbée en janvier pour protester contre la fusion des imprimeries du Républicain lorrain et de l'Est républicain, touchant 59 emplois.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus