15/05 07:31

Quelques jours après l'attaque au couteau à Paris, la police nationale lance aujourd'hui une campagne de recrutement d'une ampleur inédite

"Devenez policier, gardien de notre paix": la police nationale lance aujourd'hui une campagne de recrutement d'une ampleur inédite "depuis 18 ans" avec notamment des spots télévisés et un budget d'un million d'euros quelques jours après une attaque au couteau à Paris.

Cela fait "18 ans que n'avaient pas été concentrés des moyens aussi importants pour donner envie aux jeunes gens d'entrer dans la police", a souligné le directeur général de la police nationale (DGPN), Éric Morvan, lors de la présentation de la campagne lundi en présence du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Ce clip de quelques minutes s'adresse à deux publics: "Ceux qui se disent +tiens, la police c'est une idée+ mais qui hésitent encore" et "ceux qui ont une image déformée de la police nationale", a expliqué Éric Morvan.

"On a besoin de gens qui ont des compétences de plus en plus aiguisées", explique Philippe Lutz de la direction centrale du recrutement et de la formation de la police nationale (DCRFPN).

"C'est à la fois la police au quotidien, la lutte contre la cybercriminalité, la police technique et scientifique, les cadres de la police, officiers, commissaires : c'est tous les métiers de la police nationale qui sont ciblés", ajoute-t-il.

Cette campagne sera lancée quelques jours après qu'un assaillant a été abattu par la police suite à une attaque au couteau dans les rues de Paris tuant un jeune homme de 29 ans et blessant quatre personnes. Après les attentats jihadistes du 13 novembre 2015, la police nationale avait connu une hausse du nombre de candidatures mais aussi un changement des motivations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
15/mai/2018 - 08h34

Mais

- QUI veut être un esclave du pouvoir pour 1500 euros/mois ?

- QUI veut être humilié chaque jour car les lois protèges les "méchants"

- QUI veut aller au travail SANS matériel pour le faire ?

- QUI veut payer son PROPRE matériel avec son argent pour sauver ça vie ? (protection pare-balle plus adapté depuis +25 ans)

Etc... etc..., les centres de formation sont vides avec tout ça, il reste bien qqes personnes mais c'est un "taff" comme livreur de pizza ou mc do, il paye les factures, il reste peu de jeunes voulant VRAIMENT travailler et s'investir dans ce métier.

Portrait de Jarod26
15/mai/2018 - 08h01 - depuis l'application mobile

les gars on rentre en guerre

Portrait de -lisa
15/mai/2018 - 07h58

C'est pas tout de recruter il faut leurs donner les moyens d'agir. Il faut aussi s'interesser aux sanctions après les arrestations... Les "rappel à la loi" qui ne servent à rien !  Quand il passe une journée voir plus à poursuivre une mec qui est de nouveau dehors à les narguer avant même que le rapport d'arrestation soit terminé. .

Les plus vus