09/05 19:39

Naomi/SAMU: Le Parquet annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "non-assistance à personne en péril" - La direction du SAMU décide finalement de suspendre l'opératrice

19h37: La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué sur RTL qu'elle recevrait les médecins urgentistes "la semaine prochaine".

"Je recevrai tous les médecins urgentistes dès la semaine prochaine pour faire le point une fois que j'aurai éclairci les différents problèmes qui se sont succédé autour de cette prise en charge", a-t-elle expliqué, évoquant la date de "lundi".

16h12: Le parquet de Strasbourg ouvre une enquête préliminaire pour "non-assistance à personne en péril"

Le parquet de Strasbourg a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur le décès en décembre de Naomi Musenga, 22 ans, prise en charge tardivement par les urgences, après avoir d'abord été raillée au téléphone par une opératrice du Samu.

"J'ai ouvert une enquête préliminaire du chef de non-assistance à personne en péril et en ai confié l'exécution aux services de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) Grand Est", a indiqué le procureur de la République, Yolande Renzi, dans un communiqué.

La soeur de Mme Musenga avait envoyé au parquet un courrier, reçu le 30 avril, selon lequel "elle souhaite déposer plainte et demande l'ouverture d'une enquête en lien avec le décès de sa soeur", indique le procureur. "L'intéressée met en cause les services du SAMU et les personnes ayant pris en charge les appels de Naomi Musenga le jour de son décès, estimant par ailleurs que les causes du décès demeurent floues, nonobstant les premiers résultats de l'autopsie médicale réalisée le 3 janvier 2018", poursuit le communiqué.

14h40: La direction du SAMU décide finalement de "suspendre " l'opératrice après l'avoir simplement déplacé dans un premier temps comme nous l'expliquions ce matin.

L'agent, une assistante de régulation médicale, qui a pris cet appel, a été suspendue administrativement par la direction des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, a appris BFMTV de source syndicale. L'institution a déjà ouvert, le 3 mai, une enquête en interne afin de "faire toute la lumière sur les faits".

09h53: Le 29 décembre 2017, Naomi, 22 ans, avait appelé pour des douleurs au ventre. Le Samu 67 l'avait redirigée vers SOS médecin qui l'avait finalement réorientée vers… le Samu. Elle est décédée quelques heures plus tard au Nouvel hôpital civil de Strasbourg. Sa famille, a obtenu l'enregistrement de l'appel entre Naomi et l'opératrice du Samu. (Ecouter dans la vidéo ci-dessous) 

Première conséquence du retentissement médiatique de la mort de Naomi : l'opératrice, employée par les hôpitaux universitaires de Strasbourg n'exerce plus les mêmes fonctions en attendant les résultats de l'enquête interne de l'hôpital attendus dans trois semaines selon France 3 Grand-Est.

"Une première analyse laisse à penser que les conditions de traitement de l'appel n'ont pas été conformes aux bonnes pratiques, mais seule l'enquête pourra le déterminer", a confié Christophe Gautier, le directeur des hôpitaux universitaires de Strasbourg, à France 3 Alsace. Cette notion de non-assistance à personne en danger m'a beaucoup bouleversé, le mépris aussi, dans un pays comme le nôtre, si développé. Naomi ne méritait pas ça.

La famille de Naomi a écrit au procureur de la République pour réclamer l'ouverture d'une enquête judiciaire, mais n'a pas formellement déposé plainte.

"On a demandé l'enregistrement parce que l''on ne comprenait pourquoi Naomi a dû attendre si longtemps pour être prise en charge, explique Louange Musenga, sa grande soeur. L'enregistrement nous a choqués. on ne s'attendait pas à ça.

Avant même qu'on décide de le publier, on se disait que ce n'était pas normal. On sait qu'elle était seule quand elle a appelé, qu'elle avait des saignements."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Coco.bel.oeil
10/mai/2018 - 15h16
Purdey bile a écrit :

apporte leur des spaetzle plutot que poster

Purdey bile ...pur débile ?? ça c'est de l’autodérision!  A côté de ceux qui prennent comme pseudos des noms de vedettes ..

Portrait de bacchussss
10/mai/2018 - 05h35

En France, il faut toujours un drame pour que ca change. La preuve

Portrait de Enfoirébis
10/mai/2018 - 04h30

Beaucoup de gens ne travaillent pas par envie, mais  uniquement pour l'argent et parce que c'est très mal vue en France de ne pas travailler (Raison : rsa aide sociale sinon personne en aux auraient rien à foutre.) et cette standardiste a l'air d'en faire partie vue sa façon parlée.

Portrait de Pcfrancky
10/mai/2018 - 01h50
Visiteur95 a écrit :

Pourquoi l'opératrice serait inquiétée ?

Elle n'a fait que son travail.

Au lieu de décrire ses souffrances (le sang, etc...), la personne au téléphone dit qu'elle va mourir, et qu'elle peut pas appeler un médecin (alors qu'elle peut appeler le samu....). Quand on reçoit des dizaines d'appels par jours de personnes qui n'ont réellement rien, vu le discours de la dame au téléphone, 90% d'entre nous auraient fait un mauvais diagnostic, de la même façon.

Chers amis, certains des commentaires font froid dans le dans le dos... je me demande si tout le monde réfléchit bien avant de libérer un venin bête et franchement inutile, bien au chaud, caché(e) derrière un écran sur internet.

Bref, sans vouloir remettre en cause tout le système français et sans affirmer non plus que tout est mieux ailleurs, je vous partage un fait bien réel. Au Portugal les appels d'urgence sont traités par un service central qui dirige les opérations et aussi redirige vers le bon service: santé, sécurité, etc... en fonction des risques et de l évaluation réalisée à distance. Gain de temps et d'argent de regrouper les services, je ne sais pas pourquoi en France on veut garder le même système en râlant tous les jours et en déclarant qu'on a le meilleur système de santé.. je peux vous confirmer chers compatriotes français que, autant en technique médicales, soutien social et gestion des urgences, la France est bien en retard sur ces 3 sujets... (je compare les sercices publiques, pour les pros du dernier rapport bidon de l 'OCDE qui seraient tentés de ramener leur fraise sur ce sujet avec leurs poches pleines de billets offshore, bref) . Dans le cas de la pauvre Noemie, les responsabilités sont partagés comme dans 100% des erreurs dans les services de santé. C'est à la justice de faire son travail, la prise de position de certains commentaires est pathétique, réservez cela à votre voisine de 134 ans sourde comme un pot. Ce soir j ai une pensée pour cette jeune femme qui a disparue dans la soufrance , et je vous souhaite à toutes et tous une excellente soirée en bonne santé (difficile entre les grêves, les cassoc' et les erreurs professionnelles, bon courage à la France!)

Portrait de Klariss
9/mai/2018 - 22h37
Filoû.2 a écrit :

C'est là moindre des choses que de suspendre cette personne ! Je veux bien qu'il y est parfois des abus téléphoniques au 15 mais là c'est juste du foutage de g... envers la jeune fille en détresse..,

+1

Portrait de Purdey bile
9/mai/2018 - 20h53
Agosile a écrit :

Cette affaire est un drame. Mais n'oublions pas les innombrables vies sauvées par les différents services d'urgence au fil des ans. Il se doit de les saluer et de les remercier.  

apporte leur des spaetzle plutot que poster

Portrait de Capri
9/mai/2018 - 20h27

ça couve un dysfonctionnement plus large je pense.

Portrait de LeGrinch
9/mai/2018 - 19h49

J'espère quelle va prendre cher. Purée, mais mettez-vous à la place de la famille, perdre un proche à cause d'une connasse qui se paie sa tête, je la croise n'importe où je la bute si j'étais eux.

Portrait de GreenArrow
9/mai/2018 - 17h35

Mon dieu et y a encore des crétins en commentaire qui ramène tout à la couleur de peau.... Sinon normal qu'elle soit suspendue, c'est une faute professionnelle.

Portrait de EsQuiSSe
9/mai/2018 - 16h47

Ah quand même ! elle est suspendue la bonne femme bien fait qu'elle aille à l'usine 

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 14h48
7440 a écrit :

Mais oui c'est ça, cette standardiste s'est foutu de sa gueule, ben voyons et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu....

En tout cas, elle a été suspendue. Je n'en attendai pas plus Fin de la discussion. 

Portrait de francischerasse
9/mai/2018 - 14h44

et l'opératrice du 18 ??? C'est elle qui est aussi (voir encore plus) responsable !!!!

Portrait de PhilRAI
9/mai/2018 - 13h52

Visiblement elle a cru que c'était une plaisanterie, une de plus, ce que dénoncent quasiment tous les intervenants du métier dans les interviews que j'ai écoutées.

Donc les blagues et appels non justifiés (exemple pour renouveler une ordonnance) semblent vraiment être très nombreux.

Je suis étonné que personne n'ait parlé de sanctions contre ceux qui abusent ! C'est pourtant la première chose à faire ! Une amende dans les alentours de 10 000 euros serait à mon avis dissuasive, à condition d'en informer les gens auparavant dans une campagne dans les médias.

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 13h31

Ce n'est pas mon métier. Il y en a qui sont fait pour cela sûrement votre cas, et d autres non comme cette standardiste qui au lieu de se foutre de la gueule de cette fille en disant que l on va tous mourir un jour, ce que l'on a pas à dire quand on bosse et est restera une incapable. 

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 12h46
7440 a écrit :

Mais bien sur encore une fois la critique est facile mais l'art est difficile.

Le jour où vous aurez besoin du samu à moitié mourant et que vous tomberez sur ce genre de standardiste, vous verrez ce que l on peut ressentir  

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 12h29
7440 a écrit :

Facile de traiter les gens de pourriture quand on n'exerce pas le métier de standardiste au samu ou dans un centre d'appels d'urgences. Vas donc passer quelques heures dans un centre d'appel et peut être qu'après tu seras peut être un peu plus nuancé dans tes propos.

Je peux comprendre l'exaspération et du ton sec employé par les standardistes lorsqu'ils reçoivent des appels à la con toute la journée, du style ma machine à laver va rendre l'âme envoyez moi le Samu.Ou comme ici "je vais mourir" alors que c'est du pur canular. Le problème c'est qu'à un moment il est très difficile de faire la part du vrai et du faux.

Donc çà s'appelle de l'incompétence! Ce n'est pas parce que vous avez eu 50 cas non grave que le 51ème ne l'est pas non plus! Si on n'est incapable de faire ce pourquoi on est payer: c'est à dire ici standardistes: qu'elles changent de métier! 

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 11h58
.legay a écrit :

J'entendais ce matin que rien que le SAMU c'est 30 millions !!! d'appels téléphoniques par an !

(si on rajoute les appels aux pompiers, à SOS medecin... on doit arriver à un nombre d'appels ahurissant !!!)

 

Il est bien évident que ce chiffre de 30 millions est délirant, et parle de lui meme, il n'y a pas 30 millions d'urgence à traiter !!!, un tri est donc nécessaire, et ce tri engendrera malheureusement mais inévitablement des "bavures" , ou autres "erreurs".

Ceux à condamner en premier, sont tous ces gens qui téléphonent pour un rien au SAMU,aux pompiers, qui se rendent aux urgences pour une égratignure, et je ne parle pas des "mauvaises blagues téléphoniques" et autre appels malveillants.

ok. Mais là on parle d'une opératrice qui s'est carrément foutu de la gueule de cette jeune fille en lui disant: que tout le monde meurt ou en lui raccrochant à la tronche! On sait tous que pour un petit bobo, pas mal de gens vont aux urgences, mais là on parle de la façon honteuse dont cette pourriture lui a parlé!

Portrait de Haz 59
9/mai/2018 - 11h52
mamanfois5 a écrit :

Non cette opératrice a fait une faute dès le départ en disant qu'elle allait raccrocher...

Cette femme agonisait et n'arrivait pas à s'exprimer. On en reparlera le jour où 6 heures avant de mourir vous agoniserez, si vous êtes capable de vous expliquer correctement... j'espère pour vous que vous ne tomberez pas sur une telle personne à l'autre bout du fil.

D'autre part cette pauvre femme a eu le bon reflexe en appelant le 15... et cette operatrice se permet de lui dire que si elle est capable d'appeler le 15, elle est capable d'appeler SOS Medecins. Je vous mets au défi de composer de mémoire, sans chercher sur internet, le numéro de SOS médecins... alors que vous êtes bien portant!  Alors imaginez donc cette femme qui, je me répète, est en train d'agoniser... Pourquoi pas un pigeon voyageur tant qu'on y est!!!

Et pour en rajouter une couche... cette opératrice ne peut pas émettre de diagnostic... la procédure veut qu'elle transfère l'appel au médecin régulateur, qui lui seul décidera de faire intervenir les pompiers, le samu ou SOS medecins.

Pas sur que si la procédure avait été suivie à la lettre, cette femme serait encore parmi nous... mais ce qui est certain c'est que cette opératrice ne lui a laissé aucune chance de le faire...

Sans parler du mépris de l'opératrice... A vomir!!!

 

 

Vous avez tout à fait raison! j'espère que cette pourriture sera amené à comparaître devant un tribunal et qu'elle sera condamnée! condoléances aux parents de cette belle jeune femme!

Portrait de Kylen_chan
9/mai/2018 - 11h41
Visiteur95 a écrit :

Pourquoi l'opératrice serait inquiétée ?

Elle n'a fait que son travail.

Au lieu de décrire ses souffrances (le sang, etc...), la personne au téléphone dit qu'elle va mourir, et qu'elle peut pas appeler un médecin (alors qu'elle peut appeler le samu....). Quand on reçoit des dizaines d'appels par jours de personnes qui n'ont réellement rien, vu le discours de la dame au téléphone, 90% d'entre nous auraient fait un mauvais diagnostic, de la même façon.

Les opérateurs sont tenus de poser des questions pour trier les urgences. Là, rien. L'opératrice s'était déjà fait son opinion avant même qu'on lui passe la patiente. Et quand vous souffrez atrocement, vous n'avez pas forcément la tête à faire des phrases cohérentes surtout  si la personne  de l'autre côté vous balance des numéros de téléphone qu'il faut mémoriser et vous raccroche au nez.

Portrait de mamanfois5
9/mai/2018 - 11h39
Visiteur95 a écrit :

Pourquoi l'opératrice serait inquiétée ?

Elle n'a fait que son travail.

Au lieu de décrire ses souffrances (le sang, etc...), la personne au téléphone dit qu'elle va mourir, et qu'elle peut pas appeler un médecin (alors qu'elle peut appeler le samu....). Quand on reçoit des dizaines d'appels par jours de personnes qui n'ont réellement rien, vu le discours de la dame au téléphone, 90% d'entre nous auraient fait un mauvais diagnostic, de la même façon.

Non cette opératrice a fait une faute dès le départ en disant qu'elle allait raccrocher...

Cette femme agonisait et n'arrivait pas à s'exprimer. On en reparlera le jour où 6 heures avant de mourir vous agoniserez, si vous êtes capable de vous expliquer correctement... j'espère pour vous que vous ne tomberez pas sur une telle personne à l'autre bout du fil.

D'autre part cette pauvre femme a eu le bon reflexe en appelant le 15... et cette operatrice se permet de lui dire que si elle est capable d'appeler le 15, elle est capable d'appeler SOS Medecins. Je vous mets au défi de composer de mémoire, sans chercher sur internet, le numéro de SOS médecins... alors que vous êtes bien portant!  Alors imaginez donc cette femme qui, je me répète, est en train d'agoniser... Pourquoi pas un pigeon voyageur tant qu'on y est!!!

Et pour en rajouter une couche... cette opératrice ne peut pas émettre de diagnostic... la procédure veut qu'elle transfère l'appel au médecin régulateur, qui lui seul décidera de faire intervenir les pompiers, le samu ou SOS medecins.

Pas sur que si la procédure avait été suivie à la lettre, cette femme serait encore parmi nous... mais ce qui est certain c'est que cette opératrice ne lui a laissé aucune chance de le faire...

Sans parler du mépris de l'opératrice... A vomir!!!

 

 

Portrait de francischerasse
9/mai/2018 - 11h37

L'ARM du samu n'est pas pour moi la responsable principal. L'opératrice du CTA (pompier) conditionne l'ARM par ses moqueries. Si le CTA avait transmis l'appel de façon "sérieuse et professionnel" l'ARM n'aurait jamais réagi comme ça. Conclusion, et c'est mon cheval de bataille de puis 14ans que je fais ce métier : n'appelez pas le 18 pour du médical !!!!!!

Portrait de Rosette
9/mai/2018 - 10h48

C'est comme ça qu'on est reçu par le SAMU 67 ? C'est ignoble ! Cette femme souffrait, elle avait besoin d'aide et d'humanité. La personne du standard particulièrement stupide et arrogante devrait être licenciée immédiatement et non pas seulement "déplacée". C'est honteux et on peut avoir peur de se retrouver soit-même dans une telle situation. Les sanctions doivent être exemplaires contre les responsables.

Les plus vus