11/05 07:46

Sur les pages Facebook des grands médias français, un commentaire sur dix est haineux, selon une étude

Sur les pages Facebook des grands médias français, un commentaire sur dix contient des propos haineux, les politiques, personnalités médiatiques et journalistes étant particulièrement ciblés, selon une étude commandée par le Secrétariat d'Etat chargé du Numérique. Cette étude réalisée par Netino (Webhelp) porte sur l'analyse d'un échantillon de 10.870 commentaires publics publiés sur 24 pages Facebook de grands médias français pendant le mois de mars.

Selon ce panorama, près de la moitié des propos haineux (45,2%) relèvent de "l'agressivité générique" (exemple cité : "On s'en fout de cette merde"). Viennent ensuite les attaques contre les personnalités publiques qui représentent près d'un tiers des propos haineux (31,8%). Les attaques contre l'origine ethnique et la couleur de peau comptent pour 6,5%, la discrimination sociale représente 5,5% de ces commentaires et l'appartenance religieuse, notamment à l'Islam, cristallise 3,5% des propos haineux. Sexisme (1,6%), discriminations diverses (1,6%), discrimination régionale (1,5%), propos sur l'orientation sexuelle (1,2%) et discrimination physique (0,6%) viennent clore ce triste panorama.

"Contenus racistes, antisémites, haineux, sexistes ... : on doit mettre fin à cette impunité ! En faisant retirer ces contenus le plus rapidement possible et en se donnant la capacité de poursuivre les auteurs de ces propos insoutenables !", a commenté Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat au Numérique. Ce "Panorama de la haine en ligne" lui a été remis vendredi en présence de l'enseignant franco-algérien Karim Amellal, de la députée LREM Laetitia Avia et du vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Gil Taïeb, chargés d'une mission contre le racisme et l'antisémitisme en ligne. Cette mission leur a été confiée par le Premier ministre dans le cadre d'un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme lancé en mars.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pawi
11/mai/2018 - 09h36

faut voir ce qu'on définit par "haineux" parce que entre les injures, les harcèlements et toutes ce qu'on peut lire,, je dirais que la majorité des commentaires est négative, tendance nocifs ces commentaires! après qu'on passe au statut de haine pure visible directe, c'est autre chose!

des harcèlements insidieux sans aucune attaque directe ni injure font bien plus de dégâts et partir les gens que de stupides accès et sursauts de haine par trop caricaturaux. 

Portrait de Aqsopolis
11/mai/2018 - 08h02

Sur Morandini, c'est beaucoup plus

Les plus vus