25/04 07:28

Toronto: Le chauffeur de la camionnette qui a tué 10 piétons et en a blessé 14 autres semble avoir particulièrement visé les femmes

Le chauffeur de la camionnette qui a tué 10 piétons et en a blessé 14 autres dans sa course folle lundi à Toronto a été inculpé de meurtres avec préméditation, et les premiers éléments de l'enquête tendent à démontrer qu'il nourrissait une rancoeur contre les femmes.

"C'est juste de dire" que les victimes sont "majoritairement des femmes", a reconnu en conférence de presse l'enquêteur Graham Gibson. L'âge des victimes va "de la mi-vingtaine à environ 80 ans".

Quelques minutes avant qu'il ne fonce dans la foule, l'assassin présumé, Alek Minassian, "a posté sur Facebook un message énigmatique", a ajouté M. Gibson.

Le réseau social américain a reconnu à l'AFP avoir "immédiatement effacé le compte Facebook du suspect" et "travailler étroitement avec les autorités" sur ce dossier. Plusieurs médias canadiens ont publié une capture d'écran du message affirmant notamment que "la rébellion des +incel+ a déjà commencé" et vouant un culte au masculinisme.

Le terme "incel" est une abréviation anglophone pour "involontairement célibataire" et renvoie à des personnes animées d'un certain mépris des femmes, accusées d'être responsables de leur insatisfaction sexuelle.

La police de Toronto a toutefois mis en garde: "Nous n'avons aucune évidence" démontrant formellement que le conducteur ne visait que les femmes, a déclaré l'enquêteur Gibson.

Arrêté rapidement lundi, Alek Minassian, 25 ans, a comparu mardi matin quelques minutes dans un petit tribunal du quartier North York de Toronto où le procureur Joe Callaghan lui a signifié les dix chefs d'inculpation pour meurtre avec préméditation.

Le suspect de 25 ans habite Richmond Hill, une ville de banlieue située au nord de Toronto jadis reconnue pour ses plantations de rosiers. Il étudiait au Seneca College depuis 2011, selon son profil LinkedIn, et venait tout juste de terminer un baccalauréat en développement de logiciels, affirme un de ses camarades de classe.

« Il cherchait un emploi en tant que finissant. Il était un peu bizarre et ne s'intégrait pas complètement, mais il était intelligent et organisé. Personnellement, je ne l'ai jamais entendu parler de culture, de politique ou de quoi que ce soit du genre. » affirme un de ses collèques.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GreenArrow
25/avril/2018 - 13h27
Jarod26 a écrit :
ce n'est donc pas un finlandais ! C'est étonnant

Ah tu es sans doute déçu de ses origines car tu ne peux pas en faire de récupération. Vraiment pitoyable ce genre de réaction. Peu importe le motif, ça n'enlève rien que des gens sont morts.

Les plus vus