24/04 10:44

France: Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de corruption en Afrique

L'industriel français Vincent Bolloré a été placé en garde à vue mardi à Nanterre, en banlieue parisienne, dans une enquête sur des soupçons de corruption autour de l'attribution de concessions portuaires en Afrique de l'Ouest, a appris l'AFP de sources proches du dossier.

L'homme d'affaires est entendu dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Paris qui vise à déterminer si le groupe Bolloré a utilisé ses activités de conseil politique pour obtenir la gestion des ports de Lomé au Togo et de Conakry en Guinée, selon ces sources, confirmant une information du journal Le Monde.

Mise à jour jeudi 26 avril:

Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de corruption en Afrique. Des juges d'instruction tentent de déterminer si le groupe Bolloré a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour se voir attribuer la gestion des ports de Lomé, au Togo, et de Conakry, en Guinée. 

Vincent Bolloré est mis en examen pour "corruption d'agent public étranger", "complicité d'abus de confiance" et de "complicité de faux", selon les informations du Monde confirmées par Europe 1. Après plus de 30 heures de garde à vue, dont une nuit, le milliardaire de 66 ans a quitté le bureau des juges sans être placé sous contrôle judiciaire.

Encore aux commandes du groupe Bolloré, l'industriel breton avait été placé en garde à vue mardi matin avec deux autres cadres de son groupe, qui ont eux aussi été déférés devant les magistrats instructeurs mercredi.

"Vincent Bolloré, qui reste présumé innocent, pourra avoir enfin accès à ce dossier dont il n'a jamais eu connaissance et répondre à ces accusations infondées", a ajouté son porte-parole dans le communiqué. Par ailleurs, le groupe Bolloré a opposé un démenti formel à toutes les accusations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de HmidouHmidi
24/avril/2018 - 13h00

Maintenant je comprends pourquoi il a passé les commandes à son fils la semaine dernière. C'est au cas où cela dégénère en long procès.

 

Portrait de HmidouHmidi
24/avril/2018 - 12h58
J Purdey © a écrit :

C'est chercher des poux pour rien. 

Ce n'est pas que je soutienne la corruption mais il est de notoriété qu'on ne fait pas d'affaires avec l'Afrique sans bakchich. C'est tellement ancré dans leurs us que même les ONG en versent pour avoir le droit d'aider les populations. 

 

Malheureusement, tellement vrai...

Portrait de Jse
24/avril/2018 - 12h47

Oh !!!!!

Portrait de Chopman
24/avril/2018 - 12h42

c'est la coutûme dans ces contrées reculée de la civilisation !smileysmiley

Les plus vus