15/04 23:19

Emmanuel Macron: Donnez votre avis après cette interview de plus de 2h40 et retrouvez les déclarations principales ICI

LES MOMENTS FORTS EN DIRECT - 23h00

"Aucune question ne sera éludée, aucune question n'est connue de vous" lance Jean-Jacques Bourdin, ajoutant "peut-être n'êtes-vous qu'un illusionniste"

Syrie

"L'opération que nous avons décidé, a été parfaitement conduite, de manière remarquable comme très peu d'armées au monde peuvent le faire. Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été frappés par ces attaques. Un site a été entièrement détruit par les seuls français. Aux dires des autorités syriennes et russes, il n'y a aucune victime, c'est exactement ce que nous voulions faire. (...) 

La France, comme ses alliés, n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar Al-Assad.

Je vais redonner le cadre de notre intervention : en Syrie, nous menons une guerre contre les groupes terroristes islamistes qui ont frappé notre pays. Nous le faisons dans le cadre d’une coalition internationale. Il y a une résolution de septembre 2013 qui prévoit l’usage de la force si l'interdiction de l’usage d’armes chimiques n’était pas respecté. Les Russes ont bloqué constamment les votes. Les Russes sont complices. Ils n’ont pas eu utilisé le chlore mais construit méthodiquement l’incapacité de la diplomatie internationale.

Il y a 10 jours, le président Trump disait que les Etats-Unis ont vocation à se désengager de la Syrie. Nous l'avons convaincu qu'il est nécessaire d'y rester, au-delà de ces frappes. Nous l'avons convaincu qu'il fallait limiter ces frappes aux armes chimiques alors qu'il y a eu des emballements médiatiques par voie de tweets.

Situation à France

Edwy Plenel à Emmanuel Macron: "Votre mouvement ce n'est pas "En marche", il fallait le renommer "En force". La question énerve Emmanuel Macron qui estime qu'elle est biaisée et de poursuivre: Moi j’entends toutes les colères, il y a des colères qui sont légitimes. Elles correspondent à des réformes en cours. Pour les cheminots : c'est une colère que je comprends et que je respecte, mais qui est liée à une réforme que nous mènerons jusqu’à son terme.

Pour Notre  Dame des Landes : il y a une décision qui a été prise. Il y a une colère de gens qui bloquent un endroit depuis des années, colère contre un aéroport qu’on ne construit pas et ils bloquent toujours. Je considère qu’elle n’est pas légitime, cette colère.

Nouvel accrochage avec Plenel qui lance: "Vous n'êtes pas le professeur, et nous ne sommes pas les élèves", Emmanuel Macron répond: "Ni vous ni moi ne sommes des juges autour de cette table. Vous êtes mes intervieweurs."

Emmanuel Macron lance que Mediapart a été l'objet d'un contrôle fiscal pour s'être affranchi de payer le taux plein de la TVA. Malaise sur le plateau, et Edwy Plenel juge cette attaque "indigne"

"Vous ne m'avez jamais entendu parler du ruissellement. Je n'ai pas fait de cadeaux aux plus riches, le Parlement a voté un budget, j'avais pris des engagements devant les Français."

"Les retraités les plus modestes, 40% d'entre eux, n'ont pas eu d'augmentation de la CSG"

"Il n'y aura pas de création d'un nouvel impôt local, ni d'un nouvel impôt national. Rien n'est décidé sur la taxe foncière. La taxe foncière aujourd'hui a des règles qui sont liées à des valeurs locatives obsolètes qui sont sensé traduire la valeur du bien. Aujourd'hui, nous devons refondre en profondeur notre fiscalité locale. On va déjà supprimer la taxe d'habitation.

Le but, c'est que la réforme des retraites soit votée en 2019. C'est le système par répartition que je veux consolider. Ce que nous allons revoir, c'est la quarantaine de régimes différents qui cohabitent. L'idée est de se donner dix ans pour que progressivement tout le monde converge dans un système unique. Dans le cadre de cette négociation, tous les régimes spéciaux auront vocation à disparaître. A partir de 2020, l'Etat reprendra la dette de la SNCF. Nous sommes face à une SNCF qui est 30% moins performante que ses homologues européens. L'Etat n'a pas sous-investi, mais a parfois mal investi, sur des grandes structures, au lieu des infrastructures du quotidien. Je ne veux pas privatiser la SNCF, je pense que ça n’a aucun sens, c’est une infrastructure essentielle de transport.

Sur les Universités: "Ce sont des groupes qui ne sont pas des étudiants qui paralysent les universités mais des gens venus de l'extérieur, pour citer Audiard, ce sont des 'professionnels du désordre'.

Sur Notre Dame Des Landes: "Tout n'est pas réglé à Notre-Dame-des-Landes, mais les choses avancent. Ce n'est pas un projet alternatif, c'est un projet de désordre. Je vais m'installer dans votre salon et dire que c'est un projet agricole alternatif ! Pour nos concitoyens les plus modestes, celui qui paie ses impôts, je peux lui expliquer que des gens ont eu une idée formidable, ne pas payer les terres, ne pas respecter les règles. Je peux les regarder en face ? Vous n'êtes pas sérieux !

Jean-Jacques Bourdin lance à Emmanuel Macron: "Est-ce que vous n'êtes pas dans une illusion puérile de toute puissance ?"

Réponse d'Emmanuel Macron: "Je ne crois pas à la toute-puissance, je crois à la démocratie pleine et entière et à nos institutions, dont le fondement sont les élections.  Ce que je dois aux Français, c'est d'être constant dans mes convictions."

L'Islam

"Il y a de plus en plus de Français qui croient dans cette religion, entre 4,5 et 6 millions. Je dis aux Français que si nous voulons rester unis il faut accepter. Des femmes et des hommes proposent à des enfants, au nom de l'Islam de sortir de la République. Il faut mieux contrôler les écoles et en particulier celles qui sont privées et hors contrat. On a déjà fermé trois mosquées, à Aix, Marseille et Sartrouville. Je veux qu'aucune femme ne soit obligée de porter le voile car on la force dans son quartier ou on la terrorise

L'immigration

"Nous sommes face à un phénomène migratoire inédit, et qui va durer. Concentrer les gens qui arrivent, c'est multiplier les inégalités au carré. Dans ce contexte, il y a un principe, j’y étais attaché pendant la campagne : c'est le droit d’asile. Il est constitutionnel, il est rentré dans notre constitution en 1946, il nous impose d']accueillir toutes les femmes et les hommes qui risquent leur vie dans le pays d’où ils viennent. Et nous les accueillons : le droit d’asile est constitutionnellement défendu, respecté, l’Ofpra l’instruit et nous le protégeons.Les enfants qui sont seuls ne seront pas mis dans des centre de rétention. Les mineurs qui sont avec leur famille peuvent être mis dans les centres de rétention quelques heures avant qu’ils soient expulsés. Je souhaite que ça dure le moins possible. Je suis sensible à ces situations, je ne veux pas que nous tombions dans l’impunité. 

 

 

20h40: Début de l'émission

.

 

20h35: L'émission annoncée pour 20h35 n'a toujours pas débutée

19h51: Emmanuel Macron vient d'arriver au Palais et fait le choix de marcher plusieurs minutes main dans la main avec Brigitte, seuls, devant les caméras de BFM

.

.

19h47: Les deux journalistes viennent de s'installer pour tester leur place et leur micro

.

.

19h41: Jean-Jacques Bourdin avec sa femme Anne Nivat à ses côtés

.

.

19h15: Elisa Bertholomey journaliste politique sur RMC dévoile la première photo du plateau sur son compte twitter 

18h41: Jean-Jacques Bourdin, qui va interroger Emmanuel Macron, arrive au Théâtre national de Chaillot

18h31: L'équipe de communication d'Emmanuel Macron est sur le point d'arriver afin de faire les dernières vérifications avant l'arrivée du Président.

18h16: Pour préparer cette interview, Emmanuel Macron a choisi de passer ces dernières heures à la résidence La Lanterne à Versailles, et non l'Elysée, rapporte BFMTV

18h00: Ce soir, pour filmer l'entretien d'Emmanuel Macron, 8 caméras seront utilisées - Depuis plusieurs jours, 160 personnes préparent cette interview, des techniciens et des journalistes

15h43: "Emmanuel Macron est-il fébrile ? "Je pense, oui", répond Philippe Martinez. Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, le secrétaire général de la CGT a critiqué les deux interviews donnés par le président de la République cette semaine . "Il a remercié les retraités, c'était habile de sa part mais ils sont très en colère. Le fait qu'il vienne deux fois, la même semaine dans les médias à des horaires différents, c'est une opération de communication et de justification de sa politique, parce qu'il sent bien qu'il n'y a pas d'adhésion", a ajouté Philippe Martinez.

12h14: Au moins deux réunions préparatoires se sont tenues entre les équipes de BFMTV et celles de Mediapart, révèle Challenge. Pour les deux journalistes, il s’agit d’un exercice quasi-inédit : Jean-Jacques Bourdin étant davantage habitué aux formats courts (25 minutes pour Bourdin Direct), et Edwy Plenel n’ayant encore jamais interviewé en direct un président en exercice. L’animateur de RMC a avoué, non sans humour, avoir "une pression terrible".

Du côté de l’Elysée, "Emmanuel Macron s’enferme dans son bureau avec ses fiches, et il bachote comme un étudiant", a confié à RMC un proche du chef de l’Etat. L’entourage du président décortique également des vidéos des deux journalistes, de manière à cerner leur style.

10h00: Après avoir tenté jeudi de rassurer seniors et ruraux, Emmanuel Macron s'adressera dimanche aux actifs et aux urbains au cours d'un deuxième entretien télévisé pour défendre le bilan de la première année de son quinquennat. L'interview diffusée dimanche à 20H35 sur BFMTV, RMC et le site Mediapart, depuis le Théâtre national de Chaillot, s'annonce plus musclée que celle du JT de TF1 jeudi, en raison de la personnalité pugnace des deux journalistes, Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. "Emmanuel Macron aime bien la castagne" verbale, souligne un de ses proches.

Sur TF1, interrogé par Jean-Pierre Pernaut dans l'école d'un village normand, le chef de l'Etat est apparu en "maître d'école" selon Le Parisien, en "professeur" selon Le Figaro. Il y a adopté un style "moins techno, plus empathique" que lors de ses précédentes interventions, relève le premier. Cet entretien a dopé l'audience du JT puisqu'il a réuni 6,4 millions de personnes, soit plus d'un téléspectateur sur deux à cette heure-là, selon Médiamétrie.

09h12: Pour cet entretien de deux heures, l'attelage des journalistes est inattendu. Edwy Plenel, engagé à gauche, fondateur d'un site qui a révélé l'affaire Cahuzac et les soupçons de financement libyen de la campagne Sarkozy, a hésité. Il a accepté pour "ne pas se dérober" et promet de relayer les "questionnements sans concessions de la société".

Considéré comme le plus craint des intervieweurs par les hommes politiques, Jean-Jacques Bourdin s'est fait le porte-parole des colères populaires et exige des réponses sans langue de bois.

Face à ces deux professionnels aguerris, "il s'agit pour Emmanuel Macron de travailler son image de +cohérence+, voire de +vérité+ ou de +transparence+. Il veut être le premier président dont les Français disent: +lui au moins dit ce qu'il fait+. Même s'ils ne sont pas d'accord avec lui", souligne Philippe Moreau-Chevrolet, expert en communication politique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de momo71
16/avril/2018 - 15h22

Je me répète un peu : je ne prends pas au sérieux plenel.  Pour la suite :blablabla j'ai pas 10 ans . Sans façon Mr TIROIR CAISSE, je vous dis non MERCI (la retraitée) je ne vous ai pas regardé, je ne vous ai pas écouté, a quoi bon vous ne voulez rien changer. Donc entretien stérile, perte de temps. Vous vous écoutez parler. Je ne veux pas vous accompagner votre planète n'est pas la mienne.

Portrait de PhilRAI
16/avril/2018 - 10h22
Greg_2001 a écrit :

Un obus chimique, qu’il soit tiré par un lance-roquettes, l’artillerie ou l’aviation, est composé d’un agent toxique, mais aussi d’un agent de dissémination qui lui permet de frapper une zone élargie. Si des obus chimiques entreposés sont touchés par une frappe classique, ils explosent, directement ou sous l’effet de la chaleur, mais ils ne disséminent pas le produit toxique autant que s'ils avaient détonné normalement. 

Ah bon ? il y a plusieurs façons d'exploser ? une bonne et une mauvaise ?  et dans un cas le produit toxique disparaîtrait comme par enchantement ?

On ferait sauter des obus chimiques et aucune des substances qu'ils contenaient se retrouveraient dans l'énorme nuage de poussières et de gaz qu'on peut constater lors d'explosions de bâtiments ?

Désolé, mais ce n'est pas crédible une seconde ! Quel que soit le motif de l'explosion, les obus font leur boulot et disséminent leur produit. Sans doute d'ailleurs favorisé par les autres explosions à proximité.

Et puis vous dites "autant que". C'est combien "autant que" ? et même si par un hasard extraordinaire ce serait faible, comme il s'agit soi-disant de stockages, il devrait y en avoir en grande quantité. Donc forcément dissémination de substance toxiques dans l'atmosphère et des centaines de morts aux alentours.

S'il n'y a pas eu de victime, c'est qu'il n'y avait pas d'armes chimiques.

Portrait de Kylen_chan
16/avril/2018 - 08h21
cbor33 a écrit :

Il a beaucoup brodé mais pas annoncé de solutions concrètes.. "je fais ce que j'ai dit". Il est le tout puissant qui est capable de donner les solutions AVANT de connaître les problèmes car il n'était pas aux affaires quand il a annoncé son programme. Il ferait bien de se rappeler qu'il a été élu par 20 millions de voix sur 47 millions de français inscrits, ce qui veut dire qu'une majorité de Français n'approuvait pas son programme. 

Alors que dire des perdants du 1er tour!! On voulait encore moins d'eux! Parce que l'abstention et les blancs les visaient aussi.

Portrait de cbor33
16/avril/2018 - 07h53

Il a beaucoup brodé mais pas annoncé de solutions concrètes.. "je fais ce que j'ai dit". Il est le tout puissant qui est capable de donner les solutions AVANT de connaître les problèmes car il n'était pas aux affaires quand il a annoncé son programme. Il ferait bien de se rappeler qu'il a été élu par 20 millions de voix sur 47 millions de français inscrits, ce qui veut dire qu'une majorité de Français n'approuvait pas son programme. 

Portrait de Voltaire.
16/avril/2018 - 07h48
jan04 a écrit :

On se demandait quel pourrait être le clampin qui nous ferait regretter Hollande.

On a trouvé la réponse.

L’un me faisait rire , celui me donne plutôt envie de pleurer ...  

Portrait de Jse
16/avril/2018 - 07h10

Je n'ai pas été persuadée!!!! il est très intelligent mais il n'aime que les riches  et ce sont les pauvres qui doivent se serrer la ceinture surtout les retraités : une honte !!!!  

C'est un président qui dit et qui fait sans demander au peuple !!!! alors qu'il a été élu au premier tour  à 23% environ donc  le reste des français ne le voulait pas !!!!! il faudrait qu'il en tienne compte !!!!  

Il y a beaucoup de chose à voir certes !!! Tout l'argent qu'il a donné aux riches  est ce que vous croyez qu'ils vont jouer le jeu en embauchant !!!  Non !!! ça a été déjà fait auparavant  et ça n'a rien donné bien au contraire !!!!!

Sa stratégie c'était de beaucoup parler sans laisser le temps aux journalistes de s'exprimer  

c'était agaçant !!!!!

Portrait de Haz 59
16/avril/2018 - 06h54

Je ne regrette pas , au résumé ci dessus, de ne pas avoir regardé: déjà quand il avait accueilli poutine, il l'avait pris de haut mais en plus il l'a accueilli au château de versailles, çà veut tout dire: ce mec se prend pour le roi de france et à un melon pas possible! vivement qu'il dégage! il me dégoutte!

Portrait de Queben
16/avril/2018 - 05h08
PhilRAI a écrit :

Je cite : "Je veux qu'aucune femme ne soit obligée de porter le voile car on la force dans son quartier ou on la terrorise."

Le problème : comment va-t-il savoir que ces femmes sont obligées de le porter ? Si on leur pose la question, évidemment qu'elles vont répondre que c'est de leur plein gré par peur des représailles !

C'est donc une affirmation sans aucune conséquence possible.

Il faut interdire ce voile, point !

Il y en a qui le font par pure provocation aussi !

Portrait de toury
16/avril/2018 - 05h03
Greg_2001 a écrit :

Un obus chimique, qu’il soit tiré par un lance-roquettes, l’artillerie ou l’aviation, est composé d’un agent toxique, mais aussi d’un agent de dissémination qui lui permet de frapper une zone élargie. Si des obus chimiques entreposés sont touchés par une frappe classique, ils explosent, directement ou sous l’effet de la chaleur, mais ils ne disséminent pas le produit toxique autant que s'ils avaient détonné normalement. 

Réponse technique plus intéressante que les  éternelles théories du complot.

Merci

Portrait de Avalon
16/avril/2018 - 00h07
PhilRAI a écrit :

Je cite : "Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été frappés par ces attaques. Un site a été entièrement détruit par les seuls français. Aux dires des autorités syriennes et russes, il n'y a aucune victime, c'est exactement ce que nous voulions faire."

Qui peut croire un seul instant que s'il y avait vraiment eu des armes chimique leur destruction n'aurait pas envoyé tout autour les substances chimiques qu'elles contiennent, justement parce qu'elles sont faites pour cela quand elles explosent, et donc tué des centaines de personnes.

S'il n'y a pas eu de victime, c'est qu'il n'y avait pas d'armes chimiques.

Macron , c est mr PIPO  ,  tout est bidon , y a jamais eu d'attaque chimique , ils n'ont aucune preuve, d’ailleurs y  eu aucun mort , belle mascarade

et pk envoyer du monde sur place si ils ont les preuves  , mdr belle bande de charlots.

Portrait de Greg_2001
16/avril/2018 - 00h04
PhilRAI a écrit :

Je cite : "Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été frappés par ces attaques. Un site a été entièrement détruit par les seuls français. Aux dires des autorités syriennes et russes, il n'y a aucune victime, c'est exactement ce que nous voulions faire."

Qui peut croire un seul instant que s'il y avait vraiment eu des armes chimique leur destruction n'aurait pas envoyé tout autour les substances chimiques qu'elles contiennent, justement parce qu'elles sont faites pour cela quand elles explosent, et donc tué des centaines de personnes.

S'il n'y a pas eu de victime, c'est qu'il n'y avait pas d'armes chimiques.

Un obus chimique, qu’il soit tiré par un lance-roquettes, l’artillerie ou l’aviation, est composé d’un agent toxique, mais aussi d’un agent de dissémination qui lui permet de frapper une zone élargie. Si des obus chimiques entreposés sont touchés par une frappe classique, ils explosent, directement ou sous l’effet de la chaleur, mais ils ne disséminent pas le produit toxique autant que s'ils avaient détonné normalement. 

Portrait de jan04
15/avril/2018 - 23h57

On se demandait quel pourrait être le clampin qui nous ferait regretter Hollande.

On a trouvé la réponse.

Portrait de PhilRAI
15/avril/2018 - 23h46

Je cite : "Je veux qu'aucune femme ne soit obligée de porter le voile car on la force dans son quartier ou on la terrorise."

Le problème : comment va-t-il savoir que ces femmes sont obligées de le porter ? Si on leur pose la question, évidemment qu'elles vont répondre que c'est de leur plein gré par peur des représailles !

C'est donc une affirmation sans aucune conséquence possible.

Il faut interdire ce voile, point !

Portrait de PhilRAI
15/avril/2018 - 23h42

Je cite : "Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été frappés par ces attaques. Un site a été entièrement détruit par les seuls français. Aux dires des autorités syriennes et russes, il n'y a aucune victime, c'est exactement ce que nous voulions faire."

Qui peut croire un seul instant que s'il y avait vraiment eu des armes chimique leur destruction n'aurait pas envoyé tout autour les substances chimiques qu'elles contiennent, justement parce qu'elles sont faites pour cela quand elles explosent, et donc tué des centaines de personnes.

S'il n'y a pas eu de victime, c'est qu'il n'y avait pas d'armes chimiques.

Portrait de SigrÏd76
15/avril/2018 - 22h08
J Purdey © a écrit :

Quel cadeau ? 

Ca ne concerne que les gens qui veulent le permis national donc peanuts. 

ba si ça leur en fait des litrons de rouge en plus àsiffler  le week end dans les forets

Portrait de bebo
15/avril/2018 - 22h05

Pourquoi les journalistes ne laissent-ils pas répondre sans l'interrompre constamment? Lui ne les coupe jamais pendant qu'ils posent leurs questions !

c'est ça un "bon" interviewer: quelqu'un qui oriente ses questions, coupe sans cesse et s'en fout des réponses en les reformulant et en demandant la réponse qu'ils veulent ? !

on a un très logique qui attaque sur la fraude alors qu'il a fraudé! et l'autre qui attaque sur le luxembourg paradis fiscal alors que bfm c'est next tv et altice qui a son siège social au luxembourg: c'est quoi ce délire ?

je sais qu'il faut respecter les personnes âgées mais là qu'ils prennent leur retraites au lieu de couper le jeune sans le respecter ! les plus mal placés qui viennent interviewer. les + mauvais, dans tous les sens du terme oui !

Portrait de Queben
15/avril/2018 - 22h01

Les journalistes me gonflent, j'ai décroché là

Portrait de Tampouille
15/avril/2018 - 21h47

Boudin va exploser!!!!!

Portrait de radiopirate
15/avril/2018 - 21h45
Seaskua... a écrit :

Flagrant délit de mensonge ! La constitution ne donne pas au Président le droit de disposer de la force armée. Emmanuel Macron se moque des gens en indiquant que l'on doit changer la constitution.

 

Article 15 : Le Président de la République est le chef des armées. Il préside les conseils et les comités supérieurs de la défense nationale.

Article 20 : Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation. Il dispose de l'administration et de la force armée.

 


En fait les Présidents de la République successifs se sont octroyé un droit coutumier mais il est possible de leur imposer de respecter la constitution sans la changer ! 

mais bien sur mais il fait confiance à tous ses généraux sous ses ordres

parle lui d économie ça il connait

Portrait de SigrÏd76
15/avril/2018 - 21h41
maya430 a écrit :

De toute façon depuis tous ses cadeaux aux chasseurs, c'est fini pour moi Macron...

et oui, 200 euros de réduction pour les chasseurs, ça va leur faire un beau budget pour leur parties de chasse smiley, et ça va réduire lexedent viticole

Portrait de Mémé Sidonie
15/avril/2018 - 21h34

Vasy JJ !

Portrait de prabouin
15/avril/2018 - 21h28 - depuis l'application mobile
prabouin a écrit :
des journalistes qui ne laissent pas répondre aux questions qui s'écoute parlé des megalo

@prabouin et maintenant ils se font même leurs réponses, ,,, monologues de journalistes je zappe

Portrait de Seaskua...
15/avril/2018 - 21h27

Flagrant délit de mensonge ! La constitution ne donne pas au Président le droit de disposer de la force armée. Emmanuel Macron se moque des gens en indiquant que l'on doit changer la constitution.

 

Article 15 : Le Président de la République est le chef des armées. Il préside les conseils et les comités supérieurs de la défense nationale.

Article 20 : Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation. Il dispose de l'administration et de la force armée.

 

En fait les Présidents de la République successifs se sont octroyé un droit coutumier mais il est possible de leur imposer de respecter la constitution sans la changer ! 

Portrait de prabouin
15/avril/2018 - 21h24 - depuis l'application mobile
Mémé Sidonie a écrit :

laissé moi parler je vous ai pas interrompu :bigsmile:

des journalistes qui ne laissent pas répondre aux questions qui s'écoute parlé des megalo

Portrait de prabouin
15/avril/2018 - 21h24 - depuis l'application mobile
Mémé Sidonie a écrit :

laissé moi parler je vous ai pas interrompu :bigsmile:

des journalistes qui ne laissent pas répondre aux questions qui s'écoute parlé des megalo

Portrait de Mémé Sidonie
15/avril/2018 - 21h24

faut lui marcher sur les pieds au petit pour lui faire cracher sa valda !

Portrait de Mémé Sidonie
15/avril/2018 - 21h20

laissé moi parler je vous ai pas interrompu smiley

Portrait de RocheB
15/avril/2018 - 21h18

ça ce sont de vrais journalistes, ça change des Delahousse et Pernaud!

Portrait de SigrÏd76
15/avril/2018 - 21h16
J Purdey © a écrit :

Rangez votre dentier, vous risquerez moin d'user la peau de zop que vous sucez. 

zop ? c est quoi ça ?

Portrait de radiopirate
15/avril/2018 - 21h14
anniepierre a écrit :

il se prend pour qui le macron...il investit la télé...on en a marre de voir sa bouille et dire des mensonges...

y a la vache et le prisonnier ailleurs  ça t ira mieux

 

Les plus vus