13/04 17:44

EN DIRECT - Grève SNCF - Prévisions pour samedi: 1 TGV sur 3 / 1 TER sur 3 / 2 Transiliens sur 5 / 1 Intercité sur 4

17h43: Prévisions pour samedi: 1 TGV sur 3 / 1 TER sur 3 / 2 Transiliens sur 5 / 1 Intercité sur 4

12h01: Le taux de grévistes s’établissait dans la matinée à 22,5% selon la SNCF, mais 38% des personnels indispensables à la circulation, avec, dans le détail, 66% des conducteurs, 60% des contrôleurs et 29% des aiguilleurs, des chiffres tous en baisse.

11h30: Interrogé vendredi à ce sujet, le délégué général de LREM Christophe Castaner a refusé de chiffrer la part de la dette que l’Etat reprendra, soulignant que l’Etat s’était engagé sur un «principe» et qu’il n’y avait «pas besoin d’avoir quelque chose de concret».

Le président n’a «pas pris d’engagement clair sur le financement», a justement déploré Roger Dillenseger, de l’Unsa ferroviaire (2e).

La CGT Cheminots (1er) a vu un président «hésitant», «qui ne maîtrise vraisemblablement pas le dossier de la réforme et qui, loin de rassurer, renforce la détermination des cheminots».

Quant à la CFDT Cheminots (4e), «fortement déçue», elle est «encore plus déterminée» à poursuivre la grève, même si Mme Borne a retenu «certaines de ses propositions», une «avancée largement insuffisante», a indiqué son secrétaire général adjoint, Rémi Aufrère-Privel.

Plus nuancé, le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, a salué vendredi matin de «premières avancées» avec la prise en compte à l’Assemblée d’amendements portés par la CFDT cheminots, notamment sur l’ouverture à la concurrence.

10h08: Laurent Berger, numéro un de la CFDT, a salué vendredi sur RTL des «ouvertures» et «quelques avancées» du gouvernement concernant la réforme de la SNCF, notamment sur l’ouverture à la concurrence.
«Il y a un premier geste et cela montre que la méthode est la bonne, et qu’il y a des premières avancées», a expliqué M. Berger. «Hier les cheminots CFDT ont reçu un courrier de la ministre qui montrait que sur la question de l’ouverture à la concurrence, il y avait eu quelques avancées avec la prise en compte d’amendements portés par les cheminots CFDT», a-t-il expliqué.
Il a cité la question du «volontariat» pour travailler pour un autre opérateur et «la portabilité des droits, ainsi qu'«une sorte de droit de retour» en cas d’opérateur «défaillant». «Il y a eu des ouvertures sur un certain nombre de sujets et je dis au gouvernement: +continuez d’écouter les cheminots CFDT notamment+», a-t-il dit. «Maintenant il faut aller plus loin sur les autres sujets», a-t-il ajouté.

10h00: Le président du groupe Front national à la Région Île-de-France, Wallerand de Saint Just, demande vendredi, alors qu’a débuté le 3e épisode de grève à la SNCF, le remboursement de la carte Navigo pour les usagers franciliens. «Nous demandons solennellement à Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités (ex-STIF) de lancer une mesure de dédommagement des voyageurs franciliens de toutes les lignes fortement touchées par les grèves répétées», écrivent dans un communiqué M. de Saint Just et Audrey Guibert, conseillère régionale, membre du conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités.
«Le Pass Navigo doit être, au moins pour les jours de grève, remboursé», estiment les élus FN, soulignant que la grève «ne cesse pas et va durer». «Les usagers franciliens sont à la peine. Déjà, au fil de l’année, ils sont très maltraités. Toutefois, dans les semaines qui viennent, leur situation va empirer», plaident-ils.

08h24: Le trafic est  un peu moins perturbé aujourd'hui  pour le début du troisième épisode de la grève en pointillés à la SNCF, mais les syndicats maintiennent la pression au lendemain d'une intervention télévisée d'Emmanuel Macron qui ne les a en rien rassurés.

Alors que les vacances scolaires de la zone C (académies d'Ile-de-France, de Toulouse et de Montpellier) débutent dans la soirée, la SNCF prévoit davantage de trains que lors des premiers jours de la grève par épisode lancée pour bloquer le projet gouvernemental de réforme du ferroviaire. Il y aura ainsi un TGV et un TER sur trois, deux Transilien sur cinq et un train Intercités sur cinq. Le trafic international sera "normal" pour les Eurostar, "quasi normal" pour les Thalys, tandis qu'un train Lyria sur six circulera. Selon la SNCF, 38% des personnels indispensables à la circulation des trains seront en grève, soit beaucoup moins que lors du premier épisode de la grève (48% les 3 et 4 avril), plus que dimanche dernier (35%) et moins que lundi (43%).

Le président Macron a dit jeudi vouloir "aller au bout" de la réforme "indispensable" de la SNCF, qui "doit se réorganiser".

Il a appelé les syndicats "au calme", affirmant les avoir "entendus".

Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF, qui réclament depuis des semaines de "vraies négociations" sur la réforme, ont tous critiqué l'intervention présidentielle.

La SNCF a garanti la circulation de "200 TGV par jour" vendredi et samedi, contre environ 700 en temps normal. Ces trains seront pilotés "par des conducteurs non-grévistes" et le renfort de "beaucoup de cadres" habilités à conduire ces trains.

Il n'y aura qu'un TGV et TER sur trois et seulement deux Transilien sur cinq et un Intercités sur cinq, selon la direction.

Le trafic international sera "normal" pour les Eurostar et "quasi normal" pour les Thalys, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Le directeur général adjoint du groupe, Mathias Vicherat, a indiqué sur BFMTV que 38% des personnels indispensables à la circulation des trains seraient en grève vendredi, soit "10 points de moins qu'au début du conflit".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de papilou
13/avril/2018 - 22h23
ORPHEAS a écrit :
Tous ces gens qui étaient pour les cheminots et qui vont retourner leur veste parce que ça va impacter leurs vacances..ah l'opportunisme !!

C'est probable et dommage... J'espère que les cheminots vont tenir bon contre ce gouvernement qui pense qu'il a raison sur tout et ne veut rien entendre... Et ce n'est pas le seul grief (merci pour les retraités, les 80 km/h absurdes, l'abaissement de l'impôt sur la fortune etc etc...)

 

Portrait de ORPHEAS
13/avril/2018 - 18h09 - depuis l'application mobile

Tous ces gens qui étaient pour les cheminots et qui vont retourner leur veste parce que ça va impacter leurs vacances..ah l'opportunisme !!

Portrait de SigrÏd76
12/avril/2018 - 18h08
Philou02 a écrit :

Reste plus qu'à prendre le bateau !! Certes ça fait un détour mais bon sont pas en grève :)

tiens revoilà Philou02 et pas o2(travers), on  reconnait l'original à la copie 

 

l'autre abrutie croit tromper son monde smiley

Portrait de Députéhonnête-mdr
12/avril/2018 - 16h49

A choisir de soutenir entre

LREM ou les cheminots et employés SNCF ...

mon choix est fait ...

’’ Frexit ‘’ !!!!!!!

Les plus vus