02/04 14:01

Le nouveau modèle des kiosques à journaux de Paris va commencer à être déployé en avril pour une mise en place complète en juin 2019

Le nouveau modèle vert ou gris de kiosque à journaux de Paris, dont le prototype avait été vivement contesté par des défenseurs du patrimoine, va commencer à être déployé en avril pour mise en place complète en juin 2019, a annoncé vendredi la mairie de Paris. Le premier kiosque "nouvelle génération" sera inauguré le 11 avril dans le XVIIIe arrondissement par la maire PS de Paris Anne Hidalgo et Jean-Charles Decaux, co-directeur général de JCDecaux, dont la filiale Mediakiosk gère les kiosques.
De 20 à 25 nouveaux kiosques seront déployés chaque mois pour arriver au renouvellement des 360 kiosques parisiens en juin 2019. Quelque 60% seront du vert parisien comme l'ancien, les autres gris. 49 anciens modèles, actuellement fermés, seront rénovés avant d'être affectés à de "nouveaux usages" encore à déterminer.  Ces nouveaux kiosques "visent à relancer les ventes de la presse écrite à Paris", en recul ces dernières années, "tout en améliorant considérablement
les conditions de travail des kiosquiers", selon la Ville, qui y a consacré un budget de 52,4 millions d'euros.
Pendant la période de renouvellement du kiosque (environ 20 jours), la Ville versera au kiosquier son manque à gagner, en plus de l'aide annuelle qui leur est versée depuis 2016, pour un montant global de 1,85 million d'euros par an. Plus confortables, plus spacieux, mieux isolés, plus simples à ouvrir et à fermer, ils proposeront aux clients des services complémentaires (billetterie en ligne, boissons, souvenirs, prises de rechargement, etc).

Fait de métal, d'aluminium et de verre recyclables, surmonté d'un toit bombé, le nouveau kiosque  a été dessiné par la designer Matali Crasset dans l'esprit de "l'atelier" parisien. D'une emprise au sol identique aux anciens -- 12 m2 fermé, presque 16m2 ouvert -- il permet au client d'entrer. Il est éclairé aux leds pour réduire la facture énergétique et est équipé de lumières extérieures (vert-rouge) permettant de signaler s'il est ouvert ou fermé.Les kiosquiers bénéficieront de plus de confort, avec éventuellement des toilettes à la demande.
Les premiers projets avaient déclenché des protestations de défenseurs du patrimoine. 58.000 personnes avaient signé une pétition pour garder "l'esprit du Paris d'antan" du modèle 1857 de l'architecte Gabriel Davioud (1823-1881), avec festons et petit dôme sur le toit, emblématique selon eux de l'identité de Paris.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mestoutou
2/avril/2018 - 15h14

Et bien on peut dire que c'est moche !!!!!!!!!!!!

Espérons que la hidalgo ne sera plus maire de Paris bientôt car l'ouverture des JO 2024 sera une véritable cata !

Les plus vus