22/03 18:10

Jeudi noir: Plusieurs incidents pendant les défilés - La CGT annonce 40.000 fonctionnaires à Paris contre 32.500 pour la police et 34.700 selon un décompte indépendant

18h11: 34.700 selon un organisme indépendant

17h17: La police annonce de son côté 16.500 manifestants à Paris

17h07: La CGT annonce 400.000 manifestants en France et 40.000 à Paris

16h52: Huit personnes ont été interpellées à Nantes en marge de la manifestation. Quatre gendarmes et deux CRS ont été légèrement blessés

16h21: Nouveaux incidents à coups de pavés contre canons à eau depuis 16h Boulevard Beaumarchais à Paris

15h54: Des projectiles ont été lancés sur des policiers à Paris en marge des manifestations. Des dégradations matérielles ont été constatées. Les forces de l'ordre sont intervenues avec l'utilisation de canons à eau. Les événements sont survenus à hauteur du boulevard Beaumarchais, près de la place de la Bastille.

15h09: La manifestation nationale des cheminots à Paris rassemble "plus de 25 000 personnes", selon la CGT.

15h00: La manifestation parisienne vient de débuter

14h30: Des dizaines de milliers de personnes ont commencé à défiler ce matin, des lycées étaient bloqués, des écoles fermées, le trafic SNCF «très perturbé» pour défendre le statut des fonctionnaires et des cheminots et un service public de qualité, face à un gouvernement déterminé à réformer.
Plusieurs milliers de personnes défilaient en milieu de journée sur la Canebière à Marseille, 5.000 à Grenoble, près de 10.000 à Nantes et 9.500 à Lyon. Mais également 1.300 à Auch, 2.300 à Reims, 1.800 à Saint-Nazaire, 4.500 à Perpignan, 1.600 à Foix ou encore 4.800 à Rouen, selon la police.
Partout, des fonctionnaires dont des personnels de la santé, des cheminots mais aussi des retraités et des jeunes, étudiants ou lycéens voire des avocats, protestaient ensemble contre les réformes du gouvernement qui les touchent.
Environ 180 manifestations étaient annoncées en France par les sept syndicats de la fonction publique (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) pour réclamer, entre autres, une hausse du pouvoir d’achat.

14h10: Olivier Faure, le futur Premier secrétaire du PS, s'est fait huer à la manifestation des cheminots à Paris. "Personne ne pouvait imaginer un accueil avec tapis rouge", a-t-il déclaré.

14h04: 8.500 manifestants ont défilé à Nantes lors de la grève de la fonction publique, selon la police. Ils étaient 10.000, selon les syndicats

14h00: Au moins sept personnes ont été interpellées à Nantes, lors de la manifestation pour la défense des services publics

12h28: Air France prévoit d'assurer 75 % de ses vols demain. La compagnie prévoit d'assurer 70 % de ses vols long-courriers, 70 % de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 80 % de ses vols court-courriers entre Paris-Orly et les aéroports en province.

12h20: Des heurts ont éclaté en marge de la manifestation de la fonction publique à Nantes. Des tensions ont lieu avec les forces de l'ordre. Des pierres sont jetées contre la préfecture, située dans le centre de la ville.

.

12h08: Des échauffourées ont éclaté ce matin entre jeunes manifestants et policiers dans l'est de Paris, avant les défilés des fonctionnaires et des cheminots prévus dans l'après-midi contre les projets de réformes du gouvernement, a constaté un journaliste de l'AFP.

Parmi plusieurs centaines de jeunes partis de la place de la Nation pour rejoindre la gare de l'Est d'où doit s'élancer la manifestation des cheminots, des groupes souvent cagoulés se sont attaqués à deux agences bancaires et des panneaux publicitaires et ont jeté des projectiles sur les CRS. Peu avant midi, les policiers ont chargé ces manifestants et ont fait usage de gaz lacrymogènes.

12h00: Le taux de grévistes atteint les 35,4 % à la SNCF, selon BFMTV. L'Education Nationale annonce 14,54 % des enseignants en grève (15,51 % dans le premier degré, 13,71 % dans le secondaire)

12h00: Le point à midi

Défilés à Marseille et dans le Nord, lycées bloqués et écoles fermées, trafic SNCF «très perturbé» : fonctionnaires et cheminots défendent jeudi leur statut et un service public de qualité, face à un gouvernement déterminé à «poursuivre les transformations».
Sur la Canebière à Marseille, des manifestants ont commencé à défiler sous des drapeaux de la CGT, de l’Unsa-ferroviaire ou de La France insoumise, et derrière une banderole CGT réclamant «du droit, du travail, des services publics, de la sécurité sociale».
Ils étaient entre 1.800 et 2.500 à Saint-Nazaire, selon la police et les organisateurs, 550 à Calais et 150 à Saint-Omer, selon la préfecture, et près de 600 à Boulogne-sur-Mer d’après un correspondant de l’AFP.
A Paris, où les défilés n’ont pas commencé, des échauffourées entre jeunes manifestants et policiers ont été constatées autour de la place de la Nation.
Environ 180 manifestations et rassemblements sont annoncés en France par les sept syndicats de la fonction publique (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) mobilisés pour réclamer, entre autres, une hausse du pouvoir d’achat.
Le gouvernement devrait être beaucoup plus attentif à la réalité des choses», notamment chez les fonctionnaires, a relevé Jean-Claude Mailly (FO). «Il faut faire évoluer le service public mais pas pour le réduire, pour l’améliorer», a insisté Philippe Martinez (CGT).
Côté cheminots, la colère est vive face à la volonté du gouvernement de réformer la SNCF par ordonnances, en la transformant en société anonyme et en abandonnant le statut de cheminots à l’embauche.
Une «manifestation nationale» de cheminots, à laquelle se joindra une douzaine de partis de gauche (PCF, LFI, EELV, NPA...), est prévue à 13H00 entre gare de l’Est et Bastille, terminus également du cortège des fonctionnaires qui partira de Bercy.

11h30: Ce matin, des premières manifestations ont lieu en province : Lyon, Boulogne sur Mer ou encore Rouen. Des lycées sont également bloqués.

11h17: Ce matin, l’entrée de Sciences-Po Lille était complètement bloquée avec des barrières et des poubelles, une action contre la réforme de l’enseignement supérieur, la loi asile/immigration, et pour «la défense des cheminots», a dit à l’AFP un des manifestants.

10h25: Jean-Luc Mélenchon a estimé que les Français «entrent dans un moment de souffrance» avec la contestation sociale qui s’engage et a assuré qu’il serait «toujours solidaire d’une action menée par les salariés», en réponse aux appels de partis de gauche à abandonner sa stratégie «solitaire».
«A partir de maintenant, avec ce mouvement qui démarre, on entre dans un moment de souffrance»: les grévistes vont «perdre des journées de salaires», et «la vie quotidienne de millions de gens va être perturbée par la grève», a-t-il déclaré sur BFMTV et RMC.
«Tout ça parce que quelqu’un, le président de la République, a décidé de mettre en oeuvre rien d’autre que la feuille de route de la Commission européenne» en matière de transport ferroviaire, a accusé le chef de la file de la France insoumise, qui défilera lui aussi ce jeudi.

10h13: Début des premières manifestations dans plusieurs villes de province. Plus de 180 rassemblements sont prévus en France, selon la CGT.

09h56: «Les réformes envisagées par le gouvernement ne vont pas dans le bon sens», a dénoncé jeudi sur RFI le secrétaire général de la CGT Fonction publique, Baptiste Talbot, évoquant une «journée test».

09h50: C’est la deuxième fois depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron que les agents publics se mobilisent, après le 10 octobre où des centaines de milliers d’entre eux ont battu le pavé contre la suppression annoncée de 120.000 postes, le rétablissement du jour de carence et le gel des salaires.

Depuis, Édouard Philippe a dévoilé un projet de réforme qui prévoit un recours accru aux contractuels (agents non statutaires) et des plans de départs volontaires, ce qui fait craindre aux syndicats une fonction publique «morcelée» et «externalisée».

09h45: Ce matin ,Jean-Luc Mélenchon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV. L'homme politique a réitéré sa volonté d'"une démonstration de force collective" en ce jour de grève. Jean-Luc Mélenchon a exprimé son entier soutien aux cheminots et fonctionnaires qui prévoient de faire grève.

08h43: Un trafic SNCF "très perturbé", des vols annulés, des écoles fermées: fonctionnaires et cheminots mènent jeudi une première charge contre les projets de réforme du gouvernement, pour un service public de qualité et la défense de leur statut. A ces enjeux communs s'ajoutent des revendications propres. Sept syndicats (sur neuf) de la fonction publique mobilisés (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) réclament notamment une hausse de leur pouvoir d'achat.

Les cheminots, qui ont choisi le même jour pour défiler, défendent eux l'avenir du rail. Concernant la SNCF, "c'est une forme d'alerte auprès du gouvernement", a prévenu Laurent Berger jeudi sur RTL. Pour le numéro un de la CFDT, la discussion doit "s'engage(r) vraiment avant que ça aille dans tous les sens".

A Paris, le "combat commun pour l'intérêt général" entre cheminots et fonctionnaires se traduira par une convergence des défilés à Bastille. Les premiers partiront à 13H de gare de l'Est, les seconds à 14H de Bercy.

En régions, les syndicats du secteur public prévoient environ 180 manifestations et rassemblements. Des cheminots grossiront les rangs.

Pour défendre le "service public" ferroviaire, une douzaine de partis de gauche - d'EELV au NPA en passant par le PCF et La France insoumise - défileront aux côtés des cheminots. Mais aussi Florian Philippot (ex-FN). Face à ce qui constitue un test social d'envergure, le gouvernement affiche sa "très grande détermination à poursuivre les transformations" de la France.

"Notre préoccupation est de nous assurer que les fils du dialogue et de la concertation sont toujours là", a insisté le porte-parole Benjamin Griveaux, au sujet de la SNCF. Quant aux fonctionnaires, des discussions sont prévues jusqu'à fin octobre, a rappelé le secrétaire d'État Olivier Dussopt, réitérant sa volonté d'être "à l'écoute" des syndicats et l'engagement du gouvernement envers un service public "de qualité".

.

Mercredi 21 mars

.

14h25: En Conseil des ministres ce matin, le chef de l’Etat a demandé «de poursuivre la pédagogie», a rapporté le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, affichant «une attitude d’écoute mais aussi une très grande détermination à poursuivre les réformes».

L’Elysée affiche «sérénité et confiance», selon le porte-parole Bruno Roger-Petit, «parce que la politique de transformation du pays menée dans tous les secteurs correspond au vœu profond des Français. Et qu’ils ont confié ce mandat à Emmanuel Macron».

13h16: Parmi les services publics qui seront ou pourront être perturbés, figurent aussi ceux relevant des compétences des communes ou des départements, comme les crèches, les bibliothèques. Les inspecteurs du permis de conduire seront aussi mobilisés, selon FO, et des magistrats à l’appel du Syndicat de la magistrature. A France Télévisions, la CGT appelle aussi à la grève.

13h15: Le premier syndicat des enseignants du primaire, le Snuipp-FSU, s’attend à un professeur sur quatre en grève dans les écoles maternelles et primaires, avec de fortes disparités d’un endroit à l’autre (par exemple 20% de grévistes prévus en Dordogne et plus de 50% à Paris et en Seine-Saint-Denis).

Plus de 10% des écoles seront fermées dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Paris ou encore en Seine-Maritime, selon le syndicat.

«C’est un peu en-deça de ce qu’on avait espéré», a déclaré Francette Popineau, à la tête du syndicat. Parmi les raisons de la grogne, la carte scolaire (avec les baisses d’effectifs dans les écoles rurales), mais surtout le statut des fonctionnaires et le pouvoir d’achat.

Dans les collèges et lycées, les professeurs ne sont pas tenus de se déclarer à l’avance. «On découvrira le taux de grévistes en milieu de matinée» jeudi, a indiqué Valérie Sipahimalani, secrétaire générale du Snes-FSU.

Le ministère de l’Education ne communique pas de prévisions pour les taux de grévistes.

11h50: Air France prévoit de maintenir 75% de ses vols moyen-courriers de et vers l’aéroport de Paris Charles-de-Gaulle et 60% des court-courriers à Orly et des transversales province, lors de la journée de grève jeudi, a annoncé un porte-parole à l’AFP. La compagnie aérienne prévoit par ailleurs de maintenir 100% de ses vols long-courriers, a-t-il précisé.

La Direction générale de l’aviation civile avait auparavant indiqué que 30% des vols au départ et à l’arrivée des aéroports de Roissy, Orly et Beauvais seraient annulés jeudi.

11h00: Le trafic des métros, RER, bus et trams de la RATP sera peu perturbé jeudi par l’appel à la grève lancé par trois syndicats, a annoncé mardi la régie des transports parisiens dans un communiqué. La RATP anticipe un trafic «quasi normal» dans le métro, les bus et les trams.

Pour la partie du RER opérée par la RATP, trois trains sur quatre sont prévus en moyenne tant sur le RER A que sur le RER B, soit «deux trains sur trois en heure de pointe et trafic quasi normal en heures creuses», précise la régie. Sur le RER B, un changement de train sera nécessaire à Gare du Nord pour accéder à la zone SNCF, indique par ailleurs le communiqué.

Trois syndicats (CGT, Unsa et SUD) appellent à la grève au sein de la régie des transports parisiens (métro, bus, tram, une partie des RER A et B), en solidarité avec les cheminots, qui organisent une manifestation nationale contre la réforme de la SNCF, mais aussi pour des motifs spécifiques: crainte d’une privatisation future et problèmes d’effectifs.

10h42: Evoquant sur RMC les mêmes chiffres que M. Pepy, la ministre des Transports Elisabeth Borne a constaté qu’il fallait s’attendre à «des perturbations importantes à la SNCF».

10h40: Pour s’opposer aux projets de réforme du secteur ferroviaire, les quatre syndicats représentatifs de la SNCF ont en outre appelé à la grève deux jours sur cinq, du 3 avril au 28 juin. «Pour les grèves qui sont annoncées dans les semaines à venir, notre engagement est très clair: à 17H00 la veille, nous publierons la liste précise de tous les trains qui circulent», a par ailleurs souligné M. Pepy.

10h37: Trente pour cent des vols au départ et à l’arrivée des aéroports de Roissy, Orly et Beauvais seront annulés lors de la journée de grève de jeudi, a-t-on appris mercredi auprès de la Direction générale de l’aviation civile. Il revient aux compagnies aériennes d’ajuster leurs programmes de vol, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la DGAC.

10h15: La grève jeudi à la SNCF va se traduire par la circulation de 40% des TGV, 25% des Intercités et 50% des TER, tandis que 30% des trains d’Ile-de-France seront assurés, a déclaré mercredi le patron de l’entreprise publique, Guillaume Pepy.

«On va tout faire pour accompagner nos voyageurs, on va fermer les sièges de l’entreprise en région et au plan national pour que le maximum possible de personnels soient aux côtés des voyageurs» touchés par ce mouvement social, a promis M. Pepy au micro de RTL.

10h14: Les syndicats représentatifs (CGT, Unsa, SUD, CFDT) organisent jeudi une «manifestation nationale» à Paris contre la réforme du ferroviaire, avec «plus de 25.000» personnes attendues. Or, «la CGT a appelé à manifester mais d’autres syndicats de la SNCF ont appelé eux à la grève», a rappelé M. Pepy.

09h00: La SNCF a indiqué mardi qu’elle suspendait la vente de billets pour tous ses TGV et Intercités sur les douze jours de grève prévus en avril, les voyageurs étant invités à reporter leur voyage. «Nous avons suspendu les réservations pour les jours de grève sur la période du 3 au 29 avril», a expliqué un porte-parole de Voyages SNCF à l’AFP. Sur le site oui.sncf, tous les TGV et Intercités sont marqués complets.
«Pour que les clients voyagent dans de bonnes conditions, on les invite à reporter le plus possible» leur déplacement, a ajouté le porte-parole, précisant que les billets sont échangeables ou remboursables sans frais. Les voyageurs sont invités à consulter les plans de transports la veille des jours de grève à 17H00, pour savoir quels trains circuleront.
Pour s’opposer aux projets de réforme du secteur ferroviaire, les quatre syndicats représentatifs de la SNCF ont appelé à la grève deux jours sur cinq, du 3 avril au 28 juin. Leur mouvement concerne donc les 3, 4, 8, 9, 13, 14, 18, 19, 23, 24, 28 et 29 avril.
Il est trop tôt pour prévoir quoi que ce soit en mai et juin, selon le porte-parole. De fait, les réservations restent ouvertes aux jours concernés par la grève (à commencer par le 3 mai, puis le 4, etc.), si elle doit durer jusque là.
Voyages SNCF a par ailleurs démenti une hausse des prix des billets entre les jours de grève, comme l’a indiqué Le Monde. «Consciente de la difficulté des clients à s’organiser pour des voyages en avril, la direction de SNCF porte une attention particulière sur les prix des trains les jours de non grève. Les prix habituellement pratiqués restent les mêmes sur ces journées», a souligné la SNCF dans un communiqué.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bruno.13
22/mars/2018 - 23h26

Allez encore un petit effort Sud Rail, CGT et autres fouteurs de merde ancrés à leurs privilèges, qu'au moment de l'ouverture à la concurrence, la SNCF soit lessivée et que nous puissions enfin voyager avec Deutsche Bahn ou Trenitalia.

Portrait de alekine1
22/mars/2018 - 20h16
maya430 a écrit :

Vous savez que les voyages gratuits tout au long de la vie des cheminots concernent aussi toute leur famille et celle du conjoint marié ou pacsé des frères et soeurs aux grand-parents nous coûtent 100 millions par an ! ? Et Macron n'a même pas été foutu d'y toucher, alors leur manifestations qui vont emmerder les contribuables pendant des mois...

Euh c'était dans les années 40 ça, maintenant ils ont le droit à 6 voyages par an/famille.

Portrait de alekine1
22/mars/2018 - 20h13
J.Purdey ® a écrit :

Enfin c'est ce que pense Mélanchon. Il se voit déjà en french Castro.

Non il se voit en Robespierre moderne. Qu'il se souvienne de sa fin aussi.

Portrait de Wouhpinaise
22/mars/2018 - 18h55
J.Purdey ® a écrit :

Il faut absolument sous traiter le comptage aux services de surveillance Chinois. Eux donnerons des résultats au cheveu près. ;)

Idée à creuser ! smiley

Portrait de Valentin 1998
22/mars/2018 - 18h48
minou75 a écrit :
Comme en 68...Faut tout casser !!!

attention aux pavés! 

Portrait de Wouhpinaise
22/mars/2018 - 18h14

Comment peut-on avoir autant d'écart entre 3 décomptes différents ? C'est consternant !

Portrait de ale35
22/mars/2018 - 18h07

ce ne sont pas des canons à eau qu'il faut contre ces salopards qui pollue les revendications se sont des mitrailleuses 

 

Portrait de EsQuiSSe
22/mars/2018 - 17h55

Ah mais c'est Mai 68 allons !  dont  c'est le cinquantième anniversaire cette année c'est reparti mon kikismiley

Portrait de zig et puce
22/mars/2018 - 17h50
Agosile a écrit :

Tu peux nous rappeler ton boulot ? Parasite

Parasite? dit il , l'hôpital qui se fout de la charité la 

Portrait de Valentin 1998
22/mars/2018 - 16h55
ale35 a écrit :

les manif maintenant c'est la fête à la racaille 

ils se croient en mai 68, il y a 50 ans! 

Portrait de ale35
22/mars/2018 - 16h10

les manif maintenant c'est la fête à la racaille 

Portrait de bobo76350
22/mars/2018 - 15h26
bulles2savons a écrit :

Vous avez du mal interprété mon propos " je suis pour les grèvistes et je souhaite une mobilisation importante" pour faire voir au ROI qu'il ne faut pas prendre tous ses sujets que pour des nantis!! je n'ai pas voté pour lui mais je subis grrrrrrrrrrrrrrrrr

oui comme je poste rarement, le message ne vous etait pas destine lol dsl

Portrait de Mamie ninja
22/mars/2018 - 14h00
Agosile a écrit :

Les fonctionnaires s'occupent de ton RSA et de ta CMU 

Et paf, dans le pif !

Non mais

Portrait de bulles2savons
22/mars/2018 - 13h56
bobo76350 a écrit :

espece de crétin, je suis dans la fonction publique hospitalière et vous êtes les premiers à vous plaindre de l'attente aux urgences. On est en train de tuer l'hopital public et c'est vous qui subirez tous cela et non les politiques

c'est vrai qu'on est des faineants, les pompiers pareil, les policiers aussi. les militaires egalement. vous êtes des moutons. on s'attaque à la SNCF pour quelques privilèges, apres on passera à une autre catégorie.

vous jalousez la situation de personnes qui gagnent moins de 2000 euros car vous avez entendus cela à la télévision alors que les députés etc, eux leurs avantages on y touchent pas. retraites à 1500 euros au bout de 5 ans etc. vous chiez sur les fonctionnaires qui surement vous sauveront la vie un jour (pompiers, smur, hopitaux). Ca fait 20 ans que je bosse au urgences et ca se dégrade petit à petit. alors oui tapez sur les fonctionnaires, et continuait à croire ce que les politiques vous disent.

Vous avez du mal interprété mon propos " je suis pour les grèvistes et je souhaite une mobilisation importante" pour faire voir au ROI qu'il ne faut pas prendre tous ses sujets que pour des nantis!! je n'ai pas voté pour lui mais je subis grrrrrrrrrrrrrrrrr

Portrait de Prospérine
22/mars/2018 - 13h49
Agosile a écrit :

D'accord ils font grève, d'accord on les considère comme des feignasses, mais un fonctionnaire c'est quoi ?  
 Réponse:
 Une infirmière (Celle qui vous fera votre toilette quand vous serez incontinent et plus, privé de couches culottes)
 Un Soldat (Celui qui mettra sa vie en jeu pour défendre vos choix politiques privés)
 Un policier (Celui qui vous protégera contre les « sauvageons » qui viennent abîmer les jolies voitures privées)
 Un conducteur de TGV (Celui qui vous emmène dans votre villégiature privée pour pas très cher et sans danger)
 Un agent des impôts (Celui qui fait fonctionner l'Etat grâce à cet argent que le privé a tant de mal à gagner)
 Un facteur (Celui qui amène chez vous au bout de la France les colis privés des cadeaux de noël de papy mamy)
 Un ]prof (Celui qui vous permet d'apprendre gratuitement ce que vous mettrez en pratique dans le privé)
 Une institutrice (Celle qui mouche vos chers bambins privés et reçoit les insultes publiques)
 Un juge (Celui qui gérera votre divorce privé)
 Un pompier (Celui pour qui la devise est « sauver ou périr » et qui périra pour sauver votre vie privée et votre maison privée perdue en plein maquis avec un  branchement et un kwh EDF au même prix)
 Un agent de la sécu (Celui qui se fera chier dans un bureau pour vous rembourser vos tranquillisants privés)
 Un agent des Assedic (Celui qui fera avancer votre dossier de chômage quand le privé vous aura foutu dehors)
 Un technicien EDF (Celui qui remettra le courant pour que vous regardiez vos DVD privés après la tempête)
 Une sage femme (Celle qui ne se prive pas de galérer pour faire naître vos futurs cadres privés)
 Un directeur d'hôpital (Celui qui se bat pour soigner gratuitement votre surmenage privé)
 Un conducteur de metro (Celui qui vous conduit au tarif le moins cher d'Europe dans vos boulots privés)
 Encore le métro (Celui qui vous emmène 365 jours par an à vos soirées privées et vous ramène même quand vous êtes bourrés)
 L'organisateur de la fête de la musique (Le con qui organise votre  petite soirée sympa du 21 juin)
 Et bien sur tous les sans grades, qui ramassent vos ordures, nettoient les parcs, améliorent les forêts, recherchent de nouvelles technologies, transportent votre nourriture la nuit quand vous dormez (encore le train),  font tourner les centrales électriques, aiguillent les avions, organisent les élections, donnent à manger dans les cantines scolaires,plantent des fleurs dans les villes, font des émissions de télé, vous donne la météo (aux avions privés et aussi et surtout aux marins privés !! )
 .......Alors maudissez les, injuriez les, rejetez les !!!! Mais quand du service public, vous serez privé.....alors là, vous pleurerez !!......

VIVE LE SERVICE PUBLIC A LA FRANÇAISE !!!!

Parfait! 

Portrait de Mamie ninja
22/mars/2018 - 13h42
Agosile a écrit :

D'accord ils font grève, d'accord on les considère comme des feignasses, mais un fonctionnaire c'est quoi ?  
 Réponse:
 Une infirmière (Celle qui vous fera votre toilette quand vous serez incontinent et plus, privé de couches culottes)
 Un Soldat (Celui qui mettra sa vie en jeu pour défendre vos choix politiques privés)
 Un policier (Celui qui vous protégera contre les « sauvageons » qui viennent abîmer les jolies voitures privées)
 Un conducteur de TGV (Celui qui vous emmène dans votre villégiature privée pour pas très cher et sans danger)
 Un agent des impôts (Celui qui fait fonctionner l'Etat grâce à cet argent que le privé a tant de mal à gagner)
 Un facteur (Celui qui amène chez vous au bout de la France les colis privés des cadeaux de noël de papy mamy)
 Un ]prof (Celui qui vous permet d'apprendre gratuitement ce que vous mettrez en pratique dans le privé)
 Une institutrice (Celle qui mouche vos chers bambins privés et reçoit les insultes publiques)
 Un juge (Celui qui gérera votre divorce privé)
 Un pompier (Celui pour qui la devise est « sauver ou périr » et qui périra pour sauver votre vie privée et votre maison privée perdue en plein maquis avec un  branchement et un kwh EDF au même prix)
 Un agent de la sécu (Celui qui se fera chier dans un bureau pour vous rembourser vos tranquillisants privés)
 Un agent des Assedic (Celui qui fera avancer votre dossier de chômage quand le privé vous aura foutu dehors)
 Un technicien EDF (Celui qui remettra le courant pour que vous regardiez vos DVD privés après la tempête)
 Une sage femme (Celle qui ne se prive pas de galérer pour faire naître vos futurs cadres privés)
 Un directeur d'hôpital (Celui qui se bat pour soigner gratuitement votre surmenage privé)
 Un conducteur de metro (Celui qui vous conduit au tarif le moins cher d'Europe dans vos boulots privés)
 Encore le métro (Celui qui vous emmène 365 jours par an à vos soirées privées et vous ramène même quand vous êtes bourrés)
 L'organisateur de la fête de la musique (Le con qui organise votre  petite soirée sympa du 21 juin)
 Et bien sur tous les sans grades, qui ramassent vos ordures, nettoient les parcs, améliorent les forêts, recherchent de nouvelles technologies, transportent votre nourriture la nuit quand vous dormez (encore le train),  font tourner les centrales électriques, aiguillent les avions, organisent les élections, donnent à manger dans les cantines scolaires,plantent des fleurs dans les villes, font des émissions de télé, vous donne la météo (aux avions privés et aussi et surtout aux marins privés !! )
 .......Alors maudissez les, injuriez les, rejetez les !!!! Mais quand du service public, vous serez privé.....alors là, vous pleurerez !!......

VIVE LE SERVICE PUBLIC A LA FRANÇAISE !!!!

Bien dit !

Bravo Agosile

Portrait de bobo76350
22/mars/2018 - 13h26
bulles2savons a écrit :

Qui vous a empêché de devenir fonctionnaire????

espece de crétin, je suis dans la fonction publique hospitalière et vous êtes les premiers à vous plaindre de l'attente aux urgences. On est en train de tuer l'hopital public et c'est vous qui subirez tous cela et non les politiques

c'est vrai qu'on est des faineants, les pompiers pareil, les policiers aussi. les militaires egalement. vous êtes des moutons. on s'attaque à la SNCF pour quelques privilèges, apres on passera à une autre catégorie.

vous jalousez la situation de personnes qui gagnent moins de 2000 euros car vous avez entendus cela à la télévision alors que les députés etc, eux leurs avantages on y touchent pas. retraites à 1500 euros au bout de 5 ans etc. vous chiez sur les fonctionnaires qui surement vous sauveront la vie un jour (pompiers, smur, hopitaux). Ca fait 20 ans que je bosse au urgences et ca se dégrade petit à petit. alors oui tapez sur les fonctionnaires, et continuait à croire ce que les politiques vous disent.

Portrait de bertrand85
22/mars/2018 - 13h18

Toujours les mêmes agitateurs du côté des policiers pour faire en sorte que les manifs dégénèrent. On connaît ça depuis longtemps.

Portrait de Dydy
22/mars/2018 - 10h54
Agosile a écrit :

D'accord ils font grève, d'accord on les considère comme des feignasses, mais un fonctionnaire c'est quoi ?  
 Réponse:
 Une infirmière (Celle qui vous fera votre toilette quand vous serez incontinent et plus, privé de couches culottes)
 Un Soldat (Celui qui mettra sa vie en jeu pour défendre vos choix politiques privés)
 Un policier (Celui qui vous protégera contre les « sauvageons » qui viennent abîmer les jolies voitures privées)
 Un conducteur de TGV (Celui qui vous emmène dans votre villégiature privée pour pas très cher et sans danger)
 Un agent des impôts (Celui qui fait fonctionner l'Etat grâce à cet argent que le privé a tant de mal à gagner)
 Un facteur (Celui qui amène chez vous au bout de la France les colis privés des cadeaux de noël de papy mamy)
 Un ]prof (Celui qui vous permet d'apprendre gratuitement ce que vous mettrez en pratique dans le privé)
 Une institutrice (Celle qui mouche vos chers bambins privés et reçoit les insultes publiques)
 Un juge (Celui qui gérera votre divorce privé)
 Un pompier (Celui pour qui la devise est « sauver ou périr » et qui périra pour sauver votre vie privée et votre maison privée perdue en plein maquis avec un  branchement et un kwh EDF au même prix)
 Un agent de la sécu (Celui qui se fera chier dans un bureau pour vous rembourser vos tranquillisants privés)
 Un agent des Assedic (Celui qui fera avancer votre dossier de chômage quand le privé vous aura foutu dehors)
 Un technicien EDF (Celui qui remettra le courant pour que vous regardiez vos DVD privés après la tempête)
 Une sage femme (Celle qui ne se prive pas de galérer pour faire naître vos futurs cadres privés)
 Un directeur d'hôpital (Celui qui se bat pour soigner gratuitement votre surmenage privé)
 Un conducteur de metro (Celui qui vous conduit au tarif le moins cher d'Europe dans vos boulots privés)
 Encore le métro (Celui qui vous emmène 365 jours par an à vos soirées privées et vous ramène même quand vous êtes bourrés)
 L'organisateur de la fête de la musique (Le con qui organise votre  petite soirée sympa du 21 juin)
 Et bien sur tous les sans grades, qui ramassent vos ordures, nettoient les parcs, améliorent les forêts, recherchent de nouvelles technologies, transportent votre nourriture la nuit quand vous dormez (encore le train),  font tourner les centrales électriques, aiguillent les avions, organisent les élections, donnent à manger dans les cantines scolaires,plantent des fleurs dans les villes, font des émissions de télé, vous donne la météo (aux avions privés et aussi et surtout aux marins privés !! )
 .......Alors maudissez les, injuriez les, rejetez les !!!! Mais quand du service public, vous serez privé.....alors là, vous pleurerez !!......

VIVE LE SERVICE PUBLIC A LA FRANÇAISE !!!!

Bravo vous avez tout dit !

Portrait de Dydy
22/mars/2018 - 10h54
Agosile a écrit :

D'accord ils font grève, d'accord on les considère comme des feignasses, mais un fonctionnaire c'est quoi ?  
 Réponse:
 Une infirmière (Celle qui vous fera votre toilette quand vous serez incontinent et plus, privé de couches culottes)
 Un Soldat (Celui qui mettra sa vie en jeu pour défendre vos choix politiques privés)
 Un policier (Celui qui vous protégera contre les « sauvageons » qui viennent abîmer les jolies voitures privées)
 Un conducteur de TGV (Celui qui vous emmène dans votre villégiature privée pour pas très cher et sans danger)
 Un agent des impôts (Celui qui fait fonctionner l'Etat grâce à cet argent que le privé a tant de mal à gagner)
 Un facteur (Celui qui amène chez vous au bout de la France les colis privés des cadeaux de noël de papy mamy)
 Un ]prof (Celui qui vous permet d'apprendre gratuitement ce que vous mettrez en pratique dans le privé)
 Une institutrice (Celle qui mouche vos chers bambins privés et reçoit les insultes publiques)
 Un juge (Celui qui gérera votre divorce privé)
 Un pompier (Celui pour qui la devise est « sauver ou périr » et qui périra pour sauver votre vie privée et votre maison privée perdue en plein maquis avec un  branchement et un kwh EDF au même prix)
 Un agent de la sécu (Celui qui se fera chier dans un bureau pour vous rembourser vos tranquillisants privés)
 Un agent des Assedic (Celui qui fera avancer votre dossier de chômage quand le privé vous aura foutu dehors)
 Un technicien EDF (Celui qui remettra le courant pour que vous regardiez vos DVD privés après la tempête)
 Une sage femme (Celle qui ne se prive pas de galérer pour faire naître vos futurs cadres privés)
 Un directeur d'hôpital (Celui qui se bat pour soigner gratuitement votre surmenage privé)
 Un conducteur de metro (Celui qui vous conduit au tarif le moins cher d'Europe dans vos boulots privés)
 Encore le métro (Celui qui vous emmène 365 jours par an à vos soirées privées et vous ramène même quand vous êtes bourrés)
 L'organisateur de la fête de la musique (Le con qui organise votre  petite soirée sympa du 21 juin)
 Et bien sur tous les sans grades, qui ramassent vos ordures, nettoient les parcs, améliorent les forêts, recherchent de nouvelles technologies, transportent votre nourriture la nuit quand vous dormez (encore le train),  font tourner les centrales électriques, aiguillent les avions, organisent les élections, donnent à manger dans les cantines scolaires,plantent des fleurs dans les villes, font des émissions de télé, vous donne la météo (aux avions privés et aussi et surtout aux marins privés !! )
 .......Alors maudissez les, injuriez les, rejetez les !!!! Mais quand du service public, vous serez privé.....alors là, vous pleurerez !!......

VIVE LE SERVICE PUBLIC A LA FRANÇAISE !!!!

Bravo vous avez tout dit !

Portrait de bulles2savons
22/mars/2018 - 10h07
bonheur-25 a écrit :

ils nous emmerdent avec leur greve, moi je veux bien leur place s'ils sont pas contents

Bein allez y!!

Portrait de bulles2savons
22/mars/2018 - 10h06
sergioplaya2 a écrit :
Au boulot les feignants de fonctionnaire il y en a même pas concerné qui font grève au boulot et à coup de pied au ......j’etait artisanat plâtrier. J’ai tiré la taloche 55h part semaine et quand je vois ces branleur jamais content ça me dégoûte

Qui vous a empêché de devenir fonctionnaire????

Portrait de bulles2savons
22/mars/2018 - 10h05

Ils ont raison je suis pour ces mécontentements dans la rue .Ils se battent pour le pouvoir d'achat de tous et leurs retraites  afin de ne pas se faire baiser plus tard comme beaucoup de retraités en ce moment...

Portrait de france66
22/mars/2018 - 09h38

Moi, je travaille, je suis assistante maternelle, j'ai des horaires qui varient souvent, je peux faire 10 heures par jours non stop, je peux faire plus de 40 heures par semaine, je ne suis pas sûre d'avoir du travail, je n'ai pas de RTT, je peux travailler les week-ends, si je fais grève ou bien si je suis en arrêt maladie, je peux perdre mon travail, et tout ça pour 3 euros de l'heure ! Qui dit mieux ?

Portrait de fleurdesel
22/mars/2018 - 09h11

En région parisienne c'est le foutoir, vive le covoiturage et les plaisirs de la convivialité et du partage. De jolies rencontres, discussions, échanges en vue ! La route nous paraîtra plus courte... On ressort les vieilles voitures, les vieux diesels, pollution en hausse, ils en pensent quoi la Hulotte et la mère maquerelle Anne H, réouverture des voix sur berge ? 

Portrait de fleurdesel
22/mars/2018 - 09h00

Le pouvoir de nuisance incommensurable des syndicats, rois fainéants protégés par le système !

La concurrence internationale est déjà installée en France avec les TER italiens 25 % moins chers. Nos cheminots sont entrain de couper la branche sur laquelle ils sont confortablement installés. Le réveil va être douloureux !

Portrait de The-Kid
21/mars/2018 - 17h42

Demain taxi !

Portrait de Valentin 1998
21/mars/2018 - 16h16

Il n'y a qu'en france, que les grévistes emmerdent ceux qui doivent aller bosser! Je n'ai jamais vu celà en ALLEMAGNE ou les syndicats font tout pour ne pas prendre en otage les travailleurs! Au contraire, ils se réunissent avec le gouvernement et trouvent toujours un accord! 

Portrait de bonheur-25
21/mars/2018 - 15h48

ils nous emmerdent avec leur greve, moi je veux bien leur place s'ils sont pas contents

Les plus vus