22/02 08:24

L'émotion de Mathieu Gallet, le patron de Radio France, venu faire ses adieux ce matin à 8h sur l'antenne de France Inter - Regardez

Révoqué par le CSA le 31 janvier, Mathieu Gallet quittera son poste de président-directeur général de Radio France dans une semaine.

Avant cette date il répondu ce matin  aux questions de Léa Salamé sur l'avenir de Radio France et de l'audiovisuel public, en direct. Il a fait part de son émotion de se retrouver ainsi dans le studio de la radio trois ans après avoir pris ses fonctions et sa première interview par Patrick Cohen.

Le patron de Radio France Mathieu Gallet a annoncé qu'il avait renoncé à contester sa révocation par le CSA via un référé suspension auprès du Conseil d'Etat, une procédure d'urgence, mais qu'il se réservait la possibilité d'intenter un recours ultérieurement contre cette décision qu'il juge "contestable".

"C'est une décision qui, je trouve, est contestable juridiquement, donc je regarderai ces questions là", mais "pas en référé suspension" (une procédure qui aurait pu permettre son maintien en poste le temps que le Conseil d'Etat se prononce, ndlr), a expliqué le dirigeant sur le départ, au micro de France Inter. Cependant "j'ai encore quelques semaines pour pouvoir regarder (la possibilité d'un recours) au fond, non pas pour m'accrocher à cette maison, à ce poste, mais pour que le droit et tout le droit soit dit", a déclaré Mathieu Gallet.

Concernant la réforme de l'audiovisuel public que prépare le gouvernement, Mathieu Gallet a souligné qu'il n'y avait pas de "système idéal" pour la nomination des dirigeants des entreprises du secteur, mais que le système actuel, dans lequel le CSA nomme les dirigeants, avait "pour avantage de ne pas avoir ce soupçon (...) de liens avec l'Etat".

"Cette nomination par une instance indépendante, qu'a voulue François Hollande à l'époque, a cet avantage là", a-t-il ajouté. Quand au futur système voulu par le président, dans lequel les patrons de l'audiovisuel public seront désignés par les conseils d'administration des entreprises concernées, il est "certainement intéressant, mais il faudra voir comment le conseil d'administration est composé, parce qu'évidemment s'il n'est là que comme prétexte, il ne servira à rien et notre Constitution qui reconnaît l'indépendance, le pluralisme et la liberté des médias aura certainement à en dire", a estimé le patron de Radio France.

Interrogé sur ses projets, alors que son départ de Radio France a été fixé au 1er mars, et qu'il s'apprête à y passer ses dernières heures, Mathieu Gallet a répondu : "Je vais partir quelques jours en vacances, et après je vais chercher du boulot, comme beaucoup de Français". "C'est ce que j'ai dit à mes parents qui étaient inquiets pour moi, vous savez chaque jour dans ce pays il y a des gens qui se font virer et pas forcément dans les mêmes conditions que moi, alors je ne vais pas me plaindre".

Le CSA a décidé de mettre un terme aux fonctions de Mathieu Gallet après sa condamnation pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA, répondant aux voeux du gouvernement qui réclamait son départ.

Interrogé également sur la rumeur qui lui prêtait une liaison avec Emmanuel Macron, il a expliqué comment il était difficile de lutter contre ces fausses informations qui touchaient le couple du Président et sa propre vie privée...

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Députéhonnête-mdr
22/février/2018 - 15h00

Il va rejoindre Ballot-Beccassine chez Ipsos ...

Portrait de seb2746
22/février/2018 - 10h54
rYp a écrit :

il perd son salaire

il perd sa place de parking et tous les autres avantages

il perd surtout une occasion de sa taire: quelle indécence ! avec ce qu'il a été payé, il peut se passer de travailler longtemps surtout avec ce qu'il va percevoir en indemnités !

il part avec 1 an de salaire "seulement", vu ses relations, on va bien trouvé un poste de secrétaire d’état chargé d'un truc bidon à 10 000/mois pour "rebondir".

D'ici 2 ou 3 ans, il reviendra tranquillement, les Français auront oubliés et voilà.

Portrait de Alexander92
22/février/2018 - 09h28

Jupiter va reclasser ce profiteur petit protégé de Jack Lang... il n'a pas honte de venir pleurnicher à l'antenne... Over, take off

Les plus vus