21/02 16:35

Distribution des chaînes: Le PDG de l'opérateur Orange se dit "optimiste" quant à la possibilité de trouver un accord avec TF1

Le PDG de l'opérateur Orange, Stéphane Richard, s'est dit mercredi "optimiste" quant à la possibilité de trouver un accord avec TF1 sur la rémunération des services de diffusion enrichis, mais refuse catégoriquement de payer pour diffuser ses chaînes en direct. "Je reste optimiste sur notre capacité à trouver un accord sur la valorisation" de ces services, a déclaré M. Richard, en marge de la présentation des résultats de l'opérateur historique. "Nous sommes prêts à augmenter, même assez substantiellement, le montant que l'on paiera pour ces services", a-t-il ajouté, soulignant que son groupe avait "signé un accord avec M6 sur ces bases-là". En revanche, le PDG d'Orange a rejeté catégoriquement la possibilité de payer pour la diffusion des chaînes en flux continu et refusé de couper le signal, malgré une assignation en justice par le groupe de télévision reçue le 6 février.

"Il y a un principe qui existe depuis toujours: les chaînes gratuites sont gratuites. Nous avons obligation de les transporter sans faire payer pour leur transport, nous n'allons pas payer pour le faire", a expliqué M. Richard. Le patron de l'opérateur historique a ajouté être "attaché au maintien de ce principe" et "il n'appartient à aucun acteur, ici TF1, de le modifier unilatéralement", a-t-il renchéri. Le groupe de télévision a engagé un bras de fer avec les opérateurs dès 2016 afin d'obtenir une rémunération pour la fourniture de ses chaînes en clair, qu'il fournissait jusque-là gratuitement. Les opérateurs se sont d'abord opposés en choeur à ce changement, puis se sont dit prêts à négocier avec le groupe de télévision la facturation de services additionnels.

TF1 a mis en avant sa nouvelle offre "TF1 premium" enrichie de nouvelles fonctionnalités aux fournisseurs d'accès internet, câblo-opérateurs et opérateurs satellites. Le poids lourd de la télévision française a réussi à trouver un terrain d'entente avec SFR et Bouygues Telecom (avec qui il partage la même maison mère), qui ont accepté de payer pour la diffusion des programmes du groupe de télévision en échange d'une offre enrichie. Mais les négociations n'ont pas abouti avec Orange, ni avec Iliad, maison mère de Free, ni encore avec Canal+ à ce stade.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus