20/02 16:05

Un homme condamné à deux ans de prison ferme et à plus de 80 millions d'euros de dommages et intérêts pour avoir administré un site de streaming illégal

Un homme de 41 ans a été condamné hier en son absence à Nanterre à deux ans de prison ferme et à plus de 80 millions d'euros de dommages et intérêts pour avoir administré un site de streaming illégal, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Le prévenu, en fuite, a été reconnu coupable de "contrefaçon" et "travail dissimulé". Il devra verser 83,6 millions d'euros de dommages-intérêts aux parties civiles, deux syndicats professionnels, Disney, 20th Century Fox, Warner Bros et la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) notamment.
Le contrevenant gérait une plateforme de diffusion de films baptisée Streamiz, 2e site de streaming le plus populaire en France en 2011 avec en moyenne 250.000 visiteurs uniques par jour, a indiqué à l'AFP l'avocat de la Sacem. Le site, qui a été fermé depuis, proposait environ 40.000 films, dont certains n'étaient pas encore sortis en DVD et qui totalisaient 500 millions de visualisations, selon la même source.
Après une plainte de la Fédération nationale des distributeurs de film (FNDF) en décembre 2009, les enquêteurs avaient trouvé la trace du prévenu en 2011 dans les Hauts-de-Seine, selon une source proche du dossier. Le suspect avait été interpellé en octobre 2011 alors qu'il quittait son domicile de Montrouge avec, dans son sac à dos, près de 30.000 euros en liquide dissimulés dans des chaussettes. Convoqué par le juge d'instruction, le prévenu ne s'était pas présenté. Il était toujours en fuite lundi lors de sa sa condamnation. Le tribunal a maintenu les effets du mandat d'arrêt émis contre lui.

L'enquête a mis en évidence que le prévenu avait gagné en un peu moins de deux ans environ 150.000 euros de recettes publicitaires, et des documents montrant l'existence de comptes à l'étranger ont été trouvés, selon la même source. Sa condamnation permet de "marquer les esprits et de montrer l'importance concrète du préjudice causé par ces sites", a dit à l'AFP Me Christian Soulié, avocat des parties civiles.

Sa condamnation pourrait n'être "qu'une première étape" dans la mesure où le prévenu n'était pas présent ni représenté par un avocat, a-t-il ajouté.

"C'est un cas patent de contrefaçon commerciale" reposant sur un système "très structuré", a déclaré David El Sayegh, secrétaire général de la Sacem. Sa condamnation "envoie un message très clair: il n'y aura pas d'impunité pour les pirates", a-t-il ajouté.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de zig et puce
20/février/2018 - 16h31
rYp a écrit :

Bravo ! il y en a marre de ces voleurs du travail des autres qui mettent tant au chômage !

Si c'était du partage, l'hébergement serait gratuit et les uploaders ne seraient pas payés, le débit ne serait pas bridé pour forcer aux abonnements et ça serait pas rempli de pub et autres liens bloquants +ou- dangereux... tu cliques t'as plusieurs fenêtres ouvrant en simultané: comment c'est permis ça?! illogique.

Si c'était aussi soi disant "culturel" (tu parles!) ça ne serait pas les blockbusters et séries à la mode les +téléchargées! Faudrait arrêter de prendre les gens pour des c... 

Si tu es pressé de voir, tu payes sinon tu attends ça finira par passer gratos ou en DVD à environ 1 euros (je dis bien environ car ça peut être moins) que tu vas trouver un peu partout sur les marchés, trocs, foirefouilles ou braderies ou encore certains sites où on doit acheter en lots pour économiser les frais de port qui du coup montent de presque rien le prix de base déjà ridicule.

Mais non on a des débiles qui osent parler de "partage" et "culturel" au lieu de téléchargement illégal et piratage, volant le travail de milliers de métiers: suffit de voir le monde concerné dans les génériques de fin des films... Ces même conn*rds qui soi disant refusent de payer les places au cinéma, la VOD, un abonnement ou des DVD/blu-ray (avec bonus!!!) mais vont payer des hébergeurs illégaux ou des sociétés étrangères comme Amazon, Netflix... Quelle logique! Donnez en France plutôt en payant et étant de bons français, pas des traîtres. 

Plus on aura de téléchargements illégaux plus il faudra récupérer l'argent par ailleurs et cela restera cher, évidemment! Et certains continueront de s'enrichir sur le dos des moutons bêlant "gratuitééééééé" "paaaartaaaaage" "cuuuuulturrrre" Tout en passant l'essentiel de leur temps à perdre leur non vie devant ou derrière des écrans: l'opium du peuple ! Sortez ! Vivez ! respirez ! faites le bien au lieu de cracher votre haine en jalousant ceux qui réussissent que vous voulez aussi voler !

smileysmileysmiley   désolé mais ce pavé m'a fait rire vu le nombres d'inepties qui sont écrits , encore un gus qui braille sans connaitre le millionième de ce milieu (arts/culture/cinéma et autre j'entend) 

Mais merci pour ce bon moment de rigolade  

Portrait de droopy-59
20/février/2018 - 16h21 - depuis l'application mobile

la prison ferme ok mais 80 millions ? c'est n'importe quoi la.....

Les plus vus