18/02 10:52

Révélation: Comme Johnny Hallyday, le chanteur Alain Bashung avait décidé de déshériter son fils en faveur de sa dernière femme

Cette affaire de succession chez Johnny a réveillé des souvenirs douloureux chez Arthur Bashung, le fils du chanteur Alain Bashung, décédé en mars 2009. Sa maman, Chantal, témoigne ce matin dans le JDD et révèle que son père l'a également déshérité..

Elle est aujourd’hui psychothérapeute en province. Elle a été la deuxième épouse de Bashung pendant dix-huit ans, jusqu’à leur divorce en 1999. Elle raconte: 

« Comme Laura et David Hallyday, Arthur n’a rien hérité de son père pour l’instant. Bien que la loi française stipule qu’il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner.  Ça a été le cas.

Le lendemain de l’enterrement de son père, en mars 2009, Arthur a eu le choc de recevoir le testament : Alain avait laissé à sa veuve [Chloé Mons] tous ses droits d’auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels.

Concrètement, jusqu’à la mort de sa belle-mère, qui n’est pas beaucoup plus âgée que lui [45 ans, il en a 34], Arthur ne pourra rien percevoir. De plus, il n’a aucun droit de regard sur l’utilisation de l’image de son père. »

Dans cette longue interview, Chantal M. raconte au JDD, les détails de cette succession, la façon dont le testament d'Alain Bashung a été rédigé et les conditions des obsèques de son ancien mari dont certains détails de l'organisation rappellent ceux de Johnny Hallyday.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de angefabie80
18/février/2018 - 23h55 - depuis l'application mobile

il était divorcé depuis des années et il a préféré déshérité quand même son fils une honte. je suis surprise qu en France on ait laissé faire ça

Portrait de Seaskua...
18/février/2018 - 22h58
Synapse a écrit :

Ok, mais ça n'a rien à voir avec ce cas, le fils d'Alain Bashung n'aura rien avant très très longtemps (c'est même pas sûr du tout qu'il touche quelque chose un jour).

Cela dit, si c'est ce que voulait Bashung, c'est qu'il avait probablement ses raisons.

 

La bêtise humaine entre-t-elle dans la liste de vos raisons ? Parce que l'héritage a été conçu comme une transmission de patrimoine aux enfants, en France.

Portrait de Tampouille
18/février/2018 - 18h48
Synapse a écrit :

Ah oui en effet, c'est beaucoup mieux! Les enfants auront leur part à la mort de l'épouse, dans 40 ou 50 ans!

CÇa se fait de bcp de couples! Après si tu le monde est d'accord pour vendre ils peuvent vendre!!

Avec mon mari nous avons également une donation au dernier vivant!! Cela garantit au conjoint survivant de ne pas se retrouver à  la rue!!

Portrait de Tampouille
18/février/2018 - 13h10

Ne comparons pas!!! Dans ce cas il a fait une donation au dernier vivant..et donc l'épouse a l'usufruit et elle est en indivision avec les enfants et à son décès ils auront leur part 

Dans le cas des hallyday et selon la loi californienne Laeticia à tout et à sa mort les 2 aînés n'auront rien

Portrait de brems
18/février/2018 - 11h45
Visiteur95 a écrit :

Arrêtez, c'est un grand classique !

95% des mecs sont c*ns, et les femmes sont vénales. C'est une symbiose : Le mec est accroc à sa petite "gâterie", et la femme fait tout pour se faire payer un max en échange, quitte à dresser sa 'cible' contre ses enfants qui lui ouvrent les yeux.

Je dis pas que c'est scandaleux. La vie fonctionne ainsi, chacun y trouve son compte (sauf les enfants.....).

Faut pas faire des généralités. Désolée je suis une femme je travaille et je gagne même plus que mon conjoint... toutes les femmes ne sont pas venales et tous les hommes ne sont pas des cons (j ai aussi deux fils). Par contre j imagine bien que pour avoir la paix il a pu signer n imoorte quoi sans penser aux conséquences surtout s il était bien bourré sous morphine ou sous cocaïne (c est lui qui a dit en prendre tous les jours). 

Portrait de memoirevive
18/février/2018 - 10h56

Mais c'est insupportable ! 

Les plus vus