15/02 09:41

Visé par une plainte pour abus de faiblesse, le ministre Gérald Darmanin dénonce une "calomnie": "Je ne sais pas de quoi on m'accuse"

Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a dénoncé une «nouvelle calomnie» après l’ouverture d’une enquête pour abus de faiblesse le visant, dans une réaction à La Voix du Nord.«J’ai pris connaissance de cette nouvelle calomnie contre moi sur le site du Point comme tout un chacun. Je ne sais pas qui et de quoi on m’accuse! Je n’ai rien à me reprocher», déclare M. Darmanin, ancien maire de Tourcoing de 2014 à 2017. La femme qui a déposé plainte contre lui affirmerait que les faits remontent à l’époque où il occupait cette fonction, selon l’hebdomadaire.

«Le Point indique qu’il s’agirait d’une habitante cherchant un logement, mais des centaines de personnes font des demandes de logement chaque année dans les permanences du maire et actuellement, à Tourcoing, 5.000 personnes sont en attente d’un logement social. Notez que, par ailleurs, je n’ai jamais été membre d’une commission d’attribution!», affirme encore le ministre.

«Aujourd’hui, je suis tranquille, concentré sur mon travail de ministre et je fais confiance à la justice», conclut-il.

Mardi, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour abus de faiblesse visant ce poids lourd du gouvernement peu après le dépôt de plainte de cette femme, auditionnée dans la foulée, selon une source judiciaire confirmant une information de l’hebdomadaire Le Point.

«La plaignante a expliqué qu’elle occupait un logement insalubre», selon Le Point. «Elle a demandé à être relogée et c’est à ce moment-là que Gérald Darmanin lui aurait fait des avances» à caractère sexuel au cours des années 2015 et 2016, selon les informations du journal, confirmées par une source proche du dossier.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de atlantique07
15/février/2018 - 17h12

Il ne suffit pas d'accuser  ,il faut apporter des preuves car si cela continue nous allons vivre dans une société délétère..........

Portrait de chaparal
15/février/2018 - 15h59

ben voyons !!smiley

 

Portrait de fleurdesel
15/février/2018 - 15h53

En raison de l'accumulation des délits sexuels dans le cadre de ses fonctions, et automatiquement des convocations, entendus, peut-être mises en examen, je me pose la question : est-il encore en mesure d'exercer correctement ses fonctions importantes au Gouvernement ?

Il y a 15 jours environ,  il devait aller au devant de nos concitoyens, feuille de paie à la main pour leur démontrer que ses mesures récentes devaient leur permettre de gagner plus à la fin du mois et par conséquent, étaient une très bonne décision de ce Gvt.

Dans l'incapacité de le faire, il avait du être remplacé.  

Portrait de Monte-Cristo
15/février/2018 - 14h39
rYp a écrit :

c'est absolument du grand n'importe quoi: le maire n'a strictement aucun pouvoir en logement et d'ailleurs le seul scandale est que les villes garantissent les prêts des organismes HLM mais en retour n'ont absolument rien: ni siège au conseil d'administration, ni quota de logements à attribuer ! il faudrait faire changer cela mais avec une attribution par une commission, pas par une personne seule que cela soit l'adjointe au logement ou donc le maire.

Il faudrait qu'on puisse savoir ce qui se passe dans les organismes HLM et quels sont leurs profits en particulier sur quelque chose dont on a parlé récemment et ça c'est un vrai problème, pas une affabulation ou une vengeance/un coup (politicien) monté: les EHPAD construits par de plus en plus de société HLM, sont ce qui rapporte le plus en placement en France et ils osent réclamer du fric et dire qu'ils n'y arrivent pas avec environ 10.000 euros payés par mois par personne âgée résidente: tout ça pour un loyer, 2 repas par jour et des soins facultatifs: gros foutage de g... 

La commission d'attribution des logements sociaux est composée de représentants du bailleur, du maire - ou un représentant officiel - de la commune où se trouve le logement et un représentant de l'Etat. L'avis du maire est consultatif mais il est souvent suivi par la commission d'attribution, surtout s'il s'agit d'un personnalité politique de premier plan qui cumule les fonction de maire, député et vice-président de la communauté d'agglomération. Comme c'était le cas de Gérald Darmanin.

De plus, chaque municipalité dispose de quotas d'appartements réservés. 

Portrait de rYp
15/février/2018 - 14h24

c'est absolument du grand n'importe quoi: le maire n'a strictement aucun pouvoir en logement et d'ailleurs le seul scandale est que les villes garantissent les prêts des organismes HLM mais en retour n'ont absolument rien: ni siège au conseil d'administration, ni quota de logements à attribuer ! il faudrait faire changer cela mais avec une attribution par une commission, pas par une personne seule que cela soit l'adjointe au logement ou donc le maire.

Il faudrait qu'on puisse savoir ce qui se passe dans les organismes HLM et quels sont leurs profits en particulier sur quelque chose dont on a parlé récemment et ça c'est un vrai problème, pas une affabulation ou une vengeance/un coup (politicien) monté: les EHPAD construits par de plus en plus de société HLM, sont ce qui rapporte le plus en placement en France et ils osent réclamer du fric et dire qu'ils n'y arrivent pas avec environ 10.000 euros payés par mois par personne âgée résidente: tout ça pour un loyer, 2 repas par jour et des soins facultatifs: gros foutage de g... 

Portrait de Monte-Cristo
15/février/2018 - 14h20

"Notez que, par ailleurs, je n’ai jamais été membre d’une commission d’attribution !" a déclaré Darmanin. Ben voyons !

A l'époque des faits reprochés au ministre, entre 2015 et 2016, il était également député. Depuis quand le député-maire de la 43e plus grande ville de France - Tourcoing - ne peut pas user de son influence pour faire obtenir un logement social ? 

Je parle en connaissance de cause car je connais le ministre personnellement. Je suis né à Tourcoing et j'ai toujours des liens privilégiés avec cette ville. Je connais également l'actuel maire de Tourcoing, Didier Droart. 

Deux plaintes en quelques jours, je pense que ça commence à faire beaucoup. Il y a la présomption d'innocence, bien entendu, mais un ministre mis en cause par la justice doit se mettre en retrait le temps qu'elle mène son enquête et se prononce sur son innocence ou sa culpabilité. Même chose pour Nicolas Hulot.

 

Portrait de HH 2307
15/février/2018 - 13h43

allez hop en taule le darmanin! je vois le tableau d'ici: darmanin, hulot, tariq ramadan dans la même cellule! 

Portrait de highglandeur
15/février/2018 - 11h51

Ben voyons!!

Portrait de PasManipulé
15/février/2018 - 11h34

D'être une bitenchaleur peut être ? smiley

Portrait de lumelec
15/février/2018 - 11h20

on n'entend plus parler de Hulot??

Portrait de Patatrac
15/février/2018 - 11h07

Il ne sais pas de quoi on l'accuse ,il n'a qu'a lire la presse ; prends nous pour des billes .

Les plus vus