15/02 07:16

Les syndicats SNJ et CFTC de France 24 et RFI inquiets de l'annulation surprise du mandat de la présidente du groupe

Les syndicats SNJ et CFTC de France Médias Monde (France 24, RFI) se sont inquiétés de l'annulation surprise du mandat de la présidente du groupe Marie-Christine Saragosse, dans un contexte difficile pour l'audiovisuel public en passe d'être réformé. Marie-Christine Saragosse a annoncé mardi en interne que son mandat était annulé sur un malentendu administratif, faute d'avoir transmis dans les délais ses déclarations de patrimoine et d'intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. A la tête du groupe public depuis 2012, elle a été reconduite l'an dernier pour un mandat de cinq ans.

En 2013 et 2015, elle avait répondu à un questionnaire transmis par les autorités concernées, mais entre temps, la procédure a changé et elle aurait dû communiquer ces informations de sa propre initiative, ce qu'elle ignorait.

"Après la révocation du PDG de Radio France, Mathieu Gallet, fin janvier et l'instruction en décembre dernier d'une plainte vieille de deux ans visant la nomination de Delphine Ernotte à France Télévisions, France Médias Monde se retrouve à son tour fragilisée", s'alarme la CFTC dans un communiqué.

Le SNJ du groupe, regrettant un "imbroglio administratif surréaliste", "s'interroge sur le calendrier de cette fin de mandat abrupte, alors que l'ensemble de l'audiovisuel public est amené à subir, très bientôt, de profondes transformations par la seule volonté du président de la république". Les deux syndicats demandent une pause dans la réforme de l'audiovisuel public voulue par le gouvernement, le temps que le groupe retrouve un dirigeant.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus