L'ancienne manager de Rose McGowan, à l'époque où elle a été agressée par Harvey Weinstein, s'est suicidée

Mis à jour le | Publié le

L'ancienne manager de l'actrice Rose McGowan, s'est suicidée mercredi 8 février à Los Angeles. Jill Messick, qui avait été diagnostiquée comme étant bipolaire, s'est éteinte à l'âge de 50 ans. Pour sa famille, qui s'est exprimée via un communiqué publié sur le site du "Hollywood Reporter", elle est une "victime collatérale" de l'affaire Weinstein. En effet, Rose McGowan est au cœur de la polémique touchant le producteur Harvey Weinstein. Elle l'accuse de harcèlement sexuel. "Voir son nom dans les titres à plusieurs reprises, dans le cadre des essais d'une personne pour attirer plus d'attention pour sa cause personnelle (...) était dévastateur pour elle", explique la famille. Et d'ajouter : "Jill a été victime de notre nouvelle culture de partage d'informations illimité et d'une volonté d'accepter une déclaration comme un fait. La rapidité de diffusion de l'information a comporté des faussetés à propos de Jill en tant que personne, qu'elle était incapable et réticente à contester". La famille pointe du doigt les "déclarations calomnieuses "de Rose McGowan contre son ancienne employée. Et d'expliquer que lorsque l'actrice a confié les agissements de Harvey Weinstein à sa manager, celle-ci a fait remonter l'information à ses supérieurs. "Ils lui ont dit qu'ils allaient gérer la situation", a déclaré la famille. En 1997, l'actrice a finalement abandonné ses poursuites contre le producteur, empochant 100.000 dollars. "A l'époque, tout ce que Jill savait, c'était que l'affaire avait été réglée et que Rose continuait à faire des films avec les Weinstein. Elle ne connaissait aucun détail, jusqu'à récemment, quand Rose a choisi de les rendre publics", peut-on lire dans le communiqué.

.