07/02 14:24

Le journaliste Claude Askolovitch apporte son soutien à Mennel, la candidate de The Voice qui remet en cause les attentats

Le journaliste Claude Askolovitch‏ apporte son soutien à Mennel la jeune candidate de The Voice qui est au centre d'une polémique depuis plusieurs jours. 

Dès lundi, une polémique naissait sur Twitter, des internautes exhumant d'anciens statuts Facebook de la candidate postés en juillet 2016, après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray et effacés depuis, où elle aurait notamment accusé le gouvernement d'être "les vrais terroristes" et mis en doute l'attentat de Nice.

Plusieurs captures d'écran montrent en outre qu'elle partageait sur Facebook des publications de l'islamologue Tariq Ramadan ou de Dieudonné.

Tout cela est balayé d'un revers de main par le journaliste de France Inter qui affirme:

"Je ne sais pas si je vous l'ai dit, mais cette jeune chanteuse, Mennel, est magnifique, et je connais peu d'individus qui n'ont jamais pensé ou dit de bêtises dans leur vie, sous le coup de la colère, de la jeunesse ou des préjugés.."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de erine.teygype
7/février/2018 - 15h04

Comme quoi on peut être journaliste et dire de vraies c.....

A son niveau, ce n'est même pas pardonnable.

Portrait de Hercule Poirot
7/février/2018 - 15h03 - depuis l'application mobile

C'est drôle quand même depuis le début de cette affaire un grand nombre de ses défenseurs mettent en avant sa beauté, son visage d'ange, les qualificatifs élogieux sur sa plastique sont légion comme si le fait d'avoir une jolie face faisait d'elle une innocente pure comme l'agneau qui vient de naître. À contrario on peut imaginer que si elle était aussi laide qu'un cul boutonneux alors le fait qu'elle soit proche des salafistes et ayant une certaine sympathie pour les terroristes et le violeur deviendrait plus crédible et de facto elle aurait moins de soutiens.. Triste société du paraître

Portrait de mestoutou
7/février/2018 - 14h54
J.Purdey. a écrit :

Si Askolovitch  tolère et excuse les préjugés alors qu'il nous laisse avoir celui de croire que cette petite est une taupe de la cause islamiste déguisée en fleur de la paix

Mais ce lèche babouche ne tolérera pas mon opinion.

Absolument +10000000000

Portrait de Avalon
7/février/2018 - 14h38

Claude Askolovitch quitte Le Point en 2012 sur une divergence de point de vue, selon lui, avec la rédaction du journal sur le traitement de l'islam en France. Il aurait été considéré par ses responsables comme trop islamophile alors qu'ils préparaient  « L'islam sans gêne ». Après son départ, il écrit Nos mals-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas, livre en partie autobiographique et basé sur des rencontres de musulmans engagés, dans lequel il regrette le manque de place accordée à l'islam dans une France.....

Les plus vus