28/01 15:00

Le nombre de signalements de contenus illicites sur internet a diminué en France en 2017, après un fort pic en 2015 dû aux attentats

Le nombre de signalement sur internet en France  sur la plateforme Pharos du ministère de l'intérieur a reculé en 2017, comme l'a révélé "Europe 1". 153.586 signalements ont été comptabilisés l'année dernière. 51% d'entre eux concernaient des escroqueries et 13% concernaient des contenus portant atteinte aux mineurs. 9% des signalements s'intéressaient à des discriminations et 4% avaient un lien avec le terrorisme.
A titre de comparaison, le ministère de l'intérieur avait compté 170.712 signalement en 2016. En 2015, l'institution faisait face à une recrudescence des alertes concernant les contenus illicites, avec 188.000 signalements, dû aux attentats ayant touché la France à cette période-là.

Les escroqueries étant la cause de la majorité des signalements effectués par les Français sur internet, le ministère travaille en ce moment sur une nouvelle plateforme dédiée à ce sujet, nommée Thésée, c'est-à-dire "Traitement harmonisé des enquêtes et signalements des e-escroqueries". Ce service s’intéressera aux piratages de messagerie, aux demandes de rançon en ligne et aux escroqueries utilisant les relations d'amour. Comme "Europe 1" le rappelle, elle permettra à la victime de ne pas forcément devoir se déplacer au commissariat pour porter plainte.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus