21/01 16:51

Disparition de l’ancien ministre Alain Devaquet, au cœur du mouvement étudiant de 1986 et des manifestations

L’ex-ministre RPR Alain Devaquet, père d’une réforme de l’université avortée en 1986 après un large mouvement de contestation et la mort d’un étudiant, Malik Oussekine, est décédé vendredi à l’âge de 75 ans, a annoncé dimanche à l’AFP sa compagne Claude-Annick Tissot.

L’ancien ministre délégué à la Recherche et à l’Enseignement supérieur du gouvernement Chirac, qui avait dû démissionner de son poste éphémère dans la foulée de ce retrait, est mort à l’hôpital Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) des suites d’un cancer. Il avait été élu député en 1978 dans le sillage de Jacques Chirac, puis maire du XIème arrondissement parisien en 1983.

Fils de boulanger et boursier, normalien et agrégé de chimie, cet ancien député de Paris et maire du 11e arrondissement est surtout connu pour la loi qui devait porter son nom introduisant davantage de sélection dans l'entrée à l'université. Sous la pression des étudiants qui dénonçaient une "université à deux vitesses", Alain Devaquet avait fini par rendre sa démission au premier ministre de cohabitation Jacques Chirac, qui avait enterré le projet de loi dans la foulée.

Ce mouvement étudiant d'ampleur avait considérablement affaibli le Premier ministre d'alors, qui a été ensuite sévèrement battu, moins de 18 mois plus tard, au second tour de la présidentielle de 1988 par le président sortant socialiste, François Mitterrand

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morlock3
21/janvier/2018 - 18h59

R.I.P

Portrait de alekine1
21/janvier/2018 - 16h57

"Devaquet, si tu savais ta réforme où on s'la met..."

Ah mes années collèges, on ne comprenait rien à rien mais on avait un avis sur tout.

Sincères condoléances à la famille.

Les plus vus