21/01 16:54

Nouveau bilan après l'attaque de l'hôtel Intercontinental de Kaboul par un commando armé : Au moins 18 morts dont 14 étrangers

16h53: L’attaque d’un hôtel de luxe de Kaboul a pris fin dimanche matin après plus de douze heures de résistance de la part du commando armé qui avait avait fait irruption samedi soir en tirant à vue sur les clients et le personnel.

Selon le ministère afghan de l'Intérieur, le dernier bilan fait état de 18 morts, dont 14 étrangers et 4 Afghans. Le détail des nationalités n'est pas encore disponible. Mais une source de sécurité fiable évoque même 43 morts - un bilan toutefois non confirmé officiellement, à cette heure, par les autorités.

08h11: L'attaque d'un hôtel de luxe de Kaboul a pris fin ce matin après douze heures de résistance de la part du commando armé qui avait avait fait irruption samedi soir en tirant à vue sur les clients et le personnel a affirmé le ministère de l'Intérieur. Cette opération qui n'a toujours pas été revendiquée a fait, selon un bilan très provisoire, six morts - cinq Afghans et une étrangère dont la nationalité n'est pas précisée.

"L'attaque est terminée, tous les assaillants ont été tués; 126 personnes ont été secourues dont 41 étrangers", a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Najib Danish qui a parlé de "trois assaillants" au lieu des quatre annoncés depuis le début. Il a précisé que des "opérations de nettoyage étaient toujours en cours au sixième étage" pour faire exploser les munitions restantes.

Selon une source de sécurité, le dernier membre du commando s'était retranché "dans une grande chambre avec des otages, afghans et étrangers" qu'il menaçait de tuer. Avant d'être abattu.

"On l'entend crier aux otages qu'il les tuera tous s'il ne peut pas s'en sortir", précisait cette source, illustrant ainsi la terreur qui a régné toute la nuit dans cet hôtel Intercontinental.

Alors qu'une fumée noire s'échappait du sixième et dernier étage peu après 08H00 locales (3H30 GMT) dimanche, des hommes tentaient de s'enfuir par le balcon au moyen de draps noués. L'un d'eux a lâché prise, en direct à la télévision.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus