21/01 15:03

Les groupes extrémistes continuent leur propagande djihadiste sur internet malgré les efforts des réseaux sociaux

Malgré les efforts de Facebook, Twitter et Youtube, les groupes extrémistes parviennent toujours à mener leur propagande en ligne. C'est ce qu'a déploré une commission sénatoriale américaine. Pour les sénateurs de la Commission du commerce, le groupe Etat islamique, Al Qaïda et d'autres mouvements extrémistes ont adapté leurs méthodes et l'utilisation de robots pour contourner l'intelligence artificielle et les algorithmes sur lesquels misent beaucoup les géants américains des réseaux sociaux.
Même si elles sont moins populaires, les groupes extrémistes se tournent aussi maintenant vers des messageries instantanées cryptées comme Telegram. 
"Ces plateformes ont créé une façon nouvelle et étonnamment efficace pour les acteurs malfaisants d'attaquer et de faire du mal", a ainsi dénoncé le sénateur Ben Nelson, faisant référence aux trois géants de l'internet. Et les efforts qu'ils fournissent, a-t-il ajouté, sont conséquents mais "pas suffisants".
Selon Juniper Downs, une des directrices de Youtube, 98% des vidéos qui promeuvent la violence ont été retirées grâce aux algorithmes.
Pour Monika Bickert, une responsable de Facebook sur le contreterrorisme, 99% des contenus de l'EI et d'Al Qaïda "sont détectés et retirés avant même d'être signalés et, dans certains cas, avant qu'ils ne soient en direct sur le site".
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus