18/01 10:56

A l'origine de #balancetonporc, Sandra Muller poursuivie pour diffamation par l'homme qu'elle accusait sur Twitter

Sur Twitter, la femme à l'origine du hashtag #balancetonporc, Sandra Muller, a affirmé être attaquée en justice par Eric Brion. Dans un communiqué, elle estime que l'homme, qui a reconnu avoir eu des "propos dégradants" à son encontre, a décidé de l'amener devant les tribunaux.

Pourtant, l'homme s'était excusé publiquement dans une tribune dans le journal "Le Monde" le 30 décembre dernier. "Je le redis sans ambages, je regrette mes propos. Mais les conséquences ne sont-elles pas disproportionnées ?", avait-il estimé dans le quotidien.
Aujourd'hui, elle affirme donc, sur les réseaux sociaux, que l’ancien directeur général de la chaîne de télévision Equidia qui l'attaque en justice "contre toute décence", lui réclame la somme de 50.000 € de dommages et intérêts pour diffamation ainsi que 10.000 € de frais d'avocat. La journaliste déclare aussi que malgré cela, elle ira "au bout de ce combat" et espère que ce procès "sera l'occasion de porter un véritable débat sur les moyens de lutter contre le harcèlement sexuel".
Eric Brion a été le premier homme pointé du doigt par le hashtag qu'a créé Sandra Muller "sans connaître l'ampleur que prendrait cette initiative".                                                                                                                                                                                            .


Découvrez le communiqué de presse de Sandra Muller
.

.
Découvrez la tribune d'Eric Brion publiée dans "Le Monde" le 30 décembre 2017 : 
.

.


Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de robert75xx
19/janvier/2018 - 11h28

et voila comment détruire quelqu'un , le gars était bourré et lui a dit ta de gros seins je vais te faire jouir toute la nuit.  il n y a aucun harcèlement , aucune agression, aucun viol ,  le gars aurait jamais du s'excuser pour juste une phrase graveleuse , surtout qu elle le savait qu il avait picolé , 

Portrait de Canopee
18/janvier/2018 - 19h55
highglandeur a écrit :

Visiblement c'était pour se rassurer qu'elle s'est sentie harcelée. Ca se trouve le mec devait être en auto-défense face à une "bombe" pareille! Et il a du dire non pour qu'elle s'acharne sur lui. Méfiez-vous des frustrées,elles sont pires que les trompées!

Monsieur est connaisseur...

Portrait de highglandeur
18/janvier/2018 - 19h50

Visiblement c'était pour se rassurer qu'elle s'est sentie harcelée. Ca se trouve le mec devait être en auto-défense face à une "bombe" pareille! Et il a du dire non pour qu'elle s'acharne sur lui. Méfiez-vous des frustrées,elles sont pires que les trompées!

Portrait de Canopee
18/janvier/2018 - 19h26
Tamazight21 a écrit :

je suis un mec. Mais si maintenant dire une vérité c'est de la méchanceté, je comprend mieux les dérives de ces féministes. Comme ma compagne me dit : ce sont les amazones (pas le site de vente en ligne:bigsmile:) du 21ème siècle qui ne reve que d'une société sans mecs.

Si en plus vous vous octroyez le droit de détenir la vérité en traitant les femmes de frustrées, moches,lesbiennes et je ne sais quoi encore effectivement, c'est plus de la bêtise qu'autre chose.A moins que... Peut-être n'êtes-vous qu'un simple troll?

Portrait de elsassfrei
18/janvier/2018 - 17h29 - depuis l'application mobile
Citoyen85 a écrit :

Il a simplement reconnu un propos déplacé à la fin d'une soirée arrosée (fallait être sacrément bourré pour être attiré) et s'en est excusé. Cela n'empêche pas qu'il s'estime diffamé par ses agissements et en demande réparation. La justice tranchera !

 

@Citoyen85il devait vraiment être bourré

Portrait de elsassfrei
18/janvier/2018 - 17h28 - depuis l'application mobile

S’il a raison, j’espère qu’elle va prendre cher

Portrait de Canopee
18/janvier/2018 - 14h54
Tamazight21 a écrit :

Je pense que la plupart de ces femmes qui s'engouffrent dans cette brèche sont des frustrées(trompé par leur mari et donc hait les hommes), des féministes à deux balles qui se la jouent, des lesbiennes, des petites jeunes qui surfent sur les hastags, et des mochetés (comme cette bonne femme) qui s'inventent des histoires. Sauf que toutes ces connasses, desservent celles qui réellement ont été harcelées par téléphone sms ou tout simplement les filles qui ont été violées . 

J’espère que vous n'êtes pas un homme, parce que pour débiter un flot pareil de bêtise et de méchanceté, il faut en tenir une bonne couche tout de même, au point d'apporter de l'eau au moulin du hashtag.

Portrait de Citoyen85
18/janvier/2018 - 13h02

Il a simplement reconnu un propos déplacé à la fin d'une soirée arrosée (fallait être sacrément bourré pour être attiré) et s'en est excusé. Cela n'empêche pas qu'il s'estime diffamé par ses agissements et en demande réparation. La justice tranchera !

 

Portrait de Tophe7892
18/janvier/2018 - 12h47

On ne se fait pas justice soi-même : il a raison de faire valoir ses droits aussi.

Portrait de atlantique07
18/janvier/2018 - 12h41

Cet homme devait être  complètement alcoolisé pour   lui avoir proposé de la faire jouir toute la nuit.......... En tous cas  il était véritablement très courageux.....Et dire que tout ce cirque est parti de cela.......

Portrait de Philou02
18/janvier/2018 - 12h35

Madame hais les hommes ? 

Portrait de Bistronovitch
18/janvier/2018 - 12h26
Cristal68 a écrit :

Oui je pense comme vous ça va trop loin cette histoire 

Bien envoyé !

Portrait de Cristal68
18/janvier/2018 - 11h20
U Banditu Corsu a écrit :

Arrêtons de mettre le mot harcèlement pour tout et n'importe quoi svp.

Définition de harcèlement dans le Larousse :

"Soumettre quelqu'un à des demandes, des critiques, des réclamations continuelles"

Une geste isolé ou un mot n'est pas du harcèlement. Cela le devient si cela se répète régulièrement.

Par ailleurs, oui aujourd'hui on est tombé dans l'excès inverse où avec un simple tweet ou une déclaration, on détruit la vie d'un homme, sans apporter la preuve des dire et sans jugement. D'après cette femme, il faudrait maintenant croire sur parole toutes les femmes qui dosent que untel l'a touché ou l'a insulté. Juste sur paroles, sans vérifs. Trop facile.

Regardez Kevin Spacey dont la carrière est ruinée juste sur une simple déclaration. Un scandale.

Donc marre de toutes ces femmes qui disent qu'aujourd'hui 90% des femmes ont un jour été victime de harcèlement ou d'attaques sexistes. Il faut arreter le délire. Cela arrive à des femmes certes, mais certainement pas une majorité. Tous les hommes ne sont pas des pervers narcissique et des obsédé sexuels qui passent leur temps à dénigrer les femmes et à leur mettre la main au cul.

Oui marre de tout ça.

Oui je pense comme vous ça va trop loin cette histoire 

Portrait de Jejedu69
18/janvier/2018 - 11h13 - depuis l'application mobile
U Banditu Corsu a écrit :

Arrêtons de mettre le mot harcèlement pour tout et n'importe quoi svp.

Définition de harcèlement dans le Larousse :

"Soumettre quelqu'un à des demandes, des critiques, des réclamations continuelles"

Une geste isolé ou un mot n'est pas du harcèlement. Cela le devient si cela se répète régulièrement.

Par ailleurs, oui aujourd'hui on est tombé dans l'excès inverse où avec un simple tweet ou une déclaration, on détruit la vie d'un homme, sans apporter la preuve des dire et sans jugement. D'après cette femme, il faudrait maintenant croire sur parole toutes les femmes qui dosent que untel l'a touché ou l'a insulté. Juste sur paroles, sans vérifs. Trop facile.

Regardez Kevin Spacey dont la carrière est ruinée juste sur une simple déclaration. Un scandale.

Donc marre de toutes ces femmes qui disent qu'aujourd'hui 90% des femmes ont un jour été victime de harcèlement ou d'attaques sexistes. Il faut arreter le délire. Cela arrive à des femmes certes, mais certainement pas une majorité. Tous les hommes ne sont pas des pervers narcissique et des obsédé sexuels qui passent leur temps à dénigrer les femmes et à leur mettre la main au cul.

Oui marre de tout ça.

@U Banditu Corsu Bravo vous avez tout dit !! Entièrement d’accord avec vous

Les plus vus