11/01/2018 14:04

La maison d'édition Gallimard a décidé de suspendre son projet de publication des pamphlets antisémites de Céline

La maison d’édition Gallimard a annoncé jeudi qu’elle suspendait son projet de publier les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline. «Au nom de ma liberté d’éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l’envisager sereinement», a indiqué Antoine Gallimard dans un texte adressé à l’AFP.

L'éditeur avait créé la polémique en rendant publique sa volonté de rééditer les ouvrages "Bagatelles pour un massacre", "L'École des cadavres" et "Les Beaux Draps" écrits entre 1937 et 1941 par Louis-Ferdinand Céline. Selon le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), ces trois pamphlets sont "racistes, antisémites et pro-hitlériens". 
Comme Le Figaro  l'indiquait en décembre dernier, cette annonce avait même forcé le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier, à mettre en garde Antoine Gallimard, à la tête de l'entreprise.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Acter nico
11/janvier/2018 - 23h28

Sacré Destouches smiley

Portrait de Polska
11/janvier/2018 - 15h29 - depuis l'application mobile

Ces pamphlets ne sont pas d'un grand intérêt. C'est de l'antisémitisme crasse, quasi biologique, agrémenté de quelques fulgurances littéraires propres à Céline.
Ce serait aller aussi a l'encontre de sa volonté puisqu'il avait exercé son droit de retrait comme l'autorise l'article L.121-4 du Code de la propriété intellectuelle.
D'un autre côté, expurger son œuvre c'est une volonté pour certains de rendre l'homme plus respectable qu'il ne l'était.

Portrait de seb2746
11/janvier/2018 - 15h20

Et oui, chez les sionistes on brule les livres...

Même si ces lectures sont clairement antisémites, elle correspond à une époque particulière.

Les nazillons savent pas lire de toute façon donc les ventes seront pas en centaines de milliers d'exemplaires mais + pour des historiens, des spécialistes ou justement des musées sur l'holocauste/le peuple juif.

Vu les pleureuses, ils voulaient ptet juste un chèque comme d'habitude.

Les plus vus

Ailleurs sur le web