03/01 19:00

Emmanuel Macron annonce une loi pour lutter contre les fake news sur internet en période électorale et confirme la présentation d'un projet de loi sur l'audiovisuel public - Regardez

Emmanuel Macron a annoncé mercredi qu'un "texte de loi" allait être déposé "prochainement" pour lutter contre les "fake news" sur internet en "période électorale", dans une allusion voilée aux médias russes RT et Sputnik.

"Nous allons faire évoluer notre dispositif juridique pour protéger la vie démocratique de ces fausses nouvelles", a déclaré le chef de l'Etat lors de ses voeux à la presse, en indiquant que "le contenu de ce texte sera détaillé dans les semaines qui viennent". Le chef de l'Etat en a toutefois dévoilé les contours en fustigeant "cette propagande articulée avec des milliers de compte sur les réseaux sociaux" qui "en un instant répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste".

Ainsi, "les plateformes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l'identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus", a-t-il précisé. "En cas de propagation d'une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé permettant le cas échéant de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l'accès au site internet", a-t-il poursuivi.

M. Macron a également annoncé que les pouvoirs du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) "seront accrus pour lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des Etats étrangers". "Cela permettra (...) de refuser de conclure des conventions avec de tels services", ou de "suspendre ou annuler" ces conventions "en prenant en compte tous les contenus édités par ces services, y compris sur internet", a ajouté M. Macron.

Le chef de l'Etat a par ailleurs appelé "à responsabiliser les plateformes et les diffuseurs sur internet", tout en demandant à la profession journalistique d'entamer "une réflexion" déontologique.

En ce sens, "la démarche de Reporters sans frontières d'inventer une sorte de certification des organes de presse respectant la déontologie du métier me paraît intéressante et souhaitable", a-t-il déclaré. Récemment, M. Macron avait notamment critiqué deux médias russes, RT et Sputnik, accusés de s'être comportés durant la campagne présidentielle "comme des organes d'influence (...) et de propagande mensongère".

Emmanuel Macron a également confirmé la présentation en Conseil des ministres, "avant la fin de l'année" 2018, d'un projet de loi sur l'audiovisuel public, à l'Elysée lors de la cérémonie des voeux à la presse. "A la fin du premier trimestre 2018, des propositions partagées, chiffrées et structurées, construisant un scénario de transformation à mettre en oeuvre seront rendues par la mission sur laquelle s'appuie la ministre de la Culture (Françoise Nyssen). (Elles) seront la matière d'un débat que nous voulons large avec l'ensemble des professionnels", a déclaré le président de la République.

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de biscoto
5/janvier/2018 - 09h49 - depuis l'application mobile

pourquoi pas des Macronnew? voilà que lui aussi il nous fait du pipi caca! il y a quand même plus sérieux pour redresser la France!

Portrait de claud34
4/janvier/2018 - 14h34

Pourquoi ne pas dire les fausses nouvelles ou les fausses infos. C'est honteux ?

Portrait de fleurdesel
4/janvier/2018 - 10h22

Bienvenue en Macronie, Le diable s'habille en Pravda !!!!! smiley 

Portrait de Nexus20
4/janvier/2018 - 03h57

Ce type est dangereux

Portrait de gros ours
4/janvier/2018 - 03h17

Et une loi contre les fausses promesses?

Portrait de pafpaffee
4/janvier/2018 - 00h37

Ah le bon vieux temps de l'ORTF avec Alain Peyrefitte au bureau de la censure qui validait le journal de 20h.

Portrait de arcansoleil
3/janvier/2018 - 23h39

Le Diable se cache en Macron! 

Portrait de Voltaire.
3/janvier/2018 - 22h57

La vache , trop fort ,  le gamin .

Le pouvoir pourra seriner SA vérité .

Vive la radio propagande  ! On avait déjà BFM télé Macron . Et bien tous les médias seront muselés . Et sous couvert de probité. Il est fortiche ! Machiavélique mais fortiche !!!!

Portrait de Députéhonnête-mdr
3/janvier/2018 - 22h51

" loi pour lutter contre les fake News sur internet en période électorale" ...

à méditer ...

Portrait de sugarbabylove
3/janvier/2018 - 22h35

bienvenue dans un monde ou la propagande nationale sera légalisée, et plus moyen de croiser l'information avec d'autres sites qui seront considéré comme des sites de fake news sur des critères inconnus.

Portrait de seb2746
3/janvier/2018 - 22h23

la fin de BFMTV... c'est pas un regret.

Portrait de Harryg
3/janvier/2018 - 21h16

Edicter la Vérité par la Loi... Hum, çà sent bon la Liberté, çà dis-donc...

Portrait de wicket
3/janvier/2018 - 20h34

BRAVO pour la chasse aux fake news... qui peuvent causer beaucoup de mal !

Portrait de mestoutou
3/janvier/2018 - 19h47

Monsieur Macron, il est dommage que l'augmentation de la CSG spécial retraite ne soit pas une fake news; mais sachez j'ai décidé que les gros travaux prévus pour 2018 dont la TVA 20% devait être de  600 euros ne rentreront pas dans les caisses de l'état et là, ce n'est pas non plus une FAKE NEWS !!!!!!!!!!!

Portrait de nork le belge
3/janvier/2018 - 18h55

Et la loi pour lutter contra la baisse du pouvoir d'achat des salariés (vous savez, ceux qui se lèvent le matin pour faire avancer le pays)

Et la loi pour virer tout étranger coupable d'infractions en France

Et la loi pour vérifier le travail réellement effectué par les élus ou les ministres ?

 

etc... etc ...

Portrait de Wouhpinaise
3/janvier/2018 - 18h53

"fake news" ! C'est le terme devenu à la mode. smiley

Les plus vus