02/01 16:39

France 2 consacrera une soirée spéciale aux personnes accusées à tort par la justice avec le téléfilm sur l'affaire Patrick Dils suivi d'un débat le mercredi 24 janvier

Le mercredi 24 janvier, à 21h00, France 2 proposera une soirée continue intitulée "Accusé à tort : faut-il avoir peur de la justice ?". Pour cela, la chaîne diffusera un téléfilm ("Je voulais juste rentrer chez moi") suivi d'un débat, présenté par Julian Bugier.

Présentation du téléfilm

En septembre 1986, les corps de deux enfants sont découverts sur un talus de chemin de fer à Montigny les Metz. C’est le début de ce qui va devenir « L’Affaire Patrick Dils », une des erreurs judiciaires les plus emblématiques dans les annales de la justice depuis la 2ème guerre mondiale.

Au-delà de l’erreur judiciaire, c’est surtout l’histoire d’un combat. Le combat d’une mère qui va se transformer en guerrière pour affronter la machine judiciaire ; le combat d’un adolescent (Patrick a 16 ans à l’époque) qui, après 15 ans de prison, ressortira grandi d’une mécanique programmée pour le broyer. Des gens ordinaires, jusqu’ici sans histoire, qui vont puiser au plus profond d’eux-mêmes des ressources qu’ils ne se soupçonnaient pas, au nom d’une vérité qu’ils sont seuls à défendre.

Au casting, les téléspectateurs retrouveront Mathilde Seigner, Thomas Mustin, Yves Rénier, Jean-Claude Leguay, Jean-Michel Lahmi, Steve Driesen, Xavier Martel, Philippe Resimont.

Présentation du débat, présenté par Julian Bugier, à 22h55

Suite à la diffusion du film « Je voulais juste rentrer chez moi » réalisé par Yves Régnier, France 2 propose une nouvelle Soirée Continue animée par Julian Bugier en présence de Patrick Dils.

Chaque année en France, ils seraient plus de 500 à demander réparation à la justice pour une détention injustifiée. Parmi eux : Patrick Dils qui deviendra un « symbole de l’erreur judiciaire ».

En 1989, ce jeune homme de 16 ans est accusé du meurtre de deux enfants à Montigny-les-Metz. Après avoir avoué ce double meurtre, il se rétracte quelques jours après mais il est déjà trop tard. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité il lui faudra passer quinze ans en prison avant d’obtenir un nouveau procès et un acquittement en 2002.

Patrick Dils aspire aujourd’hui à la tranquillité mais la justice n’a toujours pas trouvé le coupable des meurtres. Patrick Dils souffre de cette lenteur à faire éclater la vérité et déplore l’impunité de ceux qu’il juge responsables de l’erreur judiciaire dont il a été victime. Il sera présent sur notre plateau.

Pourquoi a-t-il avoué un crime qu’il n’a pas commis ? Pourquoi la justice censée nous protéger peut-elle nous accuser à tort ? Médias, magistrats, policiers, qui porte la responsabilité de ces erreurs ? Et peut-on les éviter ? Julien Bugier donnera la parole aux victimes mais aussi aux avocats et aux représentants de l’institution judiciaire. Ensemble, ils viendront partager, comprendre mais aussi débattre sur les ratés d’une institution qui peut parfois briser des vies.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus