29/12 11:30

Ariane Brodier réplique dénonce les "insultes racistes", "menaces de mort " et "autres mots horribles" dont elle est la cible sur les réseaux sociaux

Victime de harcèlement et d'injures racistes, Ariane Brodier, qui a annoncé sa grossesse le 10 août dernier, a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, la jeune femme qui essuie de nombreuses critiques sur son physique, s'est dit "fière de mon bidon , même si certains me disent que je suis une vache sur le point de vêler...". "Ma maman tenant une ferme laitière, j ai beaucoup d’affection pour les vaches", a-t-elle révélé avec humour avant de régler ses comptes avec ses détracteurs.
L'animatrice a ainsi déclaré subir "chaque jour (...) des insultes racistes , des menaces de mort et d’autres mots horribles". "J’aurai tellement envie d’insulter à mon tour ces personnes qui profèrent ces propos . Mais cela serait faire preuve d’idiotie et je ne veux surtout pas ressembler à ces gens...", a continué la compagne du rugbyman Fulgence Ouedraogo, elle qui porte un bébé "qui se fait déjà critiquer sur les réseaux sociaux à cause de son métissage", révélant le racisme et la haine des "jaloux". 

Sur le réseau social, la présentatrice a avoué être aussi expansive sur cette grossesse pour "donner de l’espoir à celles qui n’ont pas eu encore la chance d’enfanter, pour dire qu’à 38 ans c’est possible d’attendre un bébé".
Cette mise au point a suscité beaucoup d'animation sur les réseaux sociaux, des personnalités et des anonymes n'hésitant pas à envoyer des messages de soutien à Ariane Brodier. Sur Twitter, elle a aussi reçu le soutien de la LICRA, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme.
.


.


Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dzeus
29/décembre/2017 - 22h55

En même temps, elle vient de la telerealité et de ce fait, elle sait très bien comment cela se passe. Encore une nana sans cervelle qui pense réussir sans égratignures. une bisounours. ça chiale sur sa vie privée mais ça fait le buzz en montrant une partie de son intimité. elle n'as pas la plastique d'une kardachian, et encore moins sa cervelle. Alors qu'elle laisse tomber.

Portrait de 4aplat
29/décembre/2017 - 18h46

Les reseaux sociaux sont devenus un défouloir de haine et de méchanceté. 

La seule chose a dire a une femme enceinte est felicitations. Le reste n'est que foutaise et bêtise 

Portrait de Philou02
29/décembre/2017 - 18h02

Toute la haine et autres se retrouvent sur tweeter ! Les gens s'en servent pour se défouler pour déverser leur rancoeur ! Leur haine ! 

Portrait de Supercomix
29/décembre/2017 - 16h41

Faudrait quand même se demander ce qui motive ces tarés de menacer de mort une femme enceinte.

vivement qu´on envoie au Poste toute cette merde qui traine sur le Net.

Portrait de LaRésistante.
29/décembre/2017 - 15h34
•45ACP•©• a écrit :

Je vais peut être passer pour ignare mais c'est qui cette nana ? 

Une sorte de Karine Ferri . Débuts dans la téléréalité puis potiche dans une tripotée d'émission en attendant de trouver le prince charmant ..footeux ou assimilés.. .millionnaire ..comme quelques Miss ...ou starlettes à vie ..

Portrait de Jarod26
29/décembre/2017 - 13h56
bah qu'elle arrête de lire les réseaux sociaux
Portrait de atlantique07
29/décembre/2017 - 12h43
Migennes89 a écrit :

Quand les gens sont connus, ils partagent leur moments de bonheurs. Avant c'était les paparazzi qui s'en chargaient maintenant c'est les réseaux sociaux:bigsmile:

Certes  , mais avec les paparazzi elles étaient victimes et pouvaient porter plainte. Maintenant elles se donnent un bâton pour se faire battre aussi qu'elles  ne nous 

 

Certes , mais avec les paparazzi elles étaient victimes et pouvaient porter plainte. Désormais elles alimentent les réseaux  et nous submerge avec leurs jérémiades qu'elles ont mises en scène.....

 

Portrait de Marco95
29/décembre/2017 - 12h43 - depuis l'application mobile

Ouai poster des photos de elle et son bide, pour dire à 38ans y'a encore de l'espoir... On va te croire! Encore une carriériste, si tu pense un peu à ton bébé déconnecte toi quelques mois, va te reposer à la campagne ou à la montagne, je sais pas. Personne l'oblige à ce connecté pour déprimer derrière.

Portrait de pumpernickel
29/décembre/2017 - 12h20

Avant les réseaux sociaux, on faisait comment ? On s'envoyait des courriers postaux ?

que la vie doit être triste lorsque l'on se sent si seul que l'on se sent obligé de partager tous les moments intimes de sa vie. Où sont les familles de ces malheureuses jeunes femmes (malagré et les autres) pour qu'elles en recherchent une sur les réseaux sociaux ????

Portrait de Dragon75
29/décembre/2017 - 11h58 - depuis l'application mobile
.legay a écrit :

J'ai pensé exactement la même chose en lisant l'article.

Ce besoin d'afficher ce qui relève de l'intime, de sa vie privée, sur tous ces réseaux sociaux me laisse pantois...

@. En quoi cela vous concerne?

Portrait de .legay
29/décembre/2017 - 11h55
atlantique07 a écrit :

Quel besoin d'afficher sa vie privée  , des photos intimes dont on a rien à faire pour ensuite venir pleurnicher sur les réseaux qu'elle a elle même alimenté........

J'ai pensé exactement la même chose en lisant l'article.

Ce besoin d'afficher ce qui relève de l'intime, de sa vie privée, sur tous ces réseaux sociaux me laisse pantois...

Portrait de pawi
29/décembre/2017 - 11h51

L'une se fait insulter parce qu'enceinte, l'autre parce qu'après plusieurs tentatives de grossesse, avortées, elle doit se faire enlever l'utérus... et la plupart des haineux sont des hommes...

La haine aveugle arrive pourtant bien à cibler les plus fragile, les femmes en particulier: J'ai honte d'être un mec quand je vois ça. 

Mais à part ça tweeter n'est pas la facho-sphère: Heureusement sinon qu'est ce que ça serait!!!!

Portrait de atlantique07
29/décembre/2017 - 11h46

Quel besoin d'afficher sa vie privée  , des photos intimes dont on a rien à faire pour ensuite venir pleurnicher sur les réseaux qu'elle a elle même alimenté........

Les plus vus