19/12 17:31

L'application de messagerie instantanée Whatsapp mise en demeure par la CNIL qui l'accuse de transfert illégal de données personnelles vers sa maison mère, Facebook

Comme le rapporte Les Echos, Whatsapp a été épinglé par la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés et est sommé de se conformer à la loi dans les trois mois à venir. L'application est accusée de transférer illégalement les données personnelles de ses utilisateurs à sa maison mère, Facebook.
Lors de son rachat par la firme de Mark Zuckerberg, la politique de confidentialité et ses conditions d'utilisation ont subitement changées, instaurant cette nouvelle pratique illégale. Pour la présidente de la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin, interrogée par BFMTV, cela lui a apporté "de la sécurité, de la publicité ciblée et du business intelligence".
Pour éviter d'être à nouveau dans le viseur de la CNIL, Whatsapp  devra demander à ses utilisateurs l'autorisation de partager leurs données avec le réseau social. En effet, aujourd'hui, le seul moyen qu'ont les internautes pour éviter ce partage est de supprimer leur compte. 
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus