12/12 18:04

La présidente de la SPA, Natacha Harry, face à l'image de l'ours polaire qui bouleverse le monde: "Il est probablement mort" - VIDEO

Alors que le sommet climat s'ouvre aujourd'hui à Paris, une image fait le tour du monde. Celle d’un ours blanc sur l’île de Baffin, au nord-est du Canada. Un ours à l’agonie, décharné qui symboliserait à lui seul le réchauffement climatique.

Ce matin, Natacha Harry, la présidente de la SPA, était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. La vétérinaire est revenue sur ces images et les a décryptées. "Les experts s'accordent à dire que ce continent est en proie au réchauffement climatique qui est mesuré scientifiquement. C'est la fonte des glaces. Ça c'est incontestable !", a-t-elle déclaré.

Et d'ajouter : "L'ours polaire, c'est le symbole de cette fonte des glaces. C'est peut-être pour cette raison que ces images émeuvent le monde entier. On est face à une souffrance animale qui est effroyable quand on voit cet ours totalement affaibli. [...] Théoriquement, les ours polaires vivent sur la banquise et se nourrissent principalement de phoques. Plus la banquise se réduit et moins leur zone d'alimentation est accessible".

Natacha Harry a expliqué qu'en période estivale, "beaucoup d'ours polaires sont aujourd'hui contraints de se replier sur la terre ferme. Hors, sur la terre ferme, il n'y a pas de phoques et ils ne peuvent donc pas se nourrir". "Cet ours est le symbole fort, qui parle aux gens de ce qu'est le réchauffement climatique", a-t-elle conclu en indiquant "[qu']il est certainement décédé depuis la vidéo tournée cet été".

.

Regardez

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de davidduky79
13/décembre/2017 - 11h34
•45ACP•©• a écrit :

Alors que la population des ours polaires se porte plutôt bien, voire trop bien, la responsable de l’équipe de tournage a avoué qu’il était impossible de connaître la cause de l’état de l’ours.

Cristina Mittermeier, co-fondatrice de Sea Legacy, a reconnu au micro de CBC Radio que son état pouvait s’expliquer par une blessure ou une maladie. Peu importe, à son avis : "Ce qui compte, c’est qu’il mourait d’inanition et… à mesure que nous perdrons de la glace maritime dans l’Arctique, les ours polaires vont mourir de faim".



Hoax avoué, à moitié pardonné ? Les internautes, journalistes, chroniqueurs qui auront vu la vidéo n’auront en général pas eu cette précision.

Cet aveux est révélateur, puisqu’il montre une volonté de manipuler l’opinion. L’ours a été filmé en août, période où les ours polaires affichent généralement le poids plus important : s’il était jeune comme l’affirme Mittermeier il a peut-être été vaincu dans la compétition pour la nourriture par des ours plus vieux et plus expérimentés. Ce qui est sûr, c’est que si la perte de glace maritime était la cause de sa mort, il n’aurait pas été le seul.


Par ailleurs, les études réalisées par les spécialistes des ours polaires montrent que la cause de mort naturelle la plus fréquente au sein de ces population est la mort de faim qui frappe les ours jeunes, les trop vieux, les blessés et les malades, les jeunes de deux à cinq ans étant notamment plus vulnérables que les individus plus âgés.



Selon Susan Crockford, si l’absence de glace au printemps a un effet démontré sur le poids et la survie des ours polaires, il n’y a pas d’études convaincantes de cause à effets.

C'est bien beau de faire des pavés mais personnellement, je me suis arrêté à la 1ère ligne quand j'ai lu que les ours polaires n'étaient pas menacés...

Portrait de SuperMenteur
12/décembre/2017 - 18h20
luciep a écrit :

C'est le seul ours qui meurt ? Tous les autres sont immortels ??? Quelle manipulation...

Toi par contre, tu peux crever, tu manquera à personne. Les sous races comme toi ce n'est malheureusement pas en voie d'extinction.

 

Portrait de PhilRAI
12/décembre/2017 - 18h19

Encore un cas d'école de manipulation ! Rien ne prouve qu'il meurt à cause de l'absence de nourriture.

En réalité la population des ours polaires est soit stable soit en augmentation.

Ceux qui veulent s'informer peuvent rechercher sur internet :92% Of Polar Bear Subpopulations Stable, Increasing

Bon, c'est en anglais, mais la carte est simple à lire.

Portrait de luciep
12/décembre/2017 - 18h11

C'est le seul ours qui meurt ? Tous les autres sont immortels ??? Quelle manipulation...

Les plus vus