"Intelligence, humour pétillant", "gourmand de la vie", "un exemple pour nous tous": Découvrez les réactions des personnalités après le décès de Jean d'Ormesson

Mis à jour le | Publié le

L'écrivain Jean d'Ormesson est mort d'une crise cardiaque cette nuit à l'âge de 92 ans. Il fut directeur général du Figaro de 1974 à 1977,. secrétaire général, puis Président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’UNESCO. Il avait été élu à l‘Académie française, le 18 octobre 1973, au fauteuil de Jules Romains (12e fauteuil). Il était Grand-croix de la Légion d’honneur.

L'annonce de son décès a provoqué de vives réactions et de nombreuses personnalités ont tenu à lui rendre hommage : 

Françoise Nyssen, ministre de la Culture (sur Twitter) : "Grand académicien, journaliste, amoureux de la littérature, Jean d'Ormesson aimait jouer avec les mots et partager sa vison du monde avec humour. Il va profondément nous manquer. Mes pensées vont à sa famille".

Jack Lang, ancien ministre de la Culture (sur RTL) : "Je suis abasourdi. Hier soir avec quelques amis nous parlions encore de lui comme l'une des personnes qui, malgré l'âge, restait vif, élégant, combatif, continuait à écrire, à être. Indépendamment de son oeuvre littéraire ou de ses combats journalistiques, il est un exemple pour nous tous. Il était un gourmand de la vie. Il en parlait avec des mots toujours savoureux, sensuels,merveilleusement choisis. Quand on le rencontrait ou quand on l'entendait ou le lisait, on était toujours tonifié, on se sentait plus optimiste qu'avant de l'avoir rencontré. Jean d'Ormesson était la juvénilité même et chaque chose,l'art, la politique, la vie le portait vers l'enthousiasme. Il avait une révolte de jeune homme".

Charles Michel, Premier ministre belge (sur Twitter) : "Intelligence, humour pétillant, son oeuvre et le bleu vif de ses yeux. Pensées pour Jeand'Ormesson".

Tatiana de Rosnay, auteure : "Son mot préféré: +épatant+! Déclamé avec fougue, enthousiasme, et ce sourire malicieux qui illuminait son visage, ses yeux. Adieu Jean".

Julien Doré, musicien, grand fan de l'Académicien dont il a le nom tatouésur un bras (sur Twitter) : "Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. Bonjour tristesse, adieu Jean".

Bernard-HenrI Lévy : "Je me souviens qu'à l'occasion de la remise à Jean d'Ormesson du Prix Scopus de l'Université Hébraïque de Jérusalem (avril 2013,ndlr), je lui avais souhaité de vivre 120 ans. C'est ainsi que les maîtres du Talmud se félicitent, entre eux, d'une belle et riche vie qui ne mérite que de continuer d'être". "Et s'il n'était pas un maître du Talmud, à le regarder, c'était ce grand seigneur là, que je voyais et auquel je veux rendre hommage - ce grand Rebbedont la vie, qu'il nous montre, est, en effet, un très grand et très noble ouvrage".Emmanuel Macron, Président de la République (sur Twitter) : "Il était le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux. L'œil, le sourire, les mots de Jean d'Ormesson nous manquent déjà".Léa Salamé, journaliste (sur Twitter) : "Jean d’Ormesson n’était donc pas immortel. Grande tristesse".Bruno Retailleau, sénateur (sur Twitter)  : "Quelle tristesse d’apprendre la disparition de Jean d’Ormesson, brillant ambassadeur de l’esprit français".François Fillon, ancien Premier ministre (sur Twitter) : "Tristesse pour Jean d'Ormesson. Il incarnait le panache français. C'était le dernier des hussards".Alain Juppé, ancien Premier ministre (sur Twitter)  : "Souvenir de Jean d’Ormesson venu à Bordeaux présenter son dernier livre chez Mollat: feu d’artifice de l’intelligence et du savoir, finesse de l’humour, incandescence du regard malgré la fatigue des ans.Une si belle image de la France ! Tristesse".Stéphane Bern, journaliste (sur Twitter) : "Émotion et grande tristesse en apprenant sur @RTLFrance la disparition de l’écrivain du bonheur, Jean d’Ormesson qui nous enchanta par ses livres et son savoir-être. Il nous laisse ses livres mais il va nous manquer..."Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale (sur Twitter) : "Avec Jean d'Ormesson, nous perdons un amoureux de la langue française et un amoureux de la vie. Il nous a montré que les deux vont ensemble".Roger Karoutchi, sénateur (sur Twitter) : "Jean d’Ormesson n’est plus.. Parti discrètement..Il a incarné pendant des décennies l’amour des mots,l’élévation de la langue française,l’élégance,les convictions dans l’humour et non dans la haine.. Il va nous manquer..".Valérie Trierweiler, journaliste (sur Twitter) : "L’éternel jeune homme s’en est allé. Tristesse. Au revoir Jean D’Ormesson. J’adresse mes condoléances à sa famille et aux siens".Guillaume Peltier, député (sur Twitter) : "Amoureux du verbe et de la vie, Jean d'Ormesson entre dans l'éternité. Il savait nous rendre fiers de la culture française. Dès qu'il chantait les mots, il faisait se lever les rêves de grandeur et d'universel. A Dieu, l'immortel".Nicolas Dupont-Aignant, député et Président de "Debout la France" (sur Twitter) : "Triste d'apprendre le décès de Jean d'#Ormesson , un si grand défenseur de la langue française".Nadine Morano, députée européenne (sur Twitter) : "Le tant aimé Jean D'Ormesson n'est plus. Parti en silence sans qu'on ne s'y attende, laissant de lui ses écrits, le souvenir pour tous de son visage rieur et ses yeux bleus malicieux. Mais c'est un immortel nous ne l'oublierons pas".Laurent Delahousse, journaliste (sur Twitter) : "Merci Jean de m'avoir tant appris. Je garde tout cela comme un trésor. Vous ne vouliez pas que je sois triste ... mais je le suis. C'est ainsi. Maintenant vous savez pour la suite..."

.