05/12/2017 09:45

Épinal - La collégienne qui se disait victime de harcèlement provoquant une vive émotion sur Twitter, avait en réalité tout inventé

C'est une démarche qui a ému des dizaines d'internautes qui ont voulu apporter leur soutien à une jeune fille harcelée par ses camarades à l'école... C'est en tout cas ce que l'on croyait jusque là.

Rappel des faits. Mardi, la tante d’une adolescente de 11 ans a posté sur son compte Twitter les lettres de menaces et d’insultes qu’aurait trouvées sa nièce dans le casier du collège d’Epinal où elle est scolarisée. 

Les internautes ont apporté leur soutien à la collégienne et plusieurs milliers ont partagé le message. Les médias nationaux se sont emparés de l’histoire. « Je ne pensais pas que ça allait prendre une ampleur pareille », a affirmé la tante, âgée de 19 ans, à France Info. 

Jeudi soir, pourtant le message d’origine n’était plus accessible sur Twitter.  Vosges Matin qui avait révélé cette affaire essaye alors de joindre la famille, mais plus personne ne répond. Les journalistes découvrent alors que l'enquête des policiers d'Epinal  a révélé qu’il s’agissait en fait de fausses menaces qui avaient été inventées par la collégienne elle-même. Selon les enquêteurs la jeune fille voulait juste qu’on s’intéresse à elle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de le_frunkpeur_2007
5/décembre/2017 - 12h32

Une chose est sûre, c'est qu'elle a déjà un très beau vocabulaire à son âge...

Portrait de -lisa
5/décembre/2017 - 11h38
atlantique07 a écrit :

Avec les appels  permanents à la délation ce genre de chose va aller en s'accroissant.

Non ça existait déjà mais maintenant il y a internet et les réseaux sociaux. Et tout les "justiciers" anonyme  qui s'y trouvent

 

 

Portrait de atlantique07
5/décembre/2017 - 11h02

Avec les appels  permanents à la délation ce genre de chose va aller en s'accroissant.

Les plus vus