01/12/2017 16:01

Le processus de désignation du prochain PDG de La Chaîne Parlementaire-Assemblée nationale lancé le 8 décembre prochain

Le processus de désignation du prochain PDG de La Chaîne Parlementaire-Assemblée nationale (LCP-AN) sera lancé le 8 décembre, avec des nouvelles modalités qui "garantissent la transparence et la neutralité", a annoncé vendredi la présidence de l'Assemblée. Sa prise de fonction est prévue le 8 juin, pour une durée de trois ans. Son PDG, actuellement Marie-Eve Malouines, est nommé par le bureau de l'Assemblée, sa plus haute instance collégiale, sur proposition du président, François de Rugy (LREM).
Les personnes intéressées auront jusqu'au vendredi 19 janvier pour transmettre leur dossier de candidature, qui devra comporter notamment un "projet stratégique décliné en quatre volets", "éditorial, technique, organisationnel et financier", selon un communiqué. "Le processus d'évaluation des candidatures sera conduit par un comité de sélection constitué de la délégation du bureau de l'Assemblée nationale chargée de la communication et de la presse, élargie à un représentant par groupe politique", a précisé la présidence, après une décision mercredi du bureau. La nouveauté consiste à attribuer deux notes aux candidats, lors des deux étapes de la sélection.
Ainsi le comité se réunira le 29 janvier pour évaluer les projets stratégiques anonymisés. Puis "un communiqué rendra publique la liste des candidats qui seront auditionnés" le 12 février par ce même comité. Les auditions seront retransmises sur l'antenne de LCP-AN et sur le site internet de l'Assemblée. Les noms des candidats retenus par le comité (classés par ordre de mérite en fonction de l'agrégation des deux notes) seront transmis au président de l'Assemblée nationale.
Cette désignation intervient dans un contexte tendu, alors que LCP a suspendu le 21 novembre son présentateur vedette, Frédéric Haziza, et ouvert une enquête interne à son encontre, après une plainte d'une journaliste de la chaîne pour agression sexuelle. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Un conseil d'administration extraordinaire de la chaîne s'est tenu jeudi.
"Déterminés à lutter contre toute forme de harcèlement moral ou sexuel, les membres du conseil d'administration ont approuvé la démarche présentée par la présidente de la chaîne consistant à diligenter une enquête interne élargie à tous les comportements et/ou attitudes inappropriés au sein de LCP, actuellement ou par le passé", selon un communiqué de la chaîne. LCP-Assemblée nationale partage le temps d'antenne du canal 13 avec Public Sénat, la chaîne de la chambre haute.
François de Rugy (LREM) envisage de "travailler des rapprochements" entre les deux chaînes durant son mandat, alors que l'idée d'une fusion revient régulièrement. Les séances de questions au gouvernement, dont LCP est devenu le diffuseur exclusif début octobre, ont vu leur audience moyenne tripler sur la chaîne, selon des données publiées mardi.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus