28/11/2017 09:45

France 2: La tension monte avec "Envoyé Spécial" et "Complément d'enquête" dont les journalistes vont être en grande partie remerciés

La tension est de plus en plus forte à France 2 du côté des équipes de  «Envoyé spécial» et «Complément d’enquête». La direction de la chaîne a en effet revu ses propositions hier, mais elles restent inacceptables pour les équipes des émissions. Car si les deux programmes vont êtres maintenus avec une diffusion trois fois par mois, les journalistes vont être en grande partie remerciés ou déplacés et la production se fera désormais dans des sociétés extérieures.

Les 17 CDD ne seront pas renouvelés en juin, et quatre journalistes en CDI vont être transférés au JT. Sur les 27 reporters que comptent actuellement les deux magazines, seuls six vont être maintenus à leur poste.

Nouvelle étape aujourd'hui car Delphine Ernotte, a rendez-vous à 15h avec la Société des journalistes de France 2 qui avait déjà annoncé la semaine dernière  e vote d’une motion de défiance contre la patronne de France Télévisions.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mimide-56
28/novembre/2017 - 12h33

Prochain sujet de reportage de Mme Lucet...les conditions de travail des journalistes de France 2....ca fait plaisir de voir que l'efficacite et la productivite sont recherches dans tous les secteurs meme ceux qui passent leur temps a le denoncer....

Portrait de mimide-56
28/novembre/2017 - 12h27
seb2746 a écrit :

Il ne faut SURTOUT pas que le peuple connaisse certaine chose.

Donc la solution est trouvé, on vire, on détruit des émissions de VRAIES informations.

La macronite aigue encore et toujours, Mr "viens on parle de moi" est dans la place.

C'est bien ca la probleme c'est que le peuple n'est pas assez malin pour s'apercevoir qu'il est manipulé par ce genre d'emissions...

Portrait de seb2746
28/novembre/2017 - 11h36

Il ne faut SURTOUT pas que le peuple connaisse certaine chose.

Donc la solution est trouvé, on vire, on détruit des émissions de VRAIES informations.

La macronite aigue encore et toujours, Mr "viens on parle de moi" est dans la place.

Portrait de M.O.
28/novembre/2017 - 11h20

J espère qu ils ne vont pas se laisser faire et dénoncer le diktat des politiques et autres hommes d affaire dans cette épuration bien ciblee. Nous ne sommes plus en démocratie.

Les plus vus