27/11 08:31

Un journaliste affirme avoir été frappé et étranglé par des agents RATP alors qu'il voulait filmer le contrôle d'un sans papier

Un journaliste indépendant a porté plainte pour "violence aggravée" contre des agents de la RATP qu'il accuse de l'avoir agressé alors qu'il cherchait à filmer un contrôle des titres de transport, des accusations qui ont amené la RATP a ouvrir une enquête interne. 

Le journaliste, Raphaël Godechot, qui a publié son témoignage sur le site Streetpress pour lequel il collabore, relate que l'agression a eu lieu vendredi soir dans le métro parisien, alors qu'il voulait filmer avec son téléphone l'interpellation d'un homme qui lui semblait effrayé car sans papiers, par une dizaine d'agents de la RATP.

"Immédiatement un agent en civil s'approche de moi, me pousse, me met des coups, me pince et me tape dans le bas du ventre pour me faire reculer, afin de m'éloigner de la scène", raconte-t-il. Un autre contrôleur "costaud" l'"étrangle par derrière", lui "donne des coups de pied et de genoux dans la jambe", le faisant tomber, abîmant dans sa chute sa carte de presse. Ses blessures lui ont valu 3 jours d'ITT (Incapacité totale de travail).

"Les couloirs du métro parisien seraient-ils devenus une zone de non-droit, pour les journalistes, comme pour les citoyens ?", s'interroge dans un communiqué le Syndicat national des journalistes (SNJ), qui précise qu'il s'associera à la plainte de Raphaël Godechot. "Les agents n'ont pas pu ignorer sa qualité de journaliste, dès lors qu'il a sorti sa carte de presse. Ils ont alors tenté d'effacer les images déjà filmées en s'emparant du téléphone qui était tombé à terre", dénonce le syndicat, au sujet de faits également "condamnés" par le SNJ-CGT. 

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JakoRalboladonff
28/novembre/2017 - 08h41
aya83 a écrit :

Vous êtes vous déjà faits contrôler  dans les transports ? Les contrôleurs se la jouent flics, s'adressent mal à vous, sont hyper agressifs. Et je suis une femme d'1m60 donc inoffensive pour eux en principe mais non ils cherchent à humilier ou faire peur dès qu'ils le peuvent. Comme ce sont des ratés ils sont frustrés et déversent leur haine sur le pauvre usager ! Même s'il a son titre de transport.

Si on fracassait la racaille qui infeste les transports, ne paie rien, dégrade tout, emmerde tout le monde et agresse ces personnels RATP, on n'en serait pas là. La haine, elle est liée à leur impuissance face à cette situation mais aussi à la connerie des lâches dont vous faites ici une éclatante démonstration.

Portrait de JakoRalboladonff
28/novembre/2017 - 08h36

Bien fait pour ce trou du cul de journaux à deux balles, la prochaine fois il ira filmer les dégradations des sans-papiers, leurs viol et agressions. Comme ça, il se prendra une bonne branlée directement par les clandestins et il pourra aisément porter plainte.

Portrait de aya83
27/novembre/2017 - 20h32

Vous êtes vous déjà faits contrôler  dans les transports ? Les contrôleurs se la jouent flics, s'adressent mal à vous, sont hyper agressifs. Et je suis une femme d'1m60 donc inoffensive pour eux en principe mais non ils cherchent à humilier ou faire peur dès qu'ils le peuvent. Comme ce sont des ratés ils sont frustrés et déversent leur haine sur le pauvre usager ! Même s'il a son titre de transport.

Portrait de medo2511
27/novembre/2017 - 10h21

C'est marrant, il n'y a jamais de journalistes quand les contrôleurs se font agresser !!!  Les journalistes ne sont bons qu'à mettre de l'huile sur le feu sur un sujet qui fâche de plus en plus les français qui paient pour tout !!!

Portrait de Tophe7892
27/novembre/2017 - 09h19

"sans papier" : quelle belle expression inventée pour éviter de dire "immigré clandestin". 

"Sans papier", on imagine une personne perdue à l'étranger qui ne possède plus ses papiers d'identité, papiers qu'il aurait égaré ou qui lui auraient été dérobés.

Les "sans papier" sont en réalité des immigrés clandestins qui ont volontairement détruit leurs papiers d'identité pour ne pas être expulsés dans leurs pays d'origine. En situation irrégulière, ils cherchent encore ainsi à empêcher la loi de s'appliquer.

Portrait de wicket
27/novembre/2017 - 08h59

Etranglé !!!! damned !

Les plus vus