25/11 10:15

Cuba commémore ce samedi le premier anniversaire de la mort de Fidel Castro, au moment où le pays est déjà tourné vers une transition historique

Cuba commémore samedi dans la sobriété le premier anniversaire de la mort de Fidel Castro, au moment où le pays est déjà tourné vers une transition historique qui mettra fin, dans moins de 100 jours, à six décennies de pouvoir des frères Castro. Conformément au mépris déclaré par le Lider Maximo pour le culte de la personnalité, et comme pour figurer la fin d'un cycle, aucune cérémonie de masse n'a été prévue pour rendre hommage à cette incontournable figure de la Guerre froide, décédée voici un an à l'âge de 90 ans.

A La Havane, les célébrations seront surtout marquées samedi soir par une veillée devant l'université. Un éventuel déplacement de Raul Castro à Santiago de Cuba (sud-est), où reposent les cendres de son aîné, n'a toujours pas été confirmé par les autorités. Depuis une semaine, de nombreux évènements "politiques et culturels" ont lieu à travers le pays pour marquer l'anniversaire de la "mort physique" du père de la révolution cubaine.

Cette terminologie officielle veut signifier que, bien que décédé, il est encore bien présent dans les esprits des générations de cubains qui n'ont connu que lui.

Partout dans le pays, sont réapparus ces derniers jours panneaux et inscriptions sur les murs relayant les slogans "Fidel vive" ("Fidel vit") ou "Somos Fidel" ("Nous sommes Fidel"), tandis que les radios et la télévision relaient à l'envi le nouvel hymne "Lauriers et Olive", une "trova" poétique interprétée par le chanteur populaire cubain Raul Torres.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus