24/11 15:26

Une manifestation de Génération Identitaire qui devait se tenir demain à Paris interdite par la préfecture

Le préfet de police de Paris a pris vendredi un arrêté d'interdiction, mesure rare, contre une manifestation de Génération Identitaire et contre "tout rassemblement en réaction à cette manifestation", a annoncé la préfecture de police. Une manifestation de l'association Génération Identitaire (extrême droite) avait été déclarée pour samedi auprès de la préfecture de police.

Plusieurs mouvements "ont fait savoir leur volonté d'organiser des contre-rassemblements", selon la préfecture. Le préfet de police Michel Delpuech a décidé d'interdire la manifestation et les rassemblements "afin d'éviter des affrontements violents et des troubles à l’ordre public qui peuvent en résulter".

Dans son arrêté, le préfet de police justifie cette interdiction par le fait que la manifestation "est susceptible de rassembler des groupements violents appartenant à la mouvance de l'ultra-droite provenant aussi bien de la région parisienne, que de la province, ainsi que d'Allemagne, d'Autriche, d'Italie et du Royaume-Uni". Le préfet évoque aussi des "éléments et groupes de la mouvance contestataire radicale et violente de l'extrême gauche", "déterminés", "organisés", "masqués", "très mobiles" et ayant "appelé à empêcher cette manifestation" et à participer "en nombre à une contre-manifestation". Sur les réseaux sociaux, une organisation "antifasciste" a en effet appelé à un contre-rassemblement "face aux identitaires".

"Cette situation ne peut que générer des troubles graves à l'ordre public", estime le préfet. Il rappelle également que "les forces de l'ordre seront fortement mobilisées" ce samedi sur d'autres évènements à Paris et que "la menace terroriste continue à mobiliser" les forces de sécurité intérieure. La manifestation de Génération identitaire devait se tenir dans le secteur du boulevard de Grenelle et de l’avenue de la Motte Piquet dans le XVe arrondissement de Paris. Le contre-rassemblement au métro Cambronne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JakoRalboladonff
24/novembre/2017 - 19h00

Dès que ce n'est pas une manif de communistes, cégétistes - qui cassent tout depuis 40 ans - ou de touche-toi mon pote, c'est une manif facho. Voilà la belle France de 2017, pourrie d'esprit de gauche et de multiculturalisme. Défendre l'identité française et la fierté de ses racines est désormais illicite. Immonde, et bien dans la tradition dictatoriale de mal gauche partout sur cette planète.

Portrait de philmoi100bal
24/novembre/2017 - 16h37

Dans cette pseudo démocratie, les défenseurs de l'identité française n'ont qu'un seul droit: celui de fermer leur gueule!  Quant aux autres, aux soit- disant discriminés, eux, on ne les interdit pas de manifester ou d'occuper l'espace public en faisant  des prières de rue .... Deux poids, deux mesures!!!!  

Portrait de gégé
24/novembre/2017 - 15h50

Quand certains font le bordel sous l'arc de triomphe le jour du 11 novembre où l'on commémore nos poilus et bien là notre gouvernement ferme sa gueule !Mais les identitaires eux ,interdits de pavé ! Quand on parle tant de 'discrémination ' là il y a deux poids deux mesures !!!

Ces gens sont intouchables plus on leur en donne et plus ils nous feront chier ! MERCI MACRON ET CONSORTS!

Les plus vus