15/11 12:46

Sud Radio, qui contestait les audiences radio, vient d'être déboutée de ses demandes en justice contre Médiamétrie

Le 7 novembre dernier, sur le plateau de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People, Didier Maïsto, patron de Fiducial Média - propriétaire de Sud Radio -, est revenu sur son procès contre Médiamétrie. "J'accuse Médiamétrie d'une méthodologie bidon. Tout a fait sujette à caution. Un certain nombre de radios sont citées, mais pas Sud radio. comment voulez-vous que les gens disent qu'ils nous écoutent ! Les chiffres sont faussés car on cite les autres radios mais pas nous !", déclarait-il en direct. Le patron de Fiducial Média demandait 23 millions d'euros de dommages et intérêts à Médiamétrie. "Ca a été calculé par nos conseils sur le manque à gagner depuis qu'on a racheté la radio en fonction de l'extrapolation qu'on a pu faire à travers l'écoute digitale", précisait-il.

Aujourd'hui, le Tribunal de commerce de Nanterre a débouté Sud Radio de sa demande d’expertise judiciaire sur la méthodologie de mesure d’audience de la Radio. "Le tribunal précise que « si Sud Radio est bien fondée de s’interroger sur la cause exacte de la baisse de ses résultats d’audience (…), cette baisse d’audience ne l’autorise pas à remettre en cause de façon générale la méthodologie employée par Médiamétrie et la fiabilité des résultats ». Le tribunal ajoute que « les réclamations  [de Sud Radio] relèvent des seules procédures spécifiques que la profession a elle-même mis en place, à savoir le Comité Radio [de Médiamétrie] (…) et le Centre d’Etudes des Supports de Publicité [CESP]", précise Médiamétrie dans un communiqué.

Et d'ajouter : "Cette décision met en évidence le fait que Médiamétrie garantit à Sud Radio, comme à toutes les stations de radio, une parfaite équité de traitement dans ses études d’audience. Sans attendre cette décision, Sud Radio n’a eu de cesse, dans les supports du groupe Fiducial en particulier et plus généralement dans les médias, de dénigrer la mesure d’audience. Face à ce comportement, Médiamétrie, dans l’intérêt général du marché de la Radio, engagera toutes les actions judiciaires à sa disposition pour faire valoir ses droits. Sud Radio est par ailleurs condamnée à payer les frais de justice".

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus