13/11 18:05

La chaîne de télévision RT confirme s'être pliée aux exigences des autorités américaines en s'enregistrant en tant qu'"agent de l'étranger" aux USA

La chaîne de télévision RT, contrôlée par l'Etat russe, a confirmé lundi s'être pliée aux exigences des autorités américaines en s'enregistrant en tant qu'"agent de l'étranger" aux Etats-Unis, demande à laquelle Moscou a promis de répliquer. "Entre l'ouverture d'une affaire criminelle et l'enregistrement, nous avons choisi la deuxième option. Nous félicitons la liberté d'expression à l'américaine et tous ceux qui y croient encore", a ironisé sur Twitter la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian.

La chaîne russe avait fait savoir jeudi son intention de se soumettre à la loi dite FARA (Foreign agents registration act), qui oblige toute société représentant un pays ou une organisation étrangère à rendre régulièrement des comptes aux autorités américaines concernant ses relations avec cet Etat ou cette institution sous peine de voir ses comptes gelés. Selon RT, qui entend contester ces exigences devant un tribunal, le ministère américain de la Justice lui avait donné jusqu'à lundi pour s'y plier. Ces exigences de Washington ont été dénoncées samedi par le président russe Vladimir Poutine comme une "attaque contre la liberté d'expression" qui amènerait une "riposte adéquate et similaire" de Moscou.

Le vice-président de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, Piotr Tolstoï, a ainsi annoncé lundi que la loi de représailles que préparent les députés russes devrait être adoptée dès cette semaine, mercredi au plus tôt. Certains médias américains tels que Voice of America et Radio Free Europe/Radio Liberty, deux radios financées par le Congrès américain, pourraient ainsi être obligés de s'enregistrer comme "agents de l'étranger" en Russie. Les parlementaires ont tenu des propos contradictoires concernant l'application d'une telle mesure à la chaîne CNN.

Les autorités américaines ont souvent accusé RT et l'agence de presse Sputnik, contrôlées par l'Etat russe et qui émettent en plusieurs langues, de relayer la propagande du Kremlin et les soupçonnent d'avoir tenté d'influer sur la campagne pour l'élection présidentielle de 2016. RT a pour mission officielle d'apporter un "point de vue alternatif" et un "aperçu de la position russe" aux téléspectateurs étrangers. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus