07/11/2017 13:26

EXCLU - Rost après son clash avec Pascal Praud: "Je ne fermerai plus jamais ma gueule !" - VIDEO

Ce matin, Rost était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Hier soir, il a quitté le plateau de Pascal Praud sur CNews après un deuxième incident. Rost l'a accusé d’avoir excité "la fachosphère" (voir l'extrait en cliquant ICI). Depuis hier soir, tous les réseaux sociaux commentent cet incident avec des mots très violents contre les deux protagonistes.

Sur le plateau de "Morandini Live", le rappeur a tenu à s'expliquer en exclusivité. "Je tiens à dire que je m'entends super bien avec Pascal [Praud], il y a de l'affection. C'est un conservateur. Il a ses idées. On a chacun nos idées. Mais, il faut se respecter. Vendredi, il n'y avait pas ce respect là (voir l'extrait en cliquant ICI)", a-t-il déclaré.

Rost a indiqué regretter "évidemment" le déferlement de haine contre l'animateur. "Je suis profondément triste pour Pascal, qui est mon ami. Il n'est absolument pas raciste. Absolument pas ! Les gens sont persuadés qu'il est raciste alors qu'il ne l'est pas. Travaillons tous pour la paix sociale. On a besoin d’apaiser les tensions", a-t-il continué en indiquant que la France n'est pas raciste, "mais il y a des racistes en France". 

"On ne se laissera plus jamais faire en fermant notre gueule. C'est terminé. Cette époque est révolue. Il y a trop de gens qui en souffrent. Il y a trop de gens qui vivent ça en silence [...] Je ne me bats pas pour les noirs, les arabes... Je me bats pour les gens qui sont exclus et contre les injustices. C'est tout !". 

"Je ne fermerai plus jamais ma gueule ! Pas seulement moi. L'ensemble des gens qui vivent ça, ils nous ont dit : "on ne fermera plus jamais notre gueule, on ne subira plus en silence. On marchera la tête haute dans la dignité", a conclu Rost.

.

Regardez

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Didg
8/novembre/2017 - 10h41
Planète des singes a écrit :

Il ne veut plus la fermer ? J'ignorai que ce fut le cas un jour tant on l'entend partout. C'est sa liberté. La mienne c'est de zapper les émissions où il est présent. Ras le bol d'entendre sa victimisation agressive.

Ce type est complétement parano ... A enfermer !

Portrait de GRIBOUILLE
8/novembre/2017 - 01h24
Valaroder a écrit :

Je crois que le vrai problème de ce type, c'est son rapport avec les réseaux sociaux. Je pense qu'il y accorde BEAUCOUP TROP d'importance (et d'ailleurs, il est contradictoire quand il dit qu'il s'en fiche, alors que c'est tout l'inverse qu'il nous raconte et nous démontre). Il n'est d'ailleurs pas le seul dans cas là. Le fait que Twitter, Facebook, Instagram et d'autres sont des immenses usines à merde où se cachent tout un tas de fachos, de tarés, d'enfoirés qui se déversent anonymement derrière leur clavier, tout le monde le sait. On pourrait réglementer tout cela à coup de lois, comme il dit, mais on n'a pas finit d'y laisser de la sueur et surtout je ne sais même pas si techniquement il est possible de faire quelque choses devant ce flot de tweets, commentaires, etc qui s'échangent partout à la seconde. Quand on prend les choses à cœur comme lui, le mieux est de clôturer son compte Facebook, son compte Twitter, etc. etc. Ne plus foutre les pieds là dessus. On a vécu sans avant leur existence et on peut très bien continuer à vivre sans. Déconnecte-toi, mec !

Entièrement d'accord avec vous. Le jour où les commentaires devront être obligatoirement signés, il y aura peut-être moins d'insultes mais ce jour là n'est pas encore arrivé !!!!!!

Portrait de GRIBOUILLE
8/novembre/2017 - 01h19
Valaroder a écrit :

Je crois que le vrai problème de ce type, c'est son rapport avec les réseaux sociaux. Je pense qu'il y accorde BEAUCOUP TROP d'importance (et d'ailleurs, il est contradictoire quand il dit qu'il s'en fiche, alors que c'est tout l'inverse qu'il nous raconte et nous démontre). Il n'est d'ailleurs pas le seul dans cas là. Le fait que Twitter, Facebook, Instagram et d'autres sont des immenses usines à merde où se cachent tout un tas de fachos, de tarés, d'enfoirés qui se déversent anonymement derrière leur clavier, tout le monde le sait. On pourrait réglementer tout cela à coup de lois, comme il dit, mais on n'a pas finit d'y laisser de la sueur et surtout je ne sais même pas si techniquement il est possible de faire quelque choses devant ce flot de tweets, commentaires, etc qui s'échangent partout à la seconde. Quand on prend les choses à cœur comme lui, le mieux est de clôturer son compte Facebook, son compte Twitter, etc. etc. Ne plus foutre les pieds là dessus. On a vécu sans avant leur existence et on peut très bien continuer à vivre sans. Déconnecte-toi, mec !

Entièrement d'accord avec vous. Le jour où les commentaires seront obligatoires d'être signés, il y aura peut-être moins d'insultes, je crois que ce jour n'est pas encore arrivé!!!!!!!!

Portrait de Dragon75
7/novembre/2017 - 23h26 - depuis l'application mobile
Madroux a écrit :

Connais pas ce triste sire...

en plus il est laid avec ses cheveux coiffé comme un cul

@Madroux montre nous ta gueule de looser que l’on rigole un peu

Portrait de Madroux
7/novembre/2017 - 21h46

Connais pas ce triste sire...

en plus il est laid avec ses cheveux coiffé comme un cul

Portrait de nwld
7/novembre/2017 - 18h41

S'il ne veut pas se taire, pourquoi quitter l'émission ?

 

Portrait de Planète des singes
7/novembre/2017 - 14h45

Il ne veut plus la fermer ? J'ignorai que ce fut le cas un jour tant on l'entend partout. C'est sa liberté. La mienne c'est de zapper les émissions où il est présent. Ras le bol d'entendre sa victimisation agressive.

Portrait de Laziq
7/novembre/2017 - 14h18

C'est toujours marrant les leçons de morale anti-raciste de la part d'un racialiste comme Rost.

En plus, le zig vient bouffer le pain de Thuram. C'est moche.

Portrait de gyette
7/novembre/2017 - 14h16

Pauvre chéri ! on n'a pas besoin que l'on nous donne des leçons !

Portrait de atlantique07
7/novembre/2017 - 13h49

Son coiffeur est mort    ?  Ses propos comme sa coiffure sont juste ridicules....

Les plus vus