03/11 09:47

Pour son dernier jour de travail, un employé de Twitter s'amuse à désactiver le compte de ... Donald Trump!

Un employé de Twitter sur le départ s'est amusé à désactiver le compte du président américain Donald Trump hier, vite rétabli au bout de quelques minutes, a annoncé le réseau social.

Vers 19 heures (23H00 GMT), les visiteurs du compte @realDonaldTrump ont ainsi été accueillis par le message: "Désolé, cette page n'existe pas".

Twitter avait auparavant annoncé que le compte de Donald Trump avait été désactivé "par inadvertance" à la suite d'une erreur commise par un employé du réseau social: "Plus tôt aujourd'hui, le compte @realDonaldTrump a été désactivé par inadvertance à cause d'une erreur humaine commise par un employé de Twitter", avait tweeté le groupe.

"Le compte a été coupé pendant onze minutes et a depuis été rétabli", avait-il ajouté, précisant qu'une enquête interne était en cours et que "les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise pas à l'avenir" étaient prises.

Mais "nous avons découvert à travers notre enquête que cette coupure a été provoquée par un employé de Twitter qui l'a fait lors de son dernier jour de travail", a ensuite révélé le groupe.

Donald Trump n'a pas à ce stade évoqué cette brève disparition.

Ce compte personnel --il a un compte officiel @Potus qui sert peu-- est le moyen de communication de prédilection du président américain. Il compte plus de 41,7 millions d'abonnés.

Il y annonce des mesures, lance des invectives et fait des commentaires --parfois désobligeants-- sur les personnes, de son camp ou non, n'ayant pas ses faveurs. Il envoie quasi-quotidiennement ces messages en 140 caractères maximum.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KenShiro
3/novembre/2017 - 10h30
Jarod26 a écrit :

ho lui il va avoir de gros problèmes =)

Et cela serrait mérité car il a abusé de ces pouvoirs.

On reconnait bien là ces grands démocrates, qui beuglent que Trump s'est le mal, la démocratie, et le droit d'expression en danger, et qui aiment tellement en faire fi et les ôter, dès que ce ne sont pas leurs idées et valeurs véhiculées.

Les plus vus