30/10/2017 16:53

Affaire russe : L'ex-directeur de campagne de Donald Trump pendant l'élection de 2016 inculpé de complot contre les Etats-Unis

Paul Manafort et son associé Rick Gates ont été mis en examen pour douze chefs d'inculpation. Un autre conseiller, George Papadopoulos, a été mis en accusation et a reconnu avoir menti au FBI. Ce sont les premières personnalités inculpées dans l'affaire de l'ingérence russe durant l'élection américaine de 2016. L’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, est poursuivi pour complot contre les Etats-Unis, a annoncé lundi 30 octobre Peter Carr, le porte-parole du procureur spécial Robert Mueller. M. Manafort, qui s’est rendu lundi matin au bureau du FBI de Washington, pourrait être présenté à la justice dans la foulée, a précisé M. Carr.

Un communiqué diffusé par les services du procureur Mueller précise que M. Manafort et son associé Rick Gates sont visés par douze chefs d’accusation, qui font notamment référence à des faits présumés de conspiration en vue de blanchiment d’argent, ou encore de violation des lois fédérales sur le lobbying et les activités bancaires.

MM. Manafort et Gates sont en effet poursuivis à cause d’activités non déclarées de lobbyiste et de consultant en faveur de l’ancien président ukrainien prorusse, Viktor Ianoukovitch : plus de 75 millions de dollars ont transité par des comptes offshore gérés par les deux hommes.

Entrave à l’enquête du FBI Quelques heures plus tard, un troisième conseiller de Donald Trump a été mis en accusation. George Papadopoulos, qui était chargé des questions de politique étrangère, a plaidé coupable d’avoir menti aux enquêteurs du FBI. Selon l’acte signé par M. Mueller, il a par ses fausses déclarations « entravé l’enquête en cours du FBI sur l’existence de liens ou de coordinations éventuelles entre des personnes associées à la campagne et le gouvernement russe pour interférer dans l’élection présidentielle de 2016 ». Cet aveu constitue, pour la première fois, un lien entre la campagne de Donald Trump et le gouvernement russe, soupçonné d’ingérence.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
30/octobre/2017 - 20h37

Réponse de Trump :

«Désolé, mais c'était il y a des années, avant que Paul Manafort ne fasse partie de la campagne.»

 

Les plus vus

Ailleurs sur le web